Vous vous en doutez bien, je provoque un peu dans mon titre.

Mais pas tant que ça.

 

Je pense qu’on met un accent bien trop important sur les compétences.

Pourquoi ?

Parce que les compétences, ça s’acquière.

 

Ce qu’on aime et ce qui est bon pour nous, c’est plus compliqué à changer.

 

Souvent, des lecteurs me contactent pour que je les aide à trouver le job idéal pour eux.

(normal, quand on découvre son introversion, on en vient forcément à se poser des questions sur le rythme qu’on mène… si celui-ci peut nous rendre heureux)

 

Et le premier réflexe, généralement, est de faire un bilan de compétences.

 

Le problème de se baser sur ses compétences ?

 

Ça nous ancre dans le passé.

 

Dans ce qu’on a toujours fait.

 

Puisque nos compétences sont acquises au cours de notre scolarité et de notre vie professionnelle.

 

Or, si on se pose la question de l’orientation professionnelle, c’est justement parce que cette voie que nous suivons depuis toujours ne nous convient plus.

 

Il faut donc changer la musique.

 

 

Et pour changer la musique, le mieux est d’oublier un peu ses compétences, et se concentrer :

  • Sur ce que je veux vraiment dans la vie
  • Sur ce qui me fait vraiment du bien en lien avec mon tempérament (introverti en particulier)

 

Cet exercice n’est pas facile : ça demande de faire pas mal le vide en soi.

 

D’aller chercher au plus profond de nous ce qui nous fait vibrer.

 

Et de comprendre en profondeur ce dont nous avons besoin en tant qu’introverti.

 

 

C’est le seul moyen de trouver un nouveau job qui nous rendre réellement heureux.

 

Si on reste dans l’ancien cadre, on tournera sans cesse autour des mêmes choses. Avec un succès toujours en demi-teinte.

 

 

Ensuite, on va aller regarder ses compétences.

Et on va voir lesquelles peuvent être en accord avec nos envies.

 

Mais s’il nous manque des compétences : on ne va pas abandonner pour autant. On va chercher à les acquérir.

 

Quand on fait quelque chose que l’on aime, on est prêt à déplacer des montagnes.

 

Alors apprendre quelques nouvelles compétences… une partie de plaisir !

 

 

Ce chemin, je vous aide à le parcourir dans la formation « quelle orientation professionnelle quand on est introverti ».