6 talents qui feront briller les introvertis en entreprise

Le monde professionnel est bien souvent un monde “dur” pour les personnes discrètes que nous sommes, nous, introvertis. Un monde où il faut jouer des coudes pour s’imposer. Un monde où il faut être le premier à parler pour donner son avis, au risque de passer inaperçu. Les personnes discrètes ont bien souvent l’impression de n’être pas à la hauteur. De se laisser marcher sur les pieds, se laisser voler la vedette par d’autres collègues moins compétents qu’eux.

Pour compenser ce manque de visibilité, nous avons alors tendance à vouloir en faire toujours plus : participer le plus possible en réunions par exemple, pour imposer notre avis, ou participer à toutes les rencontres entre collègues malgré le fait que nous n’en ayons pas toujours envie. Et malgré tout, il est très difficile d’être à la hauteur. Nous tentons de mettre un masque, mais cela reste un masque. Qui cache notre véritable personnalité : une personnalité calme, plutôt dans l’écoute que dans la parole, plutôt dans le compromis que dans l’assertivité.

Nous tentons de jouer ce rôle que l’on attend de nous : car nous pensons que notre carrière en dépend, notre prochaine promotion, ou simplement notre appréciation dans l’entreprise. Mais nous jouons mal ce rôle. Car nous restons naturellement des personnes discrètes, en retrait, et n’arrivons pas à nous identifier pleinement à ce rôle de “m’as-tu vu”.

Pourtant, les personnes introverties possèdent de nombreux talents qu’ils peuvent exploiter pour se frayer un chemin, à leur manière, dans l’entreprise. Ce sont des atouts bien souvent appréciés par nos collègues et par nos supérieurs. Ce sont des atouts plus discrets, qui ne sont pas toujours appréciés au premier abord, mais qui bien souvent sont appréciés dans la durée, et nous permettent de nous imposer jusqu’à des postes importants dans l’entreprise.

Voici 6 talents assez souvent partagés par les introvertis. Bien-sûr, tous les introvertis n’ont pas ces 6 talents. Mais si vous êtes introverti, vous vous reconnaîtrez probablement dans plusieurs d’entre eux.

1 – La parole des introvertis est rare, mais de qualité

Bien souvent, il nous est demandé de participer plus à l’oral. De donner notre opinion en réunion, de réagir rapidement, nous imposer au milieu des discussions.

Lors d’une discussion de groupe, les opinions fusent dans tous les sens. Cette effusion permet de faire avancer le groupe, et de finir par trouver une solution. Mais bien souvent, cela prend un temps fou. Les opinions partent dans tous les sens, et la discussion du groupe piétine.

Vous, au milieu de cette effusion de paroles, vous sentez incapable d’intervenir, voire même de formuler une opinion en vous-même. Vous vous sentez paralysé, incapable de réfléchir. Ce qui est tout à fait normal : les personnes introverties ont besoin de calme pour se concentrer.

Maintenant, imaginez une réunion idéale pour introvertis… :
Chacun a le droit de réfléchir pendant 10 minutes à la question posée, d’écrire sur un bout de papier sa pensée. Puis, quand tout le monde a fini, chacun à tour de rôle lit aux autres ce qu’il a sur son papier. On écrit toutes ces idées sur une grande feuille visible par tous, puis on laisse tout le monde observer toutes ces idées en silence, pour se faire sa propre opinion sur ces différentes idées. Ensuite, après 5 à 10 minutes de silence, chacun à tour de rôle prend la parole pour argumenter sur l’idée qui lui plait le plus, et la décision qu’il conviendrait de prendre, selon lui.
Une telle réunion mènerait rapidement un groupe quelques introvertis à une décision consensuelle. Les introvertis n’auraient pas eu peur de prendre la parole, et auraient donné le meilleur d’eux-même.

Vous vous reconnaissez ? Cela vous parle ?

Bien-sûr, vous n’avez peut-être pas d’influence sur la manière dont sont organisées les réunions. Mais l’exemple décrit ci-dessus vous permet de réaliser que si l’on vous laisse le temps, vous êtes tout à fait capable, vous aussi, d’exprimer vos opinions. Vous aurez peut-être une petite appréhension à l’exprimer devant le groupe, mais vous l’exprimerez tout de même, car vous aurez eu le temps d’y réfléchir au préalable.

