Faut-il s’extravertir pour séduire ?

Faut-il s’extravertir pour séduire ? Pour plaire ? Et comment séduire quand on est introverti, et que l’on n’a pas la parole facile, que l’on n’est pas de nature enthousiaste, chaleureuse, que l’on a parfois du mal à s’ouvrir à l’autre ? Il peut être difficile de montrer à l’autre notre intérêt, d’aller vers la personne qui nous plait ?

Or, pour séduire, il faut bien aller vers une personne inconnue lorsque celle-ci nous plait. Il faut bien parler pour entamer ensuite une relation. Il faut bien entretenir la conversation, se montrer positif, souriant. Il faut bien, aussi, montrer ses émotions, laisser transparaître un peu ses sentiments… au moins entre les lignes, pour que l’autre se rendre compte que nous ne cherchons pas uniquement une amitié.

Tout cela peut donner l’impression que la seule solution est de « s’extravertir ». De se montrer plus extraverti qu’on ne l’est réellement.

Dès lors, faut-il s’extravertir pour séduire, ou faut-il rester naturel ?

Avez-vous, vous aussi, vécu ce type de situation ?

Vous arrivez dans une soirée, il y a déjà de la musique, de nombreuses conversations croisées. Des groupes déjà formés. Vous vous approchez du bar, prenez un verre. Une conversation à côté de vous : vous écoutez, dans l’espoir de vous insérer dans ce groupe. Mais rien ne vient. Ils ne font aucun geste pour vous inclure, et vous ne trouvez rien à dire non plus.

A quelques mètres, vous apercevez un bon ami. Vous le rejoignez, soulagé de pouvoir enfin commencer à vous amuser sans stress. Vous passez un temps avec cet ami, et deux trois autres personnes autour dont vous faites la connaissance. Très sympathiques. Vous vous sentez bien. C’est toujours plus facile quand on connaît quelqu’un pour rencontrer d’autres personnes.

Et là, à l’autre bout de la salle, vous apercevez une personne que vous n’aviez jamais vue. Vous sentez votre cœur basculer. Tout dans ses attitudes, la manière dont elle parle à ses amis, vous attire. Vous ne la connaissez pas. C’est trop bête d’être ainsi chamboulé alors que vous ne lui avez jamais parlé.

Vous n’arrivez plus à suivre la conversation avec votre ami. Vous essayez encore de participer, mais vous ne pouvez vous empêcher de jeter fréquemment un regard furtif vers l’autre bout de la pièce.

Vous commencez à vous demander comment vous allez pouvoir vous approcher d’elle.

Comment faire ? Traverser la pièce, comme ça, et aller se présenter ? Impossible… il faut trouver une autre raison de se rapprocher, provoquer le hasard.

Vous cherchez un moyen. Et vous commencez à vous demander ce que vous pourriez lui dire aussi. Les premiers mots. C’est toujours si difficile de trouver les premiers mots. Comme si notre vie était vide en cet instant-là. Désespérément vide…

Vous le savez, quand vous êtes en confiance, vous avez plein de choses à dire. Mais là…

Comment faire pour séduire ? Comment s’approcher ? Comment échanger les premiers mots ?  Comment entretenir la conversion ? Et comment lui plaire, ensuite… ne pas la décevoir ?

Toutes ces pensées passent en vous, vous bousculent. Autour de vous, les conversations continuent à glisser sans que vous n’arriviez à les saisir.

Vous levez les yeux de nouveau vers l’autre bout de la pièce : elle a disparu. Vous la cherchez des yeux. Elle est peut-être simplement partie aux toilettes, elle va revenir.

10 minutes. 30 minutes. Elle ne réapparaît pas. C’est fini, vous le savez : vous avez raté votre chance.

Le lendemain, vous réfléchissez déjà comment la revoir. Obtenir son numéro ? Mais comment l’appeler ? Quoi lui dire ?

Il y a toujours ce stress… ce stress de ne savoir que dire. De ne savoir plaire. De ne savoir lui montrer votre intérêt…

On se dit que si on ne change pas, si on reste qui on est, cette personne un peu timide, intérieure, si on n’arrive pas à s’extravertir, on sera toujours incapable de séduire, ne serait-ce que commencer un début d’échange avec une personne qui nous plait.

Comment faire ? Faut-il jouer à plus extraverti qu’on ne l’est au fond de soi ?

L’importance de rester soi-même, ne surtout pas se montrer plus extraverti que l’on est

Les personnes introverties ne sont pas plus célibataires que les autres. Comment font-elles ?

Une lectrice m’écrivait il y a quelques temps :

“En tant que femme, je préfère les hommes sensibles qui n’en font pas trop. Les personnes qui se mettent en scène et ont besoin d’attention me fatiguent.”

Il en faut pour tous les goûts. En tant qu’introverti(e), vous avez votre chance. Inutile de s’extravertir. Inutile de vous montrer différent de qui vous êtes.

Bien-sûr, il y a le stress. Qui vous bloque dans ces situations. Mais justement, si vous vous demandez comment séduire sans stress, vous devez bien vous rendre compte que le chemin le plus simple est de ne pas jouer un rôle. D’être pleinement vous-même.

Vous avez également des atouts pour séduire, sans stress, sans vous montrer plus extraverti que vous ne l’êtes.

Des atouts pour faire la première approche, les premiers mots, les premiers gestes…

Des atouts pour entretenir une conversation intéressante, plaire, envoûter…

En vous écoutant, en apprenant à vous connaître, vous allez découvrir que vous savez intéresser, que vous savez plaire, de manière naturelle. En étant simplement vous-même.

On voit cela jour après jours dans la newsletter quotidienne (plus d’info dans l’encadré ci-dessous)

Vous pouvez également aller continuer votre lecture avec cet article sur comment draguer quand on est introverti, et celui-ci sur séduire quand on n’a rien à dire.