Se dire les choses et être soi dans son couple

Un truc que je trouve compliqué dans le couple,

C’est de se dire les choses…

 

Honnêtement.

Sans crainte de vexer l’autre.

 

Ou de faire face à une contre-argumentation.

Sans entrer dans l’émotionnel.

 

Et du coup, ce qui est compliqué, c’est de rester soi.

 

Tout en étant bien dans son couple.

 

C’est un équilibre compliqué.

Qui se travaille probablement toute la vie.

 

On a envie d’être ensemble, de se faire plaisir mutuellement,

D’être en harmonie,

De s’écouter…

 

Mais on a aussi besoin d’être une personne à part entière.

Qui se définit de manière indépendante du couple.

 

Qui de temps en temps ne pense qu’à SOI.

Tout le monde a besoin de ça.

 

Le danger quand on a un moment où on ne pense qu’à SOI ?

C’est que l’autre ne comprenne pas.

Qu’il se sente rejeté.

 

Pourtant, lui aussi a besoin de ces moments-là…

 

Et c’est là que, à force de conflits, d’incompréhensions…

… on ne s’autorise plus ces moments où on ne pense qu’à SOI.

 

Pour ne pas provoquer de nouveau ces frustrations.

 

Ces discussions houleuses à n’en plus finir…

 

On devrait savoir se dire les choses.

Normalement.

Calmement.

 

Savoir exprimer ce qu’on ressent vraiment,

Ce qu’on pense vraiment…

 

Quitte à bousculer l’autre.

A rester une personne à part entière, avec sa propre manière de voir les choses.

 

Une personne qui n’a pas peur d’affirmer son droit à être de temps en temps dans la lune.

Une personne qui n’a pas peur d’affirmer son droit à ne pas toujours suivre le rythme effréné de l’autre.

Une personne qui n’a pas peur de proposer à l’autre de faire aussi les choses un peu en fonction de nos envies à nous.

 

(des soirées calmes ensemble à la maison par exemple).

 

Quand on est introverti, on peut se laisser rapidement dépasser par les initiatives de l’autre.

Par le fait qu’il parle beaucoup.

Qu’il organise plein de choses.

Qu’il soit très actif…

 

Et on peut facilement s’oublier,

Pour suivre le rythme.

Au risque de s’éloigner de qui on est…

… et au fond, de se sentir profondément déstabilisé.

 

Je vous propose de reprendre pied.

D’apprendre à vous comprendre mutuellement.

A vous dire les choses.

A savoir ce que vous voulez réellement au fond de vous,

 

Et l’exprimer, pour que l’autre comprenne…

Pour que l’autre VOUS comprenne.

 

C’est sur cette page,