Comment utiliser cette qualité dans votre quotidien professionnel ?

En vous accordant à vous-même ce temps de réflexion.
En étant conscient, vous-même, que vous avez besoin de ce temps, et que vos pensées sont au moins d’aussi bonne qualité que celles de vos collègues, si vous prenez de le temps d’y réfléchir.

Pratiquement, cela peut signifier :

  • En réunion :
    Ne pas vous en vouloir de ne pas parler. Suivez activement la discussion, écrivez sur un bout de papier vos pensées, et lorsque l’occasion se présente (par exemple lorsqu’il y a un tour de table et que l’on vous donne la parole), exprimez ces pensées préparées.
  • Dans une discussion avec un collègue, ou votre chef :
    S’il vous demande votre opinion, ne cherchez pas à répondre tout de suite. Essayez de gagner du temps en posant des questions. Il suffit parfois de quelques minutes de sursis pour former votre opinion.

Aimer réfléchir avant de parler, ne parler que lorsque ce qu’on souhaite exprimer est abouti, n’est-ce pas une grande qualité ?

En apprenant à aimer cette qualité que vous possédez, et à lui donner sa chance, vous vous imposerez comme quelqu’un de fiable, certes discret, mais intéressant. On passera beaucoup de temps à parler sans vous, mais lorsque vous prendrez la parole, on vous écoutera attentivement.

2 – Les introvertis savent écouter

Aaah, l’écoute. On ne le dira jamais assez : savoir écouter, c’est tout un art.

Et ne vous méprenez pas : beaucoup d’introvertis ne savent pas écouter. Savoir écouter, cela demande de la concentration, de l’intérêt sincère pour ce que l’autre nous dit, et savoir relancer son interlocuteur en posant des questions appropriées.
Beaucoup d’introvertis ne savent pas faire cela, mais la plupart des introvertis on des prédispositions importantes pour devenir de bons “écouteurs”. Vous n’aimez pas parler, apprenez donc à écouter !

L’écoute est un instrument très puissant. Souvent bien plus puissant que la parole. Lorsque vous observez les acteurs imposants dans les films, ce sont souvent des personnes qui parlent peu. Des personnes qui écoutent beaucoup, se font leur propre opinion en silence, puis tranchent.

L’écoute active possède trois avantages très intéressants :

  • Tout d’abord, comme on l’a vu précédemment, en écoutant activement, en posant les bonnes questions, vous gagnerez le temps de préparer votre pensée, formuler votre opinion, et refoulez ainsi le stress de devoir réagir au quart de tour.
  • Ensuite, elle donne l’impression aux autres que vous avez participé très activement à la conversation, même si vous avez très peu parlé. Vous voyez tout l’avantage qu’il y a à maîtriser l’écoute lorsque l’on est introverti !
  • Enfin, elle vous permet d’éliminer ce “stress” permanent que vous avez de devoir vous imposer par la parole.

Pour terminer sur ce sujet, voici 3 situations dans lesquelles le fait de savoir écouter peut être une grande qualité dans le monde professionnel :

  • En négociation :
    Les bons négociateurs parlent souvent peu. Car quand on parle, on pense à soi, au lieu d’écouter ce que l’autre a à dire. Or, dans une négociation, il est crucial d’écouter les arguments des autres pour mieux les persuader par la suite.
  • En gestion d’équipe :
    S’il y a bien une qualité des introvertis : c’est de ne pas prendre trop de place. Si vous avez eu dans votre carrière un manager “extraverti extrême” qui prenait toute la place et ne donnait pas l’occasion à ses subordonnés de s’exprimer, vous savez de quoi je parle.
    Les introvertis ont souvent cette énorme qualité de savoir écouter leurs collègues, et donner toute l’importance à la parole d’autrui. En tant que manager, cela donne de l’espace à son équipe, qui peut se sentir ainsi mise en valeur, comprise, aimée. Pas besoin d’être un grand orateur pour gérer des équipes, si l’on sait les guider en silence.
  • En prise de décision :
    Savoir trancher après, et seulement après avoir écouté calmement les différentes opinions et pris le temps de les analyser objectivement, n’est-ce pas une grande qualité ?

