Respectez votre introversion pour mieux vaincre votre timidité !

Nous allons parler aujourd’hui de la différence entre l’introversion et la timidité. J’ai souhaité parler de nouveau de ce sujet sur le blog, car je constate qu’il y a encore souvent confusion entre ces deux notions parmi de nombreux lecteurs.

Remarque : si vous souhaitez regarder la version vidéo de cet article, c’est tout en bas !

Alors, l’introversion, c’est quoi ?

Etre introverti, c’est avoir besoin de calme et de solitude pour recharger ses batteries.

On peut très bien ne pas être timide, adorer voir d’autres personnes, et être introverti. Simplement, le contact avec les autres va nous fatiguer rapidement.

On peut très bien aller à une soirée où il y a une trentaine de personnes, bien en profiter pendant une heure ou deux, et avoir finalement envie de partir au bout d’un certain temps parce qu’on se sent épuisé, et que l’on n’entend plus vraiment les conversations autour de nous.

C’est « physique ». Plus on est au contact des autres, plus on se fatigue. Et plus on est dans la solitude, plus on est en forme.

Souvent, une personne introvertie va être capable de passer des heures à travailler seule sur un sujet. Et le fait d’être plongé dans ses pensées va lui faire tellement de bien qu’il va pouvoir travailler tard dans la nuit, sans vraiment se rendre compte qu’il est en train de travailler. Parce que c’est quelque chose qui l’emplit d’énergie.

Mais si on peut être introverti et aimer voir du monde, qu’est-ce qu’être extraverti alors ?

Quand on est extraverti c’est plutôt l’inverse ! On va être énergisé par le contact social : quand on rencontre d’autres personnes, cela nous remplit d’énergie… on a envie de continuer jusqu’au bout de la nuit. Ca nous rend heureux ! Plus on avance dans la nuit plus on a envie de continuer !
Et on ne comprend pas que certaines personnes veuillent s’en aller à 22h30 alors qu’on s’amusait si bien…

En revanche, quand on est extraverti, on peut avoir des problèmes à se concentrer longuement dans la solitude… il y a un manque de contacts. D’ailleurs, les extravertis ont souvent « besoin » de parler pour faire avancer leur pensée. Ils réfléchissent souvent à voix haute. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est tellement important dans les entreprises d’organiser des réunions à tout-va, ou des sessions de brain-storming ou d’échanges entre collègues…

Bien-sûr les introvertis vont avoir beaucoup de mal avec ce type de rencontre. Parce que les introvertis ont besoin d’intérioriser. Ils ont besoin d’analyser ce qu’on leur dit, et de réfléchir à leur réponse intérieurement, avant d’exprimer leur pensée à l’oral. Lorsqu’il y a du bruit autour d’eux, et qu’on les met « sous pression » pour répondre rapidement, cela ne marche pas. Et cela n’a rien à voir avec de la timidité. Ils n’ont pas forcément peur de dire leur avis, mais ils n’arrivent pas à le mettre en forme dans leur tête aussi vite qu’on l’attendrait d’eux.

Bon, et la timidité alors, qu’est-ce que c’est ?

La timidité, c’est une peur. Peur d’aller vers les autres, peur de dire des choses de travers, peur de ce que les autres pourraient penser de nous.

Généralement, la timidité est liée à de mauvaises expériences passées. On peut apprendre à être moins timide. En apprenant à dominer cette peur, à la canaliser.

Cela n’a donc rien à voir avec le fait d’être introverti, ou non. D’ailleurs, on trouve aussi beaucoup d’extravertis timides. Ils ont besoin de contact avec les autres pour se sentir vivre, mais ont à la fois peur de ce contact… pas facile !

Remarque : si vous souhaitez en savoir plus sur la différence entre la timidité et l’introversion, rendez-vous sur cet article.  

Il y a souvent un amalgame entre timidité et introversion, et c’est assez logique. Nous allons voir pourquoi.

Pourquoi les personnes introverties deviennent timides ?

Dans notre société, pour être une personne appréciée, il faudrait participer à toutes les rencontres, avoir beaucoup d’activités, beaucoup d’amis, savoir entretenir les conversations, etc, etc. Quand on est une personne plutôt calme, plutôt en retrait, eh bien c’est souvent un peu moins bien vu.

Quand on est une personne introvertie adulte, qui s’aime telle quelle, qui a confiance en soi, ce tempérament peut très bien passer.

Mais lorsque l’on est un enfant et que l’on a des parents qui ne comprennent pas bien cette manière de fonctionner, eh bien les parents peuvent nous pousser un peu trop à sortir, à aller voir nos amis, etc. Le fait d’être « forcé » à aller vers l’autre alors que l’on n’en a pas envie peut créer sur le long terme une peur d’aller vers les autres. Parce qu’on développe de mauvaises expériences au contact des autres, dans des moments où l’on n’était pas prêt à aller vers l’autre.

Mieux vaut donc accepter son tempérament introverti. Son besoin de solitude. Et respecter sa manière d’être. Et puis, lorsqu’on le sent, lorsque l’on a envie d’aller vers l’autre, y aller. Sans se forcer.

Comment vaincre sa timidité, en respectant son tempérament introverti ?

C’est en respectant sa manière d’être, et ses besoins profonds, que l’on pourra vaincre sa timidité.  

Je vois parfois des messages de personnes me disant qu’il faut « apprendre à s’extravertir ». Non, surtout pas !
Il faut apprendre à être à l’aise avec les autres, oui. A être avec les autres tout en étant introverti.
Il faut apprendre que l’on peut très bien être introverti, et social.

Remarque : le fait d’être introverti est une chose que l’on ne peut pas beaucoup influencer au cours de sa vie. Cela pourra évoluer légèrement, suivant certaines phases de vie, mais une personne très introvertie ne deviendra jamais très extravertie. Et vice-versa.

Si vous n’êtes pas sûr d’être introverti, n’hésitez pas à aller passer le test introverti – extraverti en cliquant ici.

L’idée est d’apprendre à utiliser ses qualités d’introverti, comme le calme, l’écoute, pour construire ses relations.
Devenir cette personne calme, sage, que les gens vont apprécier parce qu’on peut compter sur elle.. qui n’est pas du tout timide quand on lui demande de prendre la parole en public : elle va le faire sans problème. On va respecter les distances physiques entre les personnes, tout en étant heureux de rencontrer les autres, en étant souriant et accueillant, sans trop parler.

Pourquoi est-ce si important de bien différencier introversion et timidité ?

Quand on confond ces deux notions, il n’y a rien de pire pour entretenir notre timidité, et ne pas avoir confiance en soi.

Lorsque l’on essaie d’agir de manière non naturelle, d’une manière qui n’est pas notre rôle naturel, eh bien on se crée un rôle dans lequel on n’excelle pas. On ne sera jamais aussi bons que les extravertis dans ce rôle. C’est donc la mauvaise voie.

Ce qu’il faut, c’est accepter le fait que l’on soit différent. Accepter le fait que notre manière d’être est un peu différente de celle de la majorité. Et développer cette authenticité avec fierté.

Crédits photo : Mashael Al-Mehmadi, Flickr

Et vous, êtes-vous introverti ET timide ? La timidité est-elle un sujet important dans votre vie ? Je serais heureux de pouvoir continuer cette discussion dans les commentaires au bas de cet article, sur l’importance d’accepter son tempérament introverti pour vaincre sa timidité.