10 stratégies pour exceller en entreprise pour les introvertis

Les introvertis en entrepriseLe mois de septembre est généralement marqué par le retour au bureau. Les bienfaits des vacances sont déjà tellement loin !

Souvenez-vous : des heures de lecture au calme, des ballades solitaires, ou en famille, les enfants qui jouent et crient loin de vous pendant que vous contemplez le paysage et sirotez tranquillement un petit verre de vin en discutant de votre enfance avec votre femme… ah, c’était bon !

Mais c’est tellement loin maintenant. Car début septembre, vous êtes revenu dans votre bureau.

Dans votre grand open space. Une horde de collègues vous assaille dès le premier jour pour vous demander comment se sont passées vos vacances. Ils vous écoutent à peine et finissent par vous interrompre, pour vous raconter les leur, qui ont été “tellement énoooormes !”.
A écouter le nombre d’activités qu’ils ont effectuées, vous vous dites que leurs vacances ont dû être au moins deux fois plus longues que les vôtres. Mais pourtant non.

Cette première journée passe, en pauses café et diverses occasions de discussions informelles. En fin de journée, tout le monde rentre : eux ravis, vous exténué de cette première journée de bavardages. Les vacances sont déjà bien loin.

Comment faire pour se sentir bien dans ce grand bureau sans murs, contenant tant de monde et tant de bruits ? Comment faire pour vous faire respecter, tout en respectant votre caractère introverti ? Voici 10 pistes pour s’en sortir et faire votre trou.

1. Participez aux pauses café, juste un peu
Mais lorsque vous y participez, soyez totalement présent : écoutez, posez des questions, racontez une ou deux petites anecdotes.
Et lorsque vous décrochez, allez vous-en ! Dites que vous avez un email urgent à envoyer ou toute autre excuse plausible, mais partez au plus vite ! Car c’est le moment où votre niveau d’énergie commence à chuter, et vous risquez d’entrer dans ce silence tant redouté.

2. Décidez plus tard, à froid
Vous êtes en réunion. La discussion va bon train sur un sujet controversé. Soudain, l’organisateur se tourne vers vous et vous demande votre avis d’expert. 10 regards se posent vers vous emplis de curiosité. Vous vous effondrez intérieurement de panique. Vous n’avez pas réfléchi à la question assez longtemps pour trouver la réponse immédiatement. Vous bafouez quelques mots et perdez toute crédibilité.
Il y a mieux à faire : ne vous mettez pas la pression, vous n’arriverez pas à sortir une décision intelligente ainsi en quelques mots, ce n’est pas dans votre tempérament. Sortez vous de la situation en disant que vous avez écouté les avis des différents partis, et avez maintenant besoin de réfléchir à la question. Vous enverrez une note à l’organisateur après la réunion.

3. Comprenez les autres, soyez empathique
S’il y a bien UNE qualité partagée généralement par la plupart des introvertis, c’est de savoir écouter. Alors utilisez-là ! Parfois, un regard plein d’empathie envers votre interlocuteur vaut cent mots de réconfort.

4. Respectez les autres : c’est ce qui fait que les introvertis sont souvent appréciés par leurs pairs
Dans la continuité de l’empathie, le respect. En sachant écouter, vous montrez du respect pour vos interlocuteurs, qu’ils ne manqueront pas de vous rendre.

5. Ecoutez avant de parler
Savoir écouter permet également de se faire une opinion pendant que l’autre parle. N’oubliez pas que les extravertis ont besoin de parler pour réfléchir, alors que vous avez besoin d’écouter (les autres et votre voix intérieure). Parfois, les personnes introverties essaient d’imiter leur collègues et compensent leur manque d’assurance par un flot de paroles mal assurées. Cela ne leur réussit généralement pas, car ce n’est pas leur spécialité. Donc NON, écoutez, laissez les informations faire leur chemin dans votre tête, puis parlez quand vous sentirez que votre pensée s’est concrétisée en mots et n’attend plus qu’à sortir.

6. Ne lâchez pas prise sur les extravertis
A la discussion, c’est eux les plus forts. N’essayez pas de les concurrencer : vous n’y arriverez pas ! Au contraire, laissez-les argumenter autant qu’ils peuvent, mais s’ils demandent finalement votre accord et que vous n’êtes pas d’accord, ne cédez pas : non, vous ne voyez pas les choses comme ça. Restez ferme sur votre position, quitte à promettre un mot écrit plus tard sur votre position.

7. Utilisez votre calme pour impressionner et vous faire respecter
On l’oublie parfois, mais le calme impressionne. Cela passe pour du sang froid, de l’intelligence, de la sagesse. Souvent, les extravertis sont impressionnés par notre calme. Ils le disent peu, mais ils vous l’avouerons après quelques verres de vin au cours du pot de fin d’année de votre entreprise.
J’ai remarqué d’ailleurs que dans les films, souvent ce sont les héros solitaires et silencieux qui impressionnent le plus. Voyez par exemple Al Pacino dans Le Parrain.

8. Vous ne dites pas grand chose, mais quand vous le dites c’est réfléchi et a une grande valeur.
C’est ainsi que l’on vous perçoit, ou que l’on peut vous percevoir si vous savez placer les bons mots quand il le faut. Ne l’oubliez pas.

9. Privilégiez les échanges en tête à tête où vous excellez.
C’est une certitude : vous vous sentez cent fois mieux dans les discussions en tête à tête que dans les grandes réunions. Si vous en avez la possibilité, arrangez-vous donc pour organisez vos réunions en tête à tête ou en petit comité. Vos interlocuteurs seront impressionné par l’ampleur de vos connaissances et votre capacité à argumenter calmement tout en écoutant leur point de vue. Votre silence durant la grande réunion passée sera bien vite oublié.

10. Sachez miser sur vos collègues extravertis pour vous compléter, sans vous comparer à eux.
Lorsque j’ai compris cela, j’ai eu comme un grand bol d’air dans mes journées au bureau : plus besoin de se comparer à eux ; au contraire, comme mon collègue extraverti est différent de moi, pourquoi ne pas s’associer et se compléter. Ainsi, en réunion : il parlera, organisera la réunion. Moi, j’écouterai, prendrai des notes, et noterai des détails sur les réactions de la partie adverse que mon collègue extraverti n’aura pas remarqué.

Vous l’aurez compris, toutes ces stratégies vont dans un sens commun : respectez votre propre caractère, utilisez vos propres qualités, et laissez les autres exceller là où vous n’êtes pas le meilleur.

Et vous, quelles sont vos stratégies pour vous sentir bien en entreprise ?

 

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager à vos amis ou collègues, vous pourrez ainsi aider d’autres à mieux se comprendre et à se sentir mieux dans leur environnement de travail.

Crédits photo : t3mujin – Flickr