Si vous en avez assez de ne jamais être à l’aise quand vous devez prendre la parole,
Quand vous devez raconter votre vie,
Donner un avis,
Expliquer quelque chose dans une réunion,
Etc…

Si vous en avez assez de ressentir un stress énorme et un grand vide en vous…
… à chaque fois que vous devez vous exprimer,
(Que ce soit dans un groupe, en réunion, face à votre chef, ou même tout simplement face à un ami qui vous demande « comment ça va ? »…)

Alors lisez bien ceci.

On va voir ensemble,

Comment s’exprimer avec facilité, naturel, et spontanéité,

En toute situation,

Quand on est introverti

A chaque fois que vous devez prendre la parole, c’est pareil :

Un grand vide s’installe en vous.

L’impression de n’avoir rien à dire.

Et les entrailles qui se serrent, à cause de ce stress, cette pression : il faut que vous disiez quelque chose, là, maintenant.

Vous êtes en réunion d’équipe, tout le monde parle à son tour, jusqu’à ce qu’un collègue vous dise « et toi, qu’est-ce que t’en penses ? »

Dans ces moments-là, vous avez envie de vous faire tout petit.

Tout le monde vous regarde, et attend que vous disiez quelque chose.

Vous avez l’impression qu’ils vous jugent. Qu’ils vous scrutent. Qu’ils attendent votre réponse… prêts à dire « oh là là, qu’est-ce que c’est bête ! ».

Ou peut-être vont-ils se dire dans leur tête que vous êtes vraiment très très timide.

Autre exemple qui vous arrive peut-être souvent : vous discutez avec un ami, et après qu’il ait beaucoup parlé, il vous dit « et toi, comment ça va ? ».

D’un coup, votre monde s’effondre : alors que vous étiez bien, là, tranquille… à écouter votre ami, vous vous rendez compte soudainement qu’il va falloir vous exprimer.

Raconter quelque chose.

Dire peut-être quelque chose d’intime… ou en tout cas essayer de trouver quelque chose qui va intéresser votre ami.

Et là, c’est le vide.

Vous bredouillez quelques « ça va ça va, rien de spécial », et vous lui renvoyez la parole en lui posant une question.

C’est un peu comme si la parole, qu’on vous propose de prendre dans ces situations, était une patate chaude.

Brulante même.

On vous l’envoie dans la main, et pour ne pas vous brûler vous la faites sauter vite fait d’une main à l’autre, puis la renvoyez le plus vite possible à l’envoyeur.

Comme dans ce groupe d’amis où vous restez souvent plutôt silencieux, parce qu’à côté de tous ces « parleurs de compète » vous vous sentez bien incapable de vous imposer.  

Comme dans ce groupe de collègues au boulot où tous savent si bien parler d’eux, faire rire les autres, raconter leur vie…
… et où vous restez là, maladroitement, partagé entre l’envie de faire partie de la conversation, et la peur qu’on vous donne finalement la parole, et que vous ne sachiez quoi dire.

Comme dans ces débats politiques avec ce membre de votre famille qui a toujours raison, et en face duquel vous vous trouvez bien incapable d’argumenter, d’expliquer votre avis.

(ce n’est pas faute d’avoir votre propre avis d’ailleurs : quand vous êtes seul, vous savez bien ce que vous pensez. Mais là, face à cet argumenteur de première classe, vous vous retrouvez bien incapable d’argumenter).

Comme face à cet ami qui parle tout le temps et ne vous donne pas beaucoup la parole, et avec lequel vous avez toujours beaucoup de mal à prendre votre place.

Comme dans ces conflits, où votre conjoint, votre collègue, votre chef, un ami… vous reproche quelque chose,
Et même si vous savez que vous avez raison et que lui a tort, ou tout du moins que vous avez aussi le droit d’affirmer votre vision des choses,

Vous avez bien du mal, là, dans la situation, à trouver les arguments, et à vous défendre.

Et comme dans toutes ces situations du quotidien, même les plus insignifiantes, où vous avez du mal à exprimer ce que vous ressentez, ce que vous pensez.

Parfois, vous ressentez des fortes émotions… mais vous êtes incapable de les retranscrire par des mots.