3 – Les introvertis sont des personnes de compromis

Nous ne sommes pas des personnes de conflits. Nous avons même horreur des conflits interminables où chacun reste campé sur sa position initiale. Et pourtant, quand vient un conflit, nous nous sentons comme paralysé, incapable de réagir, prêt à s’aplatir face aux arguments irrévocables de l’autre.

Pourtant, vous le savez, avec un peu d’habileté, vous savez mener au compromis. Vous savez “manipuler” l’autre, en lui posant les questions adéquates, pour l’apaiser, calmer le conflit, et le mener à considérer au moins votre point de vue.

En théorie, c’est cela que vous savez faire. Dans la pratique, c’est souvent plus compliqué. Parce qu’il y a vos peurs. Vos angoisses intérieures. La panique qui monte de ne pas savoir que dire. La rage de savoir que vous allez encore perdre.

Apprendre à gérer cela, à rester calme, et à utiliser cet amour du compromis que nous avons, vous donnera une grande force dans nombre de situations professionnelles. En ne cherchant pas à vous imposer, vous pouvez devenir la personne de compromis, la personne qui rassemble par sa tolérance envers tous les points de vue, et sa capacité à trancher une fois les différents points de vue écoutés.

4 – Les introvertis aiment tant écrire

Ecrire : quel bonheur !

Formuler ses pensées petit à petit, en alignant doucement un mot après l’autre. En ayant la possibilité d’effacer une phrase qui ne nous plaît pas, car elle ne correspond pas exactement à ce que nous souhaitions dire…
L’écriture nous permet de donner le temps à notre réflexion de se former, nous permet de ne dire que les choses que nous souhaitons vraiment dire, et de n’envoyer notre parole qu’au moment où nous le souhaitons, lorsque nous décidons enfin d’appuyer sur le bouton “envoyer” de notre email.

Ecrire nous permet aussi de dire ce que nous n’avons pas dit à l’oral. Cela nous permet, par exemple, d’envoyer une note après une réunion pour transmettre une pensée que nous n’aurions dit au cours de la réunion.

Ecrire nous permet enfin de nous préparer. Ecrire son texte avant de le présenter devant une assemblée. Ou écrire une note de préparation à une réunion, pour que les idées soient exposées au préalable, ce qui nous évite le stress d’avoir à prendre la parole coute que coute.

Pourtant, nous n’écrivons pas. Pourquoi ?

Souvent, ce n’est pas dans la culture de l’entreprise, ou dans notre propre culture même, d’écrire. Parce que tout se dit. Savoir improviser à l’oral : voilà le Saint-Graal. Ecrire n’est pas dans les moeurs.

Pourtant, ce qui est dit à l’oral est souvent déformé par la suite, abîmé, voire oublié. Tandis que l’écrit reste.

Apprenez donc à transmettre par écrit vos pensées plus que vous ne le faites aujourd’hui. Vous gagnerez en visibilité, et en autorité.

Vous pouvez être par exemple la personne désignée pour les compte-rendus de réunions. Ainsi votre rôle sera de prendre des notes pendant les réunions, et d’envoyer un email à tous les participants une fois la réunion terminée.

Ou, au lieu d’organiser une réunion systématiquement avec votre chef pour lui expliquer le compte rendu de votre projet, vous pouvez simplement lui envoyer une note bien structurée, qu’il lira quand il le souhaitera.

L’écriture est bien souvent notre fort. Il ne faut pas avoir honte de remplacer certaines rencontres physiques par l’écriture, bien au contraire. Sachons utiliser cette qualité dans toute sa grandeur !

5 – Les introvertis sont indépendants.

Nous sommes souvent un “peu à part”.

Beaucoup considèrent cela comme un défaut. Personnellement, je trouve cela une grande qualité.

