Peut-on être introverti et heureux ? (partie 1)

Peut-on être introverti et heureux ?

La question semble banale. Certains d’entre vous diront : “mais bien sûr ! Pourquoi une personne introvertie ne pourrait-elle pas être heureuse ?”. Si vous faites partie de ceux-ci, alors bravo !

Mais pour beaucoup, la question interpelle. La réponse à la question « peut-on être introverti et heureux » prend souvent la forme de :

  • “oui, en apprenant à être plus à l’aise en société
  • “oui, en sortant le plus possible de sa zone de confort pour être plus à l’aise dans les situations difficiles”
  • “oui, en apprenant à être moins timide”

Si ces réponses vous semblent naturelles, alors il serait peut-être temps de prendre du recul et d’accepter le fait que vous êtes introverti. Car vous essayez probablement depuis trop longtemps de devenir extraverti.

Etre heureux lorsque l’on est introverti… ce sujet est vaste, et mérite de s’y attarder en détails. J’ai donc décidé d’y consacrer trois articles… à méditer pendant les vacances !

  • Dans le premier article, nous traiterons de l’importance d’apprendre à connaître son caractère introverti, et ne plus jouer en permanence à l’extraverti
  • Dans le second article, nous verrons comment bien équilibrer sa vie lorsque l’on est introverti
  • Dans le troisième article, nous approfondirons l’importance de sortir de sa zone de confort, parfois, et comment bien s’y préparer.

Pour être heureux, il faut d’abord SAVOIR que l’on est introverti !

En effet, il est possible d’être heureux lorsque l’on est introverti ! Mais à condition de connaître et d’accepter son caractère introverti.

Les études montrent qu’au moins une petite moitié de la population est introvertie. Cela peut paraitre surprenant, et ça l’est !
En fait, beaucoup de personnes introverties jouent un rôle une grande partie de leur vie. Souvent, ces personnes ne savent pas elles-mêmes qu’elles sont introverties. Et leur entourage encore moins. Lorsque ces personnes découvrent qu’elles sont introverties, soudain elles se disent “ah mais oui mais c’est bien sûr !”. Et une foule d’explications à certains de leurs malaises leur viennent à l’esprit. Mais encore faut-il qu’elles se rendent compte qu’elles sont introverties !

NOTE : vous n’êtes pas sûr si vous êtes introverti ? faites le test ! Pour compléter, je vous conseille également la lecture des articles Etes-vous introverti ou extraverti ? et La différence entre introversion et timidité.

Pour être introverti et heureux, il faut arrêter de constamment jouer à l’extraverti

Je pense qu’il est sain de jouer un rôle une fois de temps en temps : c’est ce qui nous fait avancer dans nos carrières, dans nos relations, dans notre vie…
Cependant, attention à ne pas jouer ce rôle en permanence !

Souvent, lorsque l’on est introverti, on joue un rôle toute sa vie. Pourquoi ?

Certains le font consciemment : ils savent qu’ils sont introvertis et jouent un rôle dans des situations choisies pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés.

Mais beaucoup le font inconsciemment, et en permanence. Ils se voilent la face !
En fait, souvent les introvertis reçoivent inconsciemment et depuis leur plus tendre enfance jusqu’à l’âge adulte une forte pression de la part de leur entourage (comprenez ici l’entourage au sens large : bien sûr les parents, mais aussi la famille élargie, les amis, les professeurs, les collègues, etc.). L’entourage leur dit : “pour être une femme ou un homme accompli, pour avoir du succès dans la vie, il faut avoir beaucoup d’amis, un large réseau, il faut savoir entretenir une conversation avec un inconnu, il faut faire des sports de groupe, il faut lever la main spontanément pour répondre à la question de la maitresse, il faut avoir beaucoup d’activités et être en permanence en mouvement, etc, etc, etc”. Je vous laisse compléter la liste suivant votre propre expérience.

Ce message est ancré dans notre corps comme une vérité absolue. Et l’on essaie de changer sa personnalité pour devenir quelqu’un de « bien » selon ces critères. Car c’est en