Vous êtes super enthousiaste d’une chose qui vous est arrivé ? vous vous réjouissez de partager ça avec un ami ?

Mais au moment de dire ce qui vous est arrivé… ça sonne creux, ça sonne plat, tout ce bel enthousiaste que vous ressentez au fond de vous disparaît dans des mots insipides sans rondeur et sans émotions. 

A tel point qu’on vous fait remarquer que « ça n’a pas l’air de te rendre si heureux que ça ! ».

Pourtant si, au fond de vous, c’est bien le cas.

Comment exprimer ce qui se trame en vous ?

Comment être capable de donner un avis, là, tout de suite, au moment opportun ?

Comment tenir tête aux autres dans les débats à bâtons rompus ?

Comment vaincre cette crainte de ne pas trouver ses mots, et se lancer, enfin ?

Et comment être capable d’exprimer vos émotions, de les partager pour qu’elles soient ressenties par les autres ?

Car vous le sentez bien : savoir s’exprimer, c’est la condition d’entrée pour beaucoup de choses.

Quand on sait s’exprimer avec facilité : c’est bien plus facile professionnellement.

On est remarqué, entendu.

Quand on sait exprimer ce que l’on ressent : il est plus facile d’intéresser, d’attirer l’attention.

Que ce soit pour séduire une personne qui vous plait, ou dans un entretien où vous devez montrer vos compétences, ou tout simplement pour se faire des amis.

Quand on sait exprimer facilement un avis tranché, ou raconter des choses sur sa vie : il devient bien plus facile de s’imposer dans les groupes, et de ne plus se sentir l’ombre que personne ne remarque.

Même en couple : savoir affirmer ce que l’on pense, exprimer ce que l’on ressent, permet généralement d’éviter bien des conflits et des non-dits…

Cela peut paraître évident, mais au risque d’enfoncer des portes ouvertes :
savoir s’exprimer avec facilité et naturel…
c’est la base pour être plus à l’aise dans ses relations, s’affirmer, trouver des amis, progresser professionnellement, etc…

(sans compter la satisfaction de savoir s’imposer, de montrer qu’on existe,
De prouver qu’on a des choses à dire et qu’on est digne d’intérêt).

Le problème, quand on est introverti, c’est que ce n’est souvent pas très naturel, justement, pour nous.

Rêver, créer, réfléchir, avoir mille pensées et idées… ça on sait faire.

Mais exprimer les choses avec des mots clairs, justes, et spontanés : c’est plus compliqué.

Et c’est plutôt normal : comme le nom « introverti » l’indique, nous sommes des personnes « tournées vers l’intérieur ».

Vers notre monde intérieur.

Un monde souvent très riche, mais que nous gardons pudiquement en nous.

Derrière un visage parfois impassible, se cache un monde d’émotions, d’idées, de réflexions, etc.

A la grande surprise des personnes extraverties qui nous entourent : nous sommes capables de rester des heures, des jours, des semaines même… à travailler, imaginer, lire, penser, se perdre dans des mondes.

(Ma femme se moque souvent gentiment de moi en me disant : « si je n’étais pas là pour te rappeler de sortir, tu ne verrais personne pendant des mois ».)

Ce mode de fonctionnement ?

C’est votre manière d’être naturelle.

On nait plus ou moins introverti, et il n’est pas possible de changer cela.

(Quand on arrive à le changer : c’est généralement au prix d’efforts énormes, on joue un peu la comédie, et on s’épuise. Beaucoup d’introvertis connaissent d’ailleurs des burnouts… à force de se pousser dans un rôle qui les exténue).

Le mode de fonctionnement introverti ?

Il n’est ni bon ni mauvais.

Il est le vôtre.

Si vous êtes une personne « réfléchie, intérieure, calme », vous n’allez jamais devenir une personne « très spontanée, pleine d’énergie sociale et en permanence tournée vers les autres ».

Une idée que j’aime beaucoup partager avec mes clients : c’est l’idée du « package de personnalité ».

Qu’est-ce que c’est ?

C’est l’idée qu’on est un « tout ».

Et qu’on ne peut pas être un « autre tout ».