Nous sommes un peu “à part”, car nous aimons être seuls. Nous n’aimons pas beaucoup faire partie de la meute. Nous restons un peu à part, tout en rentrant de temps en temps. Nous aimons avoir notre espace pour nous.

Souvent, grâce à cela, les personnes introverties développent une forme d’indépendance. Nous aimons travailler seul, nous n’avons pas besoin d’ordres. Souvent, en entreprise, il suffit de nous confier un projet, de nous expliquer les bases, puis nous volons de nos propres ailes, avec besoin de très peu d’aide.

Une certaine indépendance d’esprit, peut-être aussi.

L’amour pour la solitude est une grande force. Car la solitude est propice à la créativité, aux nouvelles idées, ainsi qu’à la productivité. Les meilleures idées du monde ont été trouvées bien souvent seul, à dessiner des croquis tard dans la nuit sur une petite table seul dans un petit bureau. Pas dans la cohue d’une réunion ou d’un “brainstorming”.

Tout le monde n’aime pas la solitude. Bien souvent, beaucoup d’extravertis ont tendance à perdre rapidement patience dans la solitude. Ils adorent les travaux de groupes, et y excellent, mais se concentrer des heures durant dans la solitude sur un rapport, ce n’est souvent pas leur tasse de thé.

Utilisez cette force ! Autorisez-vous à vous renfermer pour quelques heures pour vous concentrer sur un travail. Autorisez-vous à déjeuner seul à midi, pour vous reposer de la cohue du bureau, et laisser votre esprit réfléchir tranquillement au projet qu’il est en train de gérer au travail.

Utilisez cet amour pour la solitude pour apporter une réelle valeur ajoutée à l’entreprise pour laquelle vous travaillez, à votre manière.

6 – Les introvertis aiment les relations profondes

Non, nous n’aimons pas beaucoup les grands groupes. Nous n’aimons pas beaucoup les discussions sur la pluie et le beau temps. Nous n’aimons pas tellement ces discussions interminables qui semblent ne parler de rien.

Tout cela nous fatigue. Nous exaspère même parfois.

Nous, ce que nous aimons, ce sont les discussions à deux, où l’on parle de soi, ou de sujets intéressants. Où on argumente, où on s’enrichit.

Nous, ce que nous aimons, ce sont des relations solides. Il nous suffit de quelques amis pour être heureux, de quelques amis avec lesquels nous avons une relation forte.

Le même s’applique en entreprise. Nous préférons construire des relations avec quelques collègues que nous apprécions, en allant à deux à la machine à café, et en discutant calmement de sujets intéressants. Nous préférons cela largement à la discussion à dix autour de la machine à café.

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais c’est une qualité importante qu’ont les introvertis : car cela permet de construire des relations souvent solides et durables avec quelques personnes, qui seront nos soutiens et nos partenaires sur lesquels nous pouvons compter tout au cours de notre carrière.

Dans une relation de travail, bien souvent, les réunions à deux ou trois sont également bien plus efficaces que celles à dix ou plus. A deux ou trois on s’écoute, on va à l’essentiel, on avance.

Autorisez-vous donc à organiser des rencontres en petit comité. Il n’y a aucune honte à cela, bien au contraire. C’est votre style. A vous. Qu’importe ce que les autres en penseront. Vous, c’est ce qui vous permet d’être performant et heureux dans votre entreprise.

 

Pour conclure, et pour reprendre la métaphore donnée par Susan Cain dans son discours TED : les extravertis sont les “guerriers” de l’entreprise, vous êtes les “sages” de l’entreprise.

En entreprise, comme dans le monde, il faut des hommes d’action, et puis des hommes d’idées. Chaque rôle à son importance. N’essayez pas de prendre le rôle des guerriers, vous y perdrez vos plumes, car vous n’êtes pas préparé à cela.

Imposez-vous dans votre rôle de sage : une personne réfléchie, calme, que l’on écoute lorsqu’elle parle, et qui sait rendre du travail de qualité.

 

Cet vous a plu ? Merci de le partager à votre entourage en utilisant l’une des icônes de partage au bas de cet page !

Pour aller plus loin, je vous conseille cet article très intéressant : “Les vertus retrouvées des managers introvertis”.