Comment profiter de la période de confinement pour préparer une vie mieux alignée

La période actuelle est un grand chamboulement.
Pour le meilleur et pour le pire.

Pour beaucoup d’introvertis : le début du confinement a été accompagné d’un énorme soulagement.

Soulagement de ne pas être obligé d’aller au bureau et dire bonjour à tout le monde matin,
Soulagement de ne pas côtoyer des collègues toute la journée,
Soulagement d’avoir beaucoup plus de temps pour soi.

Beaucoup plus de temps tranquille, à la maison, dans son cocon… ce qui nous fait tant de bien.
Plus de bises à faire le matin en arrivant au bureau…

Soulagement, peut-être, de pouvoir souffler.
De ne pas avoir à sortir de sa zone de confort toute la journée.

Car c’est bien souvent de cela qu’il s’agit :
la vie quotidienne est une sortie de zone de confort permanente.

Réunions, dîners entre amis, rencontrer du monde, devoir s’exprimer, recevoir des remarques sur votre trop grande discrétion, etc etc.

Mais même voir du monde dans la rue, entendre les discussions des collègues, le brouhaha du déjeuner, etc etc.

Avec le confinement : tout cela est comme « mis en pause ».

Combien de lecteurs ne m’ont-ils pas écrit, les premiers jours suivant le début du confinement, pour m’exprimer ce soulagement !

Mais, accompagnant ce soulagement : beaucoup se sont mis à exprimer une crainte…

Cette crainte ?
C’est celle du retour.

Comme si cette brèche dans votre vie avait ouvert de nouveaux horizons, à peine entrevus pendant quelques semaines, quelques mois peut-être,
Que vous craignez peut-être de reperdre dès que la vie reviendra à la normale.

Comme si cette période de confinement vous laissait entrevoir qu’une autre vie est possible : une vie que vous n’osiez imaginer.

Une vie que vous caressiez dans des espoirs cachés quelque part au fond de vous…
… espoirs que vous aviez toujours gardé dans le registre de l’imaginaire, du « peut-être un jour », tout en sachant au fond de vous que le jour ne viendrait pas.

Mais la crainte qui s’exprime est peut-être
même plus complexe que cela.

Le fait d’avoir plus de temps est également propice pour ressasser,
Pour laisser ses peurs remonter à la surface… sans personne pour nous aider à relativiser.

Pour passer des heures à réfléchir, hésiter, imaginer…
… notre esprit rêveur et réfléchi peut s’en donner à cœur-joie, ce qui n’est pas toujours de tout repos !

L’une des craintes qui s’exprime très souvent, c’est celle d’être asocial :

Vous réalisez à quel point être moins au contact des autres vous fait du bien…
… et ce bien-être peut faire peur.

On peut se dire : « mais c’est vraiment moi ça ? »
« Et si je respecte ce besoin… ne vais pas devenir un ermite aigri et solitaire ? ».

Une cliente me disait récemment :
« depuis quelques années, je vois beaucoup moins de monde, étant beaucoup à la maison pour des raisons familiales…
… je me sens mieux dans ma peau, je sens que je respecte mon rythme.
Mais : quand je rencontre d’autres personnes, j’ai l’impression de perdre l’habitude. D’être encore moins à l’aise qu’avant.
Comme si j’avais perdu l’entraînement ».

Cette crainte, de perdre l’habitude, de s’isoler, et au final de se sentir trop seul,
Elle est très courante.

Et tout à fait justifiée :
Même les introvertis ont besoin d’amis, d’amour, de se sentir entouré.

Le truc, c’est de trouver sa propre manière de faire…
… pour ne pas constamment suivre les autres, par défaut, pour leur faire plaisir, au risque de s’épuiser.

Mais revenons à ce confinement.

Au-delà de ces craintes,
beaucoup entrevoient des choses tout à fait inédites en ce moment.

Et notamment :
une foule de nouveaux possibles.

Une nouvelle vie, qui semblait tout à fait impossible avant…
… et qui semble finalement plutôt à portée de mains.

Cette vie :
c’est une vie où vous avez le droit de vous écouter.

De faire les choses comme vous les sentez, en suivant vos besoins, vos envies…
… et non en vous adaptant en permanence aux autres,

Au monde qui vous entoure,

Ou peut-être même à idée que vous vous faites vous-même de ce à quoi votre quotidien devrait ressembler.

Certains m’ont même avoué avoir commencé à plus s’affirmer depuis le début du confinement : comme si ce changement amenait le changement, ouvrait de nouveaux horizons dès aujourd’hui.

Comme si ce changement remettait dans l’ordre les priorités dans nos vies, un peu malgré nous.

Bien-sûr, tout n’est pas rose pendant le confinement.

Passée l’euphorie du début, beaucoup commencent à trouver le temps long.
Rester coincé entre 4 murs n’est drôle pour personne, et cela finit par peser qu’on soit introverti ou extraverti.

Bien-sûr, pour beaucoup, les doutes sont toujours là : ne devrais-je pas appeler untel pour prendre de ses nouvelles ?
Ne devrais-je pas participer au Skype apéro des autres ?
Etc.