Par exemple, on ne peut pas être :
– « à la fois sensible, à l’écoute, empathique, compréhensif, ressentir les émotions des autres…
– et à la fois insensible, dur à cuir, capable de laisser les critiques couler sur vous sans qu’elles vous atteignent, etc. ».

Autre exemple :
On ne peut pas être à la fois
– Réfléchi, calme, rêveur, intérieur
– Et avoir toujours réponse à tout, raconter plein de choses, être très spontané.

Peut-être aimeriez-vous être un peu plus comme cette autre personne, votre amie, votre collègue, qui se pose moins de questions, qui avance comme un bulldozer, est toujours gai et alerte, s’en moque bien quand on lui fait des critiques…

… mais, si vous étiez cette personne, vous ne pourriez probablement pas être en même temps la personne sensible et empathique que vous êtes.

C’est comme ça.

Et vous pouvez faire cet exercice sur plein d’autres aspects de votre personnalité :

Vous pouvez vous dire : « J’admire cette personne pour cet aspect de sa personnalité… oui mais, pourrais-je vraiment être comme ça, moi ? Ne perdrais-je pas une partie de qui je suis, une partie que j’aime au fond de moi ? ».

Non : si vous souhaitez réussir à être plus à l’aise à l’oral et vous exprimer avec facilité et naturel,

Il faut quitter les mécanismes qu’ont trop de personnes introverties, qui cherchent à faire comme les personnes extraverties.

Il faut revenir à ce que vous savez faire de mieux.

Revenir à votre personnalité naturelle.

Et prendre ce qu’elle a de mieux : pour la sublimer et en faire votre atout majeur.

Vous allez peut-être vous dire : « oui mais si je suis par nature un peu lent à la réflexion, si j’ai du mal à trouver mes mots, comment être plus spontané sans aller contre ma nature ? ».

Cet exemple de la lenteur est un très bon exemple d’ailleurs.

La plupart des introvertis ressentent une certaine lenteur dans leurs échanges avec les autres.

Pour dire les choses de manière un peu abrupte : « nous sommes un peu longs à la détente ».

Cela vient du fait que lorsque nous réfléchissions, nous avons tendance à mûrir longuement nos mots avant de les exprimer.

Contrairement à beaucoup d’extravertis qui sont beaucoup plus rapides dans leur manière de s’exprimer.

Quitte à dire une bêtise ou faire un faux-pas, quitte à revenir 2 minutes plus tard sur ce qu’ils viennent de dire.

Est-ce qu’un fonctionnement est meilleur que l’autre ?

Cela dépend des situations, des attentes.

Evidemment : dans un brainstorming en réunion d’équipe, l’extraverti sera favorisé.

En revanche, dans un échange où l’on vous demande d’exprimer un avis sûr et posé, beaucoup d’introvertis seront favorisés.

(Vous savez, vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais beaucoup d’extravertis se sont vu reprocher dans leur vie d’être trop rapide dans leurs prises de positions, de ne pas tourner leur langue 7 fois dans leur bouche avant d’exprimer un avis, de dire des choses trop vite qu’ils ne pensaient pas vraiment et qui ont pu blesser une autre personne, etc…)

Dans cet exemple : on voit bien que ce qui peut paraître au premier abord comme un « défaut » (une certaine lenteur dans la prise de parole), peut être en fait une qualité dans nombre de situations.

Si l’on reste sur cet exemple de la lenteur,

Si vous souhaitez passer un cap et être beaucoup plus à l’aise à l’oral, il va donc falloir jouer sur 2 axes :

  • 1er axe : prendre confiance en cette qualité qu’est la lenteur, dans toutes les situations où elle est un atout naturel
  • 2e axe : apprendre à atténuer ce défaut qu’est la lenteur, dans les situations où elle complique les choses, et à détourner le problème (par exemple, en incitant les autres à « attendre » que vous disiez les choses… il y a pas mal de techniques pour faire ça, qu’on va voir ensemble).

Si vous travaillez bien ces 2 axes : vous allez pouvoir jouer de cette lenteur.

En faire votre atout.

Votre marque de fabrique.

