Le problème vient-il de nous, ou de l’environnement qu’on se choisit ?

 

Par exemple : si je me sens mal avec Robert, est-ce parce que je suis asocial et que je ne sais jamais trouver des sujets de conversation intéressants ?

Ou est-ce que parce que Robert ne me convient pas ?

 

Ou encore : si je me sens mal dans ce boulot, est-ce parce que je suis mal dans ma peau et incapable de me sentir bien nulle part ?

Ou est-ce parce que ce boulot ne me convient pas ?

 

 

Souvent on choisit sa vie un peu par hasard. En suivant son intuition.

 

Ce qui nous paraît le plus logique de faire à tel moment de la vie.

 

 

Le problème, c’est que ces décisions sont très influencées par les habitudes que l’on a.

 

Par notre famille, par le milieu dans lequel on a grandi.

 

 

Dans nos choix professionnels c’est souvent très évident.

 

Mais c’est aussi vrai dans le choix de nos amis,

 

Dans le choix de notre rythme de vie,

 

Etc.

 

 

Un truc assez constant par exemple parmi les introvertis qui ont du mal à être l’aise dans leurs relations, c’est leur tendance à côtoyer des personnes avec lesquelles elles ne se sentent pas bien.

 

 

Ainsi, on côtoie une « grande-gueule » en se lamentant de ne pas être à l’aise en sa présence.

 

Ou on s’impose d’aller dans tel groupe de collègues, en pensant que c’est « ce qu’on devrait faire »…

… même si au fond de nous on ne s’y sent pas bien.

 

 

Le pire dans tout ça, c’est qu’on a tendance à se dire que c’est de notre faute.

 

On est mal à l’aise en présence d’une personne qui en impose : on ressent comme un sentiment de faute. Comme si c’était nous qui n’étions pas normal.

 

Pourtant, et si ce n’était qu’une histoire de mauvaise chimie avec cette personne ?

 

 

Le truc, c’est que c’est difficile de faire la part des choses.

 

Difficile d’y voir clair.

 

 

Reprenons l’exemple du groupe :

  • vous sentez-vous mal parce que ce groupe est constitué de personnes qui ne vous intéressent pas, et du coup il vaudrait mieux ne pas aller dans ce groupe car ça ne vous apporte rien ?
  • Ou est-ce que votre mal-être dans ce groupe est quelque chose de profond en vous, (une peur de mal faire, d’être trop silencieux, de dire une bêtise, etc)… mais au fond de vous, vous sentez que ce groupe peut être intéressant et donc la solution serait plutôt de gagner en confiance en vous et ne plus avoir peur d’être à l’aise dans ce groupe ?

 

Et si vous appreniez à y voir clair ?

 

Et si vous appreniez d’une part à réduire le stress que vous ressentez dans ces situations pour être plus à l’aise,

 

Et d’autre part à voir clair sur vos réelles envies ?

 

A voir clair sur les personnes que vous souhaitez réellement côtoyer, les activités que vous voulez réellement pratiquer, le travail que vous souhaitez réellement avoir ?

 

A ne plus vous laisser entraîner par les autres, et par la vie… pour être pleinement vous-même ?

 

 

Ce chemin, je vous aide à le parcourir dans la formation Introverti Épanoui.

Tous les détails sur cette page.