Pourquoi le réseau professionnel ne sert à rien pour trouver le bon job

Récemment, une lectrice m’écrivait à peu près la chose suivante :

« J’aimerais changer d’emploi.

Le problème, c’est que pour trouver quel métier me conviendrait, il faudrait que j’aille à la rencontre d’un maximum de professionnels… discuter avec beaucoup d’entre eux pour me rendre compte des possibilités qui existent…

Or je n’y arrive pas. J’ai peur de faire le premier pas, je ne sais pas comment aller à la rencontre de personnes que je ne connais pas.

Pour savoir quel métier me conviendrait, il faudrait aussi que je connaisse bien mes qualités… or je n’arrive pas à les trouver. Je suis bloquée… que faire ? »

 

Il y a une croyance que j’ai rencontrée plusieurs fois parmi mes lecteurs introvertis,

Une croyance que j’ai eue longtemps d’ailleurs moi aussi,

Et qui en fait est tout à fait normale vu le monde dans lequel nous vivons ^^…

 

… c’est que pour trouver la voie qui nous convient, pour trouver un job, il faut en parler avec beaucoup de monde.

… rencontrer des professionnels qui vont nous expliquer ce qu’ils font.
Qui vont nous guider.

… c’est que pour réussir, il faut avoir un réseau. Un réseau de connaissances, anciens collègues, amis, qui vont nous aider dans notre démarche.

 

Le réseau professionnel…

… tout le monde n’a que ces mots à la bouche ces derniers temps.

 

Et si les réponses se trouvaient avant tout en nous ?

Et s’il suffisait de regarder nos envies profondes à nous, pour trouver notre voie ?

Si tous ces contacts n’étaient que futilités… qui peuvent certes aider certains, je ne le nie pas, mais ne sont en aucun cas un MUST.

 

Pour décrocher un job il faut quoi ?

  • Savoir ce que l’on veut
  • Trouver l’entreprise qui correspond à ça
  • Contacter cette entreprise pour un entretien
  • Passer l’entretien avec succès

Aucune de ces 4 étapes n’est facile.

 

Mais aucune de ces 4 étapes ne demande d’avoir un réseau professionnel.

Savoir ce que l’on veut ? C’est en nous.
Pas toujours facile de savoir ce qui est en nous, mais pas besoin d’aller à la rencontre de professionnels pour le savoir.

Trouver l’entreprise qui correspond à ça ?
Selon certains, il faudrait aller à des salons de l’emploi, parler avec les exposants, etc.

 

Moi, j’aime bien un truc qu’on a à disposition depuis quelques années, et qui permet de visiter tous les salons que l’on veut d’un simple clic, de son canapé.
Oui, j’ai nommé Internet.

Etc, etc.

 

Le réseau professionnel, ça peut être utile.
Rencontrer des professionnels, ça peut être utile.

Mais si on n’aime pas ça, il y a d’autres méthodes.

 

On peut trouver sa voie tout seul, avec les bonnes méthodes.
En se posant les bonnes questions.

 

Par exemple, une question que l’on se pose lorsque l’on souhaite changer de voie, c’est : « à quoi suis-je bon ? Quelles sont mes compétences ? ».

Mauvaise question.
Ou en tout cas pas la première à se poser.

 

La première, c’est qu’est-ce que je veux, moi ? Qu’est-ce que j’aime ?

Ce n’est pas la question la plus facile, d’ailleurs… loin de là.
Nous autres introvertis sommes pas mal les spécialistes de ne jamais savoir ce qu’on veut.

 

Mais qu’est-ce qu’elle est importante ! Et qu’est-ce qu’elle est souvent négligée, au profit de la question sur les compétences !

Parce que les compétences, à la limite, on peut les acquérir.
Si demain, mon rêve est de devenir guide de haute montagne (c’était mon rêve quand j’étais petit ^^), je peux le devenir.
Ok, il faudra un peu de motivation et beaucoup de temps passé à prendre des cours, passer des exams, etc. Mais c’est possible.

Si j’estime que c’est ça qu’il me faut pour être enfin heureux, et que j’en suis convaincu au fin fond de moi, c’est possible.

 

Pareil si vous voulez créer une entreprise.

Souvent, on se dit : je n’ai pas les compétences.

Je ne suis pas bon en compta, je ne sais pas diriger, je ne sais pas vendre, etc…

 

Tout ça, ça s’apprend.

 

Mais il y a UN élément hyper important quand vous créez votre entreprise : c’est la passion.

L’envie de passer jour et nuit à faire ça pendant les 10 années à venir.

Parce qu’on sait que c’est ça qu’on aime, et que ça nous rend heureux.

 

On se dit : comment savoir si ça va marcher ? Si mon service va intéresser, si les gens vont acheter ou aimer ce que je fais ?

Oui, c’est important.

Mais à la limite, ça aussi c’est dans un deuxième temps : on peut toujours trouver un positionnement qui correspond à une demande, sur la base de ce que l’on a envie de partager.

 

Bref.

Tout part à la base de ce dont on a envie au fond de soi.

Si vous avez envie de changer de voie professionnelle, c’est à cause d’une insatisfaction.

Si vous ne souhaitez pas que cette insatisfaction se reproduise, le seul moyen c’est d’aller vers quelque chose qui vous plait plus.

 

Par forcément vers quelque chose où vous avez les compétences.

 

Si aujourd’hui, vous avez du mal avoir les idées claires sur ce que vous voudriez faire…

Si vous avez du mal à savoir ce que vous aimez au fond de vous, et qui pourrait être transposable à un emploi ou une activité rémunérée…

 

… les réponses sont en vous – pas dans votre réseau.

 

Pour plonger dans votre monde à vous et en faire sortir la voie professionnelle qui vous rendra heureux(se) : c’est derrière ce clic.

A bientôt !

Julien

 

PS : si vous souhaitez que je vous aide personnellement à y voir plus clair dans votre projet professionnel, n’hésitez pas à réserver votre séance gratuite de 30 min par Skype pour m’exposer votre situation, que l’on fasse connaissance, que je vous donne quelques conseils, et vous expose comment je peux vous accompagner en coaching.