Par exemple, on vous demande votre avis là, tout de suite… eh bien non : vous ne vous laissez pas faire, vous allez imposer aux autres de vous attendre.

D’écouter ce que vous avez à dire, même si ça ne vient pas là, tout de suite.

Et si on vous coupe la parole parce que c’est trop long ?

Eh bien vous revenez à la charge, vous n’abandonnez pas, et montrez que c’est vous qui avez le dernier mot, réflexion faite.

Vous voyez l’idée ?

L’idée, c’est d’apprendre à connaître sur le bout des doigts votre fonctionnement naturel, et d’apprendre à en jouer à l’oral.

Pour ne plus jamais vous laisser déstabiliser,

Et être parfaitement capable en toute situation d’affirmer ce que vous souhaitez, ce que vous ressentez, ce que vous pensez…

… même si en face de vous, vous avez un beau parleur de première classe.

La clé pour être à l’aise à l’oral en toute situation ?

C’est de savoir jouer de vos atouts particuliers.

Et pour cela, il faut vous connaître sur le bout des doigts, et apprendre des techniques de communication adaptées aux personnes introverties.

L’idée, c’est de faire de votre tempérament naturel un atout, et non plus un obstacle.

Un truc que j’adore : c’est regarder des personnes charismatiques introverties… et observer leur manière d’être, de communiquer.

Il y de nombreux acteurs introvertis par exemple : certains l’ont affiché publiquement (comme Emma Watson ), d’autres le disent moins clairement mais ont un jeu et une manière d’être typiquement introvertie (Audrey Tautou par exemple, ou Charlotte Gainsbourg, ou Matt Damon).

De nombreux politiques également sont clairement introvertis.

Et il y a de fortes chances que parmi vos amis, vos collègues, et même parmi les personnes les plus haut placées de votre boulot, il y ait des personnes très introverties.

Observez ces personnes.

Leur manière de raconter des choses. De s’exprimer, généralement posément.

Observez leur manière d’économiser leur parole… mais quand ils parlent, ils sont écoutés.

Observez leur manière de poser leur voix, leur communication non verbale…

Leur manière d’imposer leur charisme, leur vision, leur avis.

Ils le font d’une manière totalement différente des extravertis… et ça marche tout aussi bien.

La différence : c’est qu’ils ne se forcent en rien, puisqu’ils le font en utilisant leur personnalité naturelle.

Et là est la clé.  

Je me souviens d’une cliente, que j’ai accompagnée en coaching en 2020 : elle venait d’accéder à un poste à responsabilité.

Et ça la faisait paniquer.

Elle ne voyait absolument pas comment elle pourrait s’imposer à ce nouveau poste, avec sa peur de communiquer, de prendre la parole.

Elle avait l’impression de n’avoir jamais rien à dire, de ne jamais intéresser les autres, et de ne jamais savoir comment aborder les gens.

Or, sa réussite dans son nouveau job dépendait en grande partie de sa capacité à faire adhérer les autres à ses objectifs, à savoir convaincre, et à savoir tisser du réseau au sein de l’entreprise.

On a travaillé ensemble pendant quelques séances, sur pas mal de choses, mais je me souviens d’un truc qui a créé un déclic incroyable chez elle.

La séance suivante, elle m’a dit qu’elle avait réussi d’un coup à aller voir 3 fois plus de gens, qu’elle s’était fait quelques amis parmi eux, et les avait convaincu de travailler avec elle sur quelques dossiers importants.

Ce déclic ?

Il est venu d’un conseil particulier que je lui ai donné, et qui a fait « tilt ».

Un conseil qui change tout quand on est introverti : qui va vous permettre d’être beaucoup plus à l’aise et proactif dans vos contacts, sans craindre d’être ignoré ou rejeté.

C’est une manière d’aborder les autres qui marche à tous les coups, et qui est très naturelle quand on est introverti.

Bref, des techniques comme ça, on va en voir un paquet ici.

Ça commence ce lundi 28 juin, dans ma nouvelle formation :

« Comment s’exprimer avec facilité, naturel, et spontanéité, en toute situation, quand on est introverti. »

Cette formation ?

C’est un accompagnement d’un nouveau type.