Mais ce que cette « pause » a fait entrevoir à beaucoup d’introvertis,
c’est qu’énormément de choses qu’ils ne croyaient pas possibles…
… sont en fait tout à fait possibles.

Comme travailler de chez soi.

Comme ne pas voir tout le temps ses amis, ses collègues, et pour autant cela ne gâche pas la relation.

Comme passer beaucoup plus de temps chez soi, dans sa zone de confort.

Et probablement bien d’autres choses.

C’est assez individuel d’ailleurs : personnellement cette crise m’a laissé entrevoir d’autres choses.

Par exemple, que j’aime passer plus de temps avec mes enfants. Travailler un peu moins.

Ou encore : que je voyage trop, que ça me stresse… j’ai dû annuler plusieurs voyages à cause du confinement, et j’en ai ressenti un soulagement immense.

Chacun le vit à sa manière.

Chacun découvre des choses sur soi.

Cette crise, pour beaucoup,
est une période intense de développement personnel.

Avec des chamboulements dans nos émotions :
– des moments de bien-être nouveau :
– des moments de panique
– des moments de difficulté avec ses proches avec lesquels on est les uns sur les autres

Il faut réinventer les relations.

Les modes de communication.

Même la manière dont s’organise notre quotidien.

Ce qui serait dommage ?

C’est de recommencer comme s’il ne s’était rien passé, quand la vie reprendra son cours « normal ».

L’occasion est trop énorme pour la laisser passer.

Exemple tout bête : l’employeur qui vous affirmait auparavant qu’il était impossible de faire du télétravail dans cette entreprise…
… ne pourra plus vous regarder droit dans les yeux et vous refuser 1 ou 2 jours de télétravail par semaine.

(Pour info : la France est l’un des pays où l’on télétravaille le moins en Europe. Nombre d’arguments énoncés en France contre le télétravail ne tiendraient pas dans d’autres pays…
… à nous de faire bouger les lignes !)

Autre exemple :
Vous avez découvert que vous vous mettez énormément la pression en temps normal ? Et que faire redescendre un peu la pression vous fait un bien fou ?

Ne serait-il pas dommage de ne pas prendre acte de cette découverte, et de recommencer à vous mettre la pression comme avant, dès que les portes du monde extérieur s’ouvriront à nouveau ?

En pensant à tout cela ces dernières semaines,
En lisant vos nombreux emails sur ce sujet :vos soulagements,

– vos peurs de recommencer comme avant,
– vos rêves d’une vie plus en lien avec qui vous êtes… sans pour autant faire une croix sur votre vie sociale
– vos envies d’être moins stressé, mais en même temps plus à l’aise avec les autres,
– vos peurs de ce que vous découvrez en ce moment sur vous et vos craintes de plus vous écouter et devenir trop solitaire
– etc.

… j’ai eu envie de créer pour vous quelque chose de très spécial.

Avec mon épouse (qui comme vous le savez peut-être est psychologue), depuis le début du confinement, nous parlons beaucoup de ce que nous ressentons.

Des choses que l’on découvre sur nous, et que nous aimerions mieux gérer une fois la crise terminée.

Des choses que nous aimerions garder.

Du coup, on s’est dit qu’il pourrait être intéressant de vous aider à mieux comprendre ce qui se passe en vous en ce moment,
Pour vous aider à construire un « après » plus en phase avec vos besoins,

Un après où vous êtes plus sûr de vous, où vous respectez mieux vos envies,
Où vous vous affirmez mieux…
Et éventuellement : où vous changez certaines choses dans votre vie pour que celle-ci corresponde mieux à vos envies profondes.

L’idée ?

Je vais vous aider, si cela vous tente, à mettre à profit cette période de confinement, pour préparer l’ « après ».

Ce que nous allons faire : je vais vous guider, pas à pas, pour :

– comprendre en détails ce qui vous fait du bien dans cette période, ce que vous aimez, ce qui fait que vous êtes moins stressé que d’habitude

– réfléchir à comment vous pourriez garder, au terme du confinement, certains de ces acquis : la solution n’est pas forcément de rester chez vous… souvent, cela peut être plutôt une nouvelle approche de la vie,
une nouvelle force en vous,
une nouvelle capacité à poser vos limites

– mieux comprendre ce qui vous stresse dans certaines de vos relations, ce qui vous plait dans d’autres… et comment mettre à profit cet enseignement après confinement pour avoir enfin une vie sociale qui vous convient, dans laquelle vous n’agissez plus pour faire plaisir aux autres mais bien parce que vous en avez envie.

– Comprendre comment vous pouvez entretenir vos relations à votre manière… sans suivre en permanence le mouvement, souvent « trop extraverti ».

– Découvrir ce qui est important pour vous : vos valeurs, vos envies, vos besoins…

– Faut-il arrêter certaines relations parce qu’elles vous stressent trop ou plutôt apprendre à être plus fort face à ce type de personnes qui vous stressent

– Identifier toutes les pressions que vous vous mettez en temps normal… qui sont peut-être un peu retombées en ce moment.

