Le syndrome de l’imposteur de l’introverti

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur de l’introverti ? Et comment le vaincre, pour vous sentir pleinement légitime au travail ?

Si vous voulez progresser professionnellement, que ce soit être plus reconnu dans votre poste actuel, ou obtenir de nouvelles responsabilités, vous êtes peut-être confronté à ce que tant de personnes introverties vivent : le fameux syndrome de l’imposteur de l’introverti.

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur, de manière générale ?

Le syndrome de l’imposteur, vous connaissez peut-être le terme : c’est le fait d’avoir l’impression qu’on n’a pas les compétences pour le poste ou les responsabilités qu’on nous a données.

C’est un grand manque de confiance en soi, couplé à la peur de décevoir ceux qui nous ont fait confiance. Peur qu’ils découvrent qu’on n’est pas la personne qu’ils croyaient, qu’on n’a pas les capacités qu’ils pensaient.

Beaucoup de gens ressentent cela quand ils obtiennent un poste pour lequel ils n’étaient pas préparé mentalement.

Leur chef leur fait confiance et leur donne de nouvelles responsabilités dans l’entreprise, ils commencent le nouveau poste, mais stressent beaucoup et se comparent sans cesse à d’autres qui ont plus d’expérience qu’eux dans ce travail, ressentant alors ce fameux syndrome de l’imposteur.

Pareil pour beaucoup de gens qui se lancent dans l’entrepreneuriat : vous lancez une activité, mais vous avez du mal à montrer aux autres vos compétences parce que vous avez en permanence peur d’être « dévoilé », que vos clients potentiels se disent que vous n’êtes pas à la hauteur ou que vous ne savez pas de quoi vous parlez. Un problème d’estime de soi, de peur du regard de l’autre.

Et le syndrome de l’imposteur de l’introverti ?

C’est le même principe, appliqué à un manque de confiance en vous profond dans votre manière d’être.

Un manque d’estime dans votre tempérament introverti.

Par exemple : vous vous dites que pour être à la hauteur du poste dans lequel vous êtes, il faudrait que vous soyez beaucoup plus à l’aise en public, que vous sachiez amener la bonne humeur dans l’équipe, être plus dynamique dans vos prises de paroles, que vous soyez beaucoup plus actif en réunion, etc.

Autre exemple : vous vous dites que pour vendre, ou pour conseiller d’autres personnes, ou pour faire un bon manager… il faudrait que vous ayez beaucoup plus d’énergie, que vous n’ayez pas peur de prendre la parole et que vous captiviez les foules.

Pour faire court, le syndrome de l’imposteur de l’introverti, c’est l’impression que votre manière d’être un peu discrète, en retrait, réfléchie, sérieuse, rêveuse… ne convient pas pour les responsabilités professionnelles que vous avez.

Que vous n’avez pas les qualités requises.

Vous vous dites qu’il faut changer, gagner en aisance, être peut-être plus extraverti… pour réussir dans vos responsabilités et que les autres vous apprécient à votre juste valeur.

Bien-sûr, si vous vous intéressez au sujet de l’introversion depuis quelques temps, vous le sentez peut-être : pour réussir, il vaut mieux être vous-même que de se forcer dans un rôle qui n’est pas naturel pour vous. Vous avez toutes les qualités en vous pour cela, il faut juste faire confiance en vos forces.

Mais comment faire ça en pratique ?  

Comment vaincre le syndrome de l’imposteur introverti ?

En pratique : que signifie « être vous-même » ?

Quand vous êtes dans une réunion et il faut bien donner votre avis, non ?

En pratique, que signifie être vous-même quand vous devez prendre le téléphone et démarcher un client ou un fournisseur ?

En pratique, que signifie être vous-même quand vous devez animer une équipe ?

C’est ce que j’aime montrer aux clients que j’accompagne en coaching. De manière concrète. 

Je vous aide à mettre en valeur vos qualités d’introverti, et à les utiliser pour en faire vos forces en tant que leader.

Il y a souvent des déclics très rapides, qui permettent de dépasser ce syndrome de l’imposteur introverti. Et de passer un cap, pour être enfin plus à l’aise, en restant fidèle à vous-même. 

Si ça vous tente, laissez-moi vos coordonnées pour un coaching sur cette page. On se calera un rdv téléphonique ensuite pour faire le point sur votre situation, et vérifier ensemble si vous êtes prêt à passer ce cap.