Chaque jour, pendant 2 semaines : je vais vous envoyer épisode d’une quinzaine de minutes en moyenne.

On va y voir ensemble un condensé de toutes les meilleures techniques, celles qui m’ont le plus aidé et qui ont le plus aidé les centaines de clients que j’ai accompagné depuis 2014.

Voici le déroulé exact de la formation :

1e partie : Pourquoi vous avez tant de mal à vous exprimer dans certaines situations, et comment inverser rapidement la tendance.

Avant de parler de techniques, il est capital de bien comprendre ce qui se passe, pour mieux pouvoir résoudre le problème.
Comprendre au fond de vous ce qui vous bloque, pourquoi vous ressentez un tel stress dans certaines situations, pourquoi certaines situations plus que d’autres…

Quand vous parlez avec votre meilleur ami, vous savez vous exprimer. Mais quand vous êtes face à tel collègue ou tel autre ami, c’est plus compliqué.

Pourquoi ? Qu’est-ce qui se passe ?

On va voir ça en détails dans cette 1e partie. Et notamment :

  • Le mécanisme qui bloque la plupart des introvertis à l’oral, dans un type de situation bien particulière
  • Pourquoi certaines situations sont plus compliquées que d’autres pour s’exprimer (et cela n’est pas uniquement dû au nombre de personnes qui vous écoute… d’autres mécanismes sont en jeu, que l’on va voir ici).
    Je vais vous aider à identifier ces situations particulières : d’expérience, cela amène déjà un grand soulagement et regain de confiance en soi.
  • Le mécanisme de la « peur de parler ou de dire une bêtise » : comment il se déclenche, et comment le calmer pour qu’il ne vous empêche plus de réfléchir dans ces situations
  • Pourquoi vous ressentez souvent une impression de grand « vide » dans ces situations de prise de parole : on va voir ensemble ce qui se passe généralement dans la tête de la plupart des introvertis dans ces moments-là. La compréhension de ce mécanisme va également vous aider à être plus à l’aise, et savoir quoi dire.
  • Pourquoi les introvertis manquent naturellement de spontanéité : et comment déjouer ce « défaut » pour vous affirmer et affirmer votre personnalité
  • Le cercle vicieux de la peur que vivent la plupart des introvertis qui ne sont pas à l’aise à l’oral : comment le reconnaître, l’anticiper, et l’éviter… pour être beaucoup plus à l’aise dans ces moments
  • Comment vaincre le « sentiment d’infériorité » que vous ressentez peut-être face à d’autres personnes, et qui vous donne l’impression que l’autre est plus intéressant, ou qu’il à priori plus raison que vous.
  • Etc.

L’objectif de cette première partie ?

C’est que vous ne soyez plus concentré sur votre peur… et que vous puissiez être pleinement concentré sur l’instant présent.

C’est de vous apprendre à identifier les mécanismes du stress, de la peur de prendre la parole, etc… pour mieux les maîtriser, les apaiser.

Cette partie « comment vaincre la peur » est hyper importante :

En effet, la peur de dire une bêtise ou de prendre la parole incite à calculer, tenter de maîtriser : on est en permanence dans la préparation de ce qu’on pourrait dire, ou la crainte de ce que l’autre pourrait penser…

Vous n’êtes donc pas disponible d’esprit pour écouter les autres, être attentif à la situation, et savoir quoi dire.

Votre pire ennemi ? Le premier obstacle à vaincre pour être plus à l’aise à l’oral ? C’est cette peur. Ce stress.

Si vous arrivez à apaiser cette peur d’intervenir : un monde va s’ouvrir à vous.

Il vous sera beaucoup plus facile d’être pleinement présent, pleinement à l’écoute, et sûr de ce que vous souhaitez partager.

On va voir pas mal de choses ici qui font généralement déclic chez mes clients : pour que d’ici quelques semaines, cette peur soit le plus apaisée possible, et que vous soyez disponible d’esprit pour vous exprimer naturellement.

A la limite, la formation aurait pu s’arrêter là : car c’est le principal.

Si vous n’avez jamais suivi de formations chez moi, cette partie seule peut vous changer la vie.

