Comment se faire des amis

Comment se faire des amis – de Dale Carnegie… vous avez lu ? C’est un peu le livre qui a été analysé sur tous les blogs de développement personnel. The must en développement personnel. On m’a souvent dit qu’il fallait ABSOLUMENT que je lise ce livre.

Et comme à chaque fois que l’on me dit “il faut” : ma réaction est “eh ben non”. Je déteste qu’on me dise ce qu’il faut que je fasse. Comme si la seule voie pour être sociable était de suivre ce conseil. Ma philosophie : il y a toujours d’autres voies.

Le truc, c’est aussi que le titre de ce livre ne me disait rien…

“comment se faire des amis”…

Je sentais déjà les conseils à la noix du genre “il faut parler de soi”, “montrer du charisme”, “être drôle”, “intéressant”, « avoir de la répartie« , etc. Et moi, ce genre de conseils, je les regarde de loin, et les laisse aux plus extravertis que moi.

J’avais tout de même acheté ce livre dans un élan de bravoure il y a quelques mois, ou plutôt dans un moment de faiblesse où je me suis laissé convaincre “qu’il faudrait quand même que je le lise…”. Mais, depuis, ce livre prenait la poussière sur mon étagère, perdu entre “La force des discrets”, “Introvert power” et 10 autres titres plus introvertis les uns que les autres.

Jusqu’à ce que j’ouvre ce livre.

Au hasard, vers la 113e page.

Premier conseil que je vois : “Sachez écouter”.  Instantanément, mon intérêt s’éveille. Je donne une deuxième chance à ce livre Comment se faire des amis.

Deuxième conseil que je lis : “Intéressez-vous réellement aux autres”.
Et encore un : “Souriez”.
Ou “Faites sentir à l’autre son importance et faites-le sincèrement”.

Que des trucs tout ce qu’il y a de plus naturel pour nouer des relations quand on est introvertis…

Que des trucs dont je parle dans tous mes articles, coachings, et formations et considère comme les piliers de la relation : comment avoir des amis ? Pas besoin de parler.

Pour faire des rencontres, plaire aux autres, entretenir une conversation, le plus grand des atouts : c’est l’écoute sincère de l’autre. Et ça, pas besoin d’être extraverti pour y arriver.

J’irais même jusqu’à dire qu’être introverti vous donne un avantage énorme sur ce point-là… si vous apprenez à l’utiliser intelligemment.

Bien-sûr, pour s’intéresser à l’autre sincèrement, il faut :

  • oublier sa petite voix intérieure qui nous demande ce que l’autre pourrait bien penser de nous
  • arrêter de stresser à l’idée de devoir absolument dire quelque chose d’intelligent (en fait, il suffit de poser une question sur l’autre)
  • ne plus se forcer à être drôle, intéressant, etc… il suffit d’écouter ce que l’autre nous dit, sincèrement.

Des broutilles une fois que l’on a compris le principe fondamental de la conversation.

Finalement derrière ce titre un peu trop marketing à mon goût « Comment se faire des amis », il y a une foule de conseils pratiques tout ce qu’il y a de plus applicables quand on est de nature plutôt calme et discret.

N’hésitez pas à rejoindre la newsletter quotidienne également, pour avoir une dose de conseils chaque jour dans votre boite emails pour prendre confiance en vous, voir comment devenir sociable, etc (plus d’infos sur la newsletter dans l’encadré ci-dessous)