Et si on revenait un peu de l’autre planète pour cinq minutes

Bonjour,

 

Je pense que s’il y a bien un truc qui me caractérise,

c’est ma tendance à m’échapper sur des planètes inconnues.

 

Je suis avec quelqu’un, il me parle…

… et je ne l’entends plus car je suis en train de penser à autre chose.

Je marche dans la rue…

… mais je ne vois rien, n’entends rien, je suis à mille lieues du monde réel qui m’entoure.

 

C’est dingue à quel point mon cerveau peut parfois être plus fort que mes 5 sens ! (ou 6 parfois).

 

Si vous êtes introverti(e) comme moi,

vous savez probablement de quoi je parle. ^^

 

Ces derniers temps, je m’entraîne à être plus « sociable ».

 

(Pas que j’étais asocial jusqu’à aujourd’hui, encore que… ^^
mais il est vrai que je me contentais de peu d’amis,
et que je ne recherchais pas à lier contact avec des personnes que je ne connaissais pas ou peu.
Mais j’ai fini par en souffrir un peu, et j’essaie donc de m’ouvrir un peu, dans le respect de ma manière de fonctionner…
… pour rencontrer un peu de nouvelles personnes).

 

Et comme l’histoire de Monica Belluci dans mon email d’hier,

je relève les yeux.

 

Je m’habitue à revenir un peu sur cette planète,
et à VOIR les gens autour de moi.

 

A leur sourire.

 

Faire une petite remarque sur la situation qui nous lie.

 

Ou simplement montrer par mon regard que j’ai remarqué leur présence.

 

Je ne cherche pas à changer qui je suis :

 

Je SAIS que je suis une personne rêveuse…

… qui se perd facilement dans ses pensées.

 

J’aime cet aspect de ma personnalité.

 

J’aime partir sur d’autres planètes.

 

Mais parfois, je me rends compte qu’atterrir un peu sur notre belle planète terre et participer à la vie ici-bas…

 

… c’est pas mal non plus ! ^^

 

Comment faire si ce n’est pas hyper naturel pour vous ?

 

Je dirais, d’abord, en prendre conscience.

 

C’est la première étape, indispensable.

 

Ne pas stresser :

il ne s’agit pas d’entamer immédiatement la conversation avec quelqu’un et trouver quelque chose de super intelligent à dire.

 

Commencer par relever la tête, regarder ce qui est autour de soi.

 

Le voir, vraiment.

 

En prendre conscience.

 

 

Et puis, petit à petit,
avoir un visage ouvert aux personnes qui vous entourent.

 

Un visage qui semblerait dire :
« oui, venez me parler si vous voulez, j’en serais heureux(se) ^^

 

Ce qui serait chouette, c’est que vous essayiez de faire ça…

 

… et que vous m’écriviez d’ici quelques jours un email pour me dire ce que vous avez ressenti,

 

et quels effets ça a eu.

 

Ca vous dit ?

 

Et si vous voulez recevoir un condensé de conseils de ce type, pour prendre confiance dans vos relations,

cette page pourra vous intéresser.

A bientôt,
Julien