Si vous avez déjà suivi déjà d’autres formations chez moi, comme la formation Introverti Épanoui ou les Déclics Confiance, alors vous avez déjà pu réfléchir à cet aspect.

Mais vous le sentez probablement : si ce mécanisme de la peur est facile à comprendre, dans le principe, il est plus compliqué en pratique de l’inverser.

Cela demande du temps. De la patience. De l’indulgence envers vous-même.

C’est pourquoi, où que vous en soyez dans votre développement personnel : cette partie va vous aider à ancrer plus profondément certaines prises de confiance, et à être plus à l’aise dans vos prises de parole.

Et puis, la formation ne s’arrête pas là, puisque nous allons voir ensemble ensuite de nombreuses techniques pour être plus à l’aise à l’oral quand on est introverti.

Chaque technique, chaque idée, a le potentiel de vous apporter un déclic important, et de vous changer la vie.

Il suffit d’un déclic parmi tout ce que je vais vous présenter, pour que cela vaille carrément le coup.

Mais assez parlé, voici ce qu’on va voir ensuite.

2e partie : A quoi ressemble un introverti à l’aise à l’oral ?

L’un des gros problèmes de la plupart des introvertis, c’est qu’ils vivent en permanence au contact d’un modèle extraverti.

Par exemple : vous souhaitez exprimer votre gaieté ?

Vous avez l’impression que vous devriez mettre des intonations de voix, de l’enthousiasme débordant, des gestes… comme certains extravertis savent si bien le faire.

Le problème, c’est que cette manière de faire ne vous correspond pas… mais alors, pas du tout !

Comment réussir à exprimer votre gaieté si vous employez une méthode qui est contre-nature pour vous ?

Non : ce qu’il faut, c’est apprendre à faire les choses à sa manière.

Ainsi, un moyen très efficace pour commencer à s’exprimer plus facilement, c’est de changer vos « modèles ».

De comprendre COMMENT vous pouvez être à l’aise en restant dans votre manière de faire introvertie.

Pour cela, je vous propose dans cette partie de vous montrer en détails à quoi peut ressembler une communication introvertie.

Je vais vous montrer différents profils d’introvertis (tous les introvertis ne fonctionnent pas forcément exactement de la même manière), et vous aider à identifier chez vous ce qui vous correspond le mieux.        

Cette prise de conscience est généralement très apaisante : elle va vous permettre de mettre enfin votre énergie dans la bonne direction.

Généralement, cette simple prise de conscience permet déjà de grandes avancées dans votre confiance en vous : car elle va vous permettre déjà de vous exprimer de manière plus simple, plus naturelle, sans vous mettre la pression.

3e partie : Les astuces générales pour être rapidement plus à l’aise quand vous vous exprimez, sans vous faire violence

Ici, dans cette partie, on en vient à des techniques concrètes.

On va voir notamment :  

  • Comment travailler les expressions de votre visage pour donner envie aux autres de vous parler, sans changer votre nature intérieure et réfléchie : on va voir notamment de petites techniques faciles à appliquer, et qui peuvent tout changer dans la manière dont les autres vous perçoivent
  • Comment déjouer votre cerveau qui a tendance à se perdre dans ses pensées… pour être pleinement présent dans les conversations, pleinement à l’écoute des autres
  • Comment être rapidement plus présent dans les conversations sans vous faire violence
  • Comment vous concentrer sur la situation, sur la discussion (et ne plus vous perdre dans les réflexions du type « oh là là je devrais parler ! »)
  • La technique la plus efficace, la plus facile, et la plus naturelle pour la plupart des introvertis pour être à l’aise dans toutes les discussions et y être apprécié
  • Comment la communication non verbale peut vous changer la vie dans toutes les situations où vous devez vous exprimer : les 3 réflexes à avoir en communication non verbale pour montrer que vous participez et ne plus jamais vous voir reprocher votre silence.
  • Comment atténuer votre peur de prendre la parole, pour qu’elle ne vous paralyse plus et que vous puissiez être pleinement apte à intervenir.
  • Etc.

Les techniques partagées dans cette partie sont particulièrement efficaces pour être rapidement plus à l’aise, plus serein, et ressentir beaucoup moins de stress et de peur dans toutes les situations où vous devez vous exprimer.