– Etc.

Comme pour beaucoup de mes formations, j’ai créé cette formation en coopération avec mon épouse qui est psy.

Du coup, vous y trouverez…

… à la fois des conseils très concrets pour réfléchir à votre vie en tant qu’introverti(e) (issus de mon expérience d’accompagnement de personnes introverties), et notamment :

> Les besoins essentiels à comprendre en vous

> Les sources habituelles de stress quand on est introverti… et comment cette période de confinement peut vous les montrer au grand jour

> Comment identifier vos besoins profonds en tant qu’introverti… et ce que cette période de « pause » peut vous apprendre sur ce qui vous a toujours manqué par le passé dans la vie que vous viviez,

> Ce que vos stress et peurs actuels, en période de confinement, peuvent vous dire sur vous et vos besoins profonds

> Comment mieux vous affirmer à votre manière… et ne pas retomber dans les anciens travers où vous aviez tendance à trop suivre les autres

> Des choses concrètes et simples à mettre en place dans votre vie, qui aident généralement la plupart des introvertis à se sentir mieux… et comment les communiquer à votre entourage (professionnel, amical, conjoint, enfants…)

> Comment respecter vos besoins d’introverti sans pour autant faire une croix sur votre vie sociale

>Etc.  

… et à la fois des conseils plus « psychologique », comme :

> Comment comprendre ce qui vous stresse le plus dans le contact avec les autres

> Apprendre à écouter ce que vous dit votre moi profond… pour mieux le respecter

> Identifier le rôle que vous jouez quand vous vous forcez dans certaines choses : vous correspond-il ? Vient-il d’une image que vous vous faites de vous-même ?

> Comment retrouver votre propre rôle, vous recentrer sur vos valeurs, votre manière d’être profonde…
… et garder ce rôle en toute circonstance, même dans des moments de stress

> Etc.

On m’a demandé plusieurs fois ces dernières semaines :

« Est-ce le bon moment pour entamer un travail de développement personnel ?

En ce moment, je n’aurai rien pour appliquer tes conseils : pas de réunions, pas beaucoup de contacts avec les autres… cela risque d’être un peu trop théorique, non ? »

C’est vrai.
Vous n’allez pas pouvoir appliquer tout cela maintenant.

Mais il y a 2 raisons pour lesquelles ce moment est excellent pour réfléchir sur soi.

1e raison : quand vous n’êtes pas « dedans »… vous ne vivez pas le stress au quotidien de devoir prendre la parole, de ressasser certaines choses… alors il est beaucoup plus facile de prendre du recul, d’être plus au contact de vos besoins profonds.

2e raison : cette période actuelle est loin d’être neutre en termes d’émotions. Beaucoup de choses se passent en vous.

Beaucoup de choses sont nouvelles, et peuvent vous permettre de mettre à jour de manière flagrante certains de vos besoins.

Pour reprendre l’exemple le plus parlant : énormément de personnes introverties rêvent toute leur vie d’avoir plus de temps pour soi, chez eux, tranquilles…

… mais n’osent pas passer à l’action, par peur de s’isoler, de ne pas savoir, que ce ne soit pas possible, ou tout un tas d’autres raisons que nous sommes tous des champions à inventer quand il s’agit de changer quelque chose dans notre vie.

Et là, que se passe-t-il ? Le destin vous a forcé à « tester » ce dont vous rêviez depuis des années sans oser franchir le cap.

Alors, comment c’est ?

Je suis certain qu’il y a des choses positives, des choses plus dures…

… c’est là que mettre des mots sur tout cela va vous permettre d’avancer dans votre vie, peut-être plus que jamais.

Cette période est un test grandeur nature… c’est le moment de l’analyser, de comprendre en profondeur ce qui se passe en vous.

Beaucoup rêvent, en ce moment, de changer de monde une fois la crise passée.

Plus d’écologie, plus de service public, plus d’Europe, ou que sais-je encore.

Mais il y a quelque chose de bien plus accessible à chacun : c’est de changer un peu sa propre vie…
… pour qu’elle soit mieux alignée avec vos propres envies, vos propres besoins,
Et ainsi vous sentir mieux dans votre peau, plus confiant, plus à l’aise avec les autres.

Cette formation que je vous propose aujourd’hui n’est pas une recette magique, comme aucune de mes formations.

C’est une invitation à la réflexion, pour mieux vous comprendre, et avancer vers plus de bien-être, plus de confiance en vous, une vie mieux alignée avec ce que vous souhaitez réellement au fond de vous.

Cette formation va se présenter sous la forme d’un audio d’environ 2h, séparé en plusieurs modules.

Dans cet audio : je vais vous guider de ma voix au travers d’exercices d’introspection, vous poser beaucoup de questions, je vais vous donner de nombreux exemples…
… pour vous mener à comprendre les riches enseignements que cette période peut vous apprendre sur vous-même.

Cette formation sera disponible le vendredi 1er mai 2020… pour 197€.

=> Cliquez ici pour réserver la formation « Comment préparer une vie mieux alignée avec qui vous êtes pour l’après confinement »