Trop gentil avec les autres et pas assez envers soi-même

Avez-vous le sentiment d’être trop gentil envers les autres ?

Et de vous oublier parfois (souvent) dans l’affaire ?

 

Parfois, on est trop gentil simplement en acceptant tout,

sans trop se poser la question de ce qu’on veut nous.

 

Parfois, on est trop gentil en pensant tout le temps à ce que pourraient vouloir les autres,

A ce que pourraient penser les autres,

 

Et on agit en fonction.

Les autres, les autres, les autres.

Surtout ne pas faire de remous.

Surtout être apprécié par les autres.

Surtout que les autres soient satisfaits de notre comportement.

 

 

Le truc, c’est qu’on en oublie d’être gentil avec soi-même.

On en oublie de réfléchir à ses propres priorités.

 

On en oublie de se demander ce qui est important pour nous.

On en oublie de se dire qu’on a le droit d’être qui on est en fait.

 

Etre gentil avec soi-même, c’est ne pas s’en vouloir pour ce que l’on est.

Pour ce que l’on voudrait.

C’est s’autoriser à regarder en soi à ne pas être parfait.

C’est s’autoriser à être soi.

 

C’est aussi savoir parfois faire passer ce que l’on est ou ce que l’on veut…

… avant ce que les autres pourraient bien vouloir.

 

C’est s’autoriser à être différent.

A ne pas se fondre dans la masse.

A ne pas agir d’une certaine manière simplement pour faire plaisir aux autres.

 

C’est important d’être gentil envers soi-même.

 

Dans la formation Introverti Epanoui,

je vous aide à comprendre COMMENT être gentil(le) avec vous-même.

 

Car c’est pas toujours évident.

Quand on est trop habitué à être trop gentil envers les autres.

 

Tous les détails sur cette page.