Ensuite, on va aller plus loin, et on va voir :

Partie 4 : comment augmenter votre impact et votre charisme, lors de vos prises de parole.

On va parler de l’art de poser sa voix quand on est introverti, de l’art de transmettre un message, une émotion… de l’art de transmettre votre personnalité à l’oral.

Pour ne plus donner une impression de fadeur, de timidité, et de trop grande discrétion.

On va voir notamment :

  • Comment poser votre voix, et utiliser votre ton calme et posé pour affirmer votre avis, votre personnalité, pour être pleinement écouté par les autres et attirer leur attention
  • Comment avoir une voix qui porte, pour être écouté par une audience plus large (comme un groupe d’amis dans un dîner, par exemple)
  • Comment trouver votre propre style : arrêter de vous forcer dans des rôles… et trouver le style qui va vous convenir et faire que vous êtes serein dans vos relations
  • Comment exprimer vos émotions, partager vos ressentis, pour que cela ne sonne pas plat et sans saveur alors qu’au fond de vous c’est si intense

Dans cette partie, on va également travailler sur vos défauts et vos qualités : je vais vous aider à les identifier, et surtout, on va voir en détails comment vous pouvez en jouer dans vos prises de parole.

On va décortiquer les défauts et qualités les plus courants : et je vais vous montrer concrètement comment en faire votre atout suivant les situations.

Comment en faire votre style, votre marque de fabrique.

Comme dans chaque partie de cette formation, si vous faites partie de la version PREMIUM vous aurez la possibilité d’avoir un échange avec moi, pour que je vous aide à identifier et mettre en valeur vos qualités dans vos prises de parole.

Partie 5 : Etudes de cas.

Dans cette 5e et dernière partie, on va décortiquer de nombreuses situations particulières de votre quotidien, et je vais vous donner des techniques concrètes pour chacune des situations.

Et notamment :

  • Comment exprimer un avis (politique, professionnel…), de manière sereine, et sûr de soi
  • Comment répondre à la question « Qu’est-ce que tu racontes ? », en toute situation ?
    Comment raconter quelque chose (sa vie, un sujet professionnel, etc…), avec aplomb, d’une manière qui intéresse les autres (et comment garder la parole, continuer à raconter, sans s’arrêter vite-fait au bout de 2 minutes comme si vous teniez une patate brûlante dans les mains…)
  • Comment être à l’aise et naturel dans les situations de type « fête » : groupes, soirées, dîners, etc…
  • Comment répondre et s’affirmer face aux remarques du style « tu rentres déjàààà ? mais on commence juste à s’amuser ! » (alors qu’il est déjà minuit passé et que vous vous voyez déjà dans votre lit…)
  • Comment participer aux conversations superficielles de tous les jours : avec vos amis, vos collègues… même si ces conversations ne vous intéressent pas beaucoup.  
  • Et quand une conversation ne vous intéresse qu’à moitié : comment l’orienter naturellement vers des sujets qui vous intéressent plus (on va voir des techniques hyper utiles quand on est introverti, pour parler de choses qui vous intéressent vraiment).
  • Comment participer à une conversation lorsque vous ne connaissez rien ou pas grand-chose au sujet abordé ?
  • Comment faire quand on a décroché d’une conversation… comment rattraper les wagons, sans perdre la face ?
  • Comment aborder une personne inconnue, lancer une conversation, de manière simple et naturelle quand on est introverti
  • Comment entretenir une discussion avec une personne qui parle beaucoup, ou qui vous interrompt tout le temps ?
  • Comment avoir de la répartie face aux remarques désagréables ?
  • Comment prendre la parole facilement et spontanément quand on vous demande de dire quelque chose devant un groupe, sans y être préparé ?
  • Lors d’une discussion calme et sérieuse à deux : comment tenir sur la durée, ne pas décrocher au bout de 20 minutes… pour en profiter pleinement.
  • Etc.

Comme la formation est encore en construction (je vais l’enregistrer au fur-et-à mesure que je vous l’envoie à partir du 28 juin 2021) : si vous rejoignez la formation pour cette première, vous aurez la possibilité de me soumettre également vos situations à vous, pour que je les analyse et vous donne des conseils concrets et adaptés à votre quotidien.

Mais au fait, comment va se passer la formation ?

Le premier épisode va être envoyé aux membres le lundi 28 juin. Puis, 1 épisode chaque jour pendant 2 semaines.

Dans chaque épisode ? Vous allez découvrir :

  • des principes pour gagner confiance en vous à l’oral,  
  • des techniques concrètes pour être beaucoup plus à l’aise dans toutes vos prises de parole, en accord avec votre personnalité introvertie
  • un exercice d’introspection pour mettre la théorie en pratique

Chaque épisode est sous forme d’audio, que je vous envoie dans votre boite email.

Vous pouvez écouter ces audio où que vous soyez : il vous suffit de cliquer sur le lien et d’avoir un accès internet.
Aussi, ces audio vous restent accessibles pour toujours, vous pouvez les écouter à votre rythme, il n’y a aucune obligation de tout écouter en 2 semaines).

Et si vous souhaitez avoir une aide personnalisée ?

C’est la version PREMIUM (offerte jusqu’au 27 juin).

Dans cette version PREMIUM, vous allez pouvoir m’envoyer les exercices, et avoir mon retour individuel avec des conseils personnalisés sur votre cas particulier.

Par exemple : je vous poserai une question et vous demanderai d’y répondre en vous enregistrant chez vous. Vous m’enverrez cet audio : je l’écouterai, analyserai votre manière de parler, de poser votre voix, et vous donnerai des conseils personnalisés pour être plus à l’aise et impactant.

C’est un exercice parmi d’autres : certains exercices seront écrits, d’autres oraux… tous en échange direct avec moi.

Autre possibilité dans la version PREMIUM : vous m’envoyez la description d’une situation particulière que vous vivez, dans votre contexte à vous, dans lequel il vous est difficile de vous exprimer facilement. Je vous réponds alors de manière individuelle par audio : en analysant votre situation et en vous donnant des pistes pour être plus à l’aise dans votre contexte particulier.

(Mais n’ayez crainte : c’est en option, ce n’est pas obligatoire, vous pouvez tout à fait suivre la formation en autonomie. A vous de choisir).

=> Cette version PREMIUM est offerte et incluse dans la version STANDARD pour toute inscription jusqu’au 27 juin 2021
(soit la version PREMIUM à 197€, au lieu de 397€, jusqu’au 27 juin).

Enfin, si souhaitez être plus à l’aise à l’oral en particulier au boulot :

Je vous propose en option le complément :

« Comment s’exprimer avec facilité en contexte professionnel ».

Dans cette option complémentaire, on va voir :

  • Comment être à l’aise en réunion, quand vous devez prendre la parole de manière spontanée
  • Comment vous exprimer de manière sûre et charismatique quand vous devez prendre la parole de manière préparée : expliquer un dossier par exemple
  • Comment faire des présentations en public intéressantes, sans jouer un rôle
  • Comment s’insérer dans les discussions légères du bureau, de type « machine à café », ou cantine
  • Comment imposer vos idées et montrer vos compétences lors d’un entretien : avec votre chef, lors d’un entretien d’embauche, avec un collègue, etc…
  • Comment mener une négociation efficace quand on est introverti, garder la maîtrise de la discussion : avec un client, fournisseur, collègue, personne d’un autre département…
  • Comment animer une réunion, une équipe : l’art de mener les gens en utilisant vos atouts introvertis, sans vous forcer dans un rôle extraverti. Comment être respecté, écouté…
  • Etc, etc.

Cette option « PRO » sera prête d’ici fin juillet 2021, et sera vendue 197€.

Jusqu’au 27 juin, vous pouvez la réserver en pré-commande avec 50% de réduction. Aussi, si vous la réservez en pré-commande, vous pourrez participer à l’élaboration de cette formation : vous aurez la possibilité de me soumettre des situations concrètes que vous vivez pour que je les inclue dans la formation (ou si vous le préférez, je vous conseillerai de manière individuelle).

=> Cliquez ici pour passer à l’étape suivante et choisir l’option qui vous convient