Une technique pour avoir confiance en soi

Voici une technique pour avoir confiance en soi, dans des moments où on se sent déstabilisé.

Le truc c’est qu’avoir confiance en soi n’est jamais chose acquise.

Parfois, j’ai l’impression que c’est fini pour moi – le manque de confiance en soi : tout va bien maintenant. En toutes circonstances, je suis moi, et je ne me laisse plus impressionner.

Je sais briser la glace, entretenir une conversation, faire parler l’autre, parler de moi… m’en aller si la relation m’ennuie, ou l’entretenir si au contraire je m’y sens bien.

Et puis d’un coup, une situation particulière, et tout s’effondre. C’est ce qui m’est arrivé récemment.

Je passais un week-end avec des copains (on était 6), ça me faisait vraiment très plaisir de les voir. Ça faisait longtemps qu’on avait pas passé du temps ensemble. Mais 2 jours tous ensemble, pour l’introverti que je suis, c’est long. Même quand ce sont de bons amis.

A un moment, ça n’a pas raté. D’un coup, j’avais l’impression de n’avoir rien à dire. De m’effacer.

Une petite mélodie que je ne connais que trop bien est revenue : « Peut-être que je ne les intéresse pas tant que ça en fait… peut-être qu’ils auraient préféré que je ne vienne pas… peut-être qu’ils se disent que je ne fais que rire à leurs blagues et que je n’apporte rien… »

D’un coup, toute cette belle confiance en soi s’efface. S’effondre. L’impression de revenir 10 ans en arrière.

Ce que j’ai fait ?

J’ai repensé à une technique pour avoir confiance en soi

Technique qui m’aide bien souvent à reprendre rapidement le dessus sur mon malaise.

Cette technique pour avoir confiance en soi n’a rien d’exceptionnel, rien de magique, mais ça marche plutôt bien. Il suffit d’y penser.

Ce que j’ai fait donc : j’ai respiré, dans mon ventre. Et je me suis dit : « c’est normal… c’est ma petite mélodie à moi. Personne d’autre ne l’entend. La vérité, c’est qu’ils m’ont invité parce qu’ils voulaient me voir. La vérité, c’est qu’on passe un super moment tous ensemble.
La vérité, c’est que même si je ne suis pas celui qui parle le plus, je suis là, j’ai des discussions individuelles avec chacun, et je participe au groupe à ma manière.
La vérité, c’est que cette petite voix négative n’est qu’en moi, rien qu’en moi ».

Et j’ai respiré encore. Calmement. Sous l’abdomen.

Et, petit à petit, ça s’est calmé. Petit à petit, le stress a diminué. Il n’a pas disparu totalement, il m’a encore suivi une bonne partie du week-end. Mais je savais qu’il ne fallait pas trop l’écouter.

Juste en prendre acte. Sans en faire toute une histoire. Et le reste du week-end s’est bien passé.

Juste une petite histoire personnelle que je voulais partager avec vous. Une petite technique pour avoir confiance en soi, dans des moments où on se sent déstabilisé.

Et pour aller plus loin sur ce sujet, cet article vous donnera des clés pour vaincre le manque de confiance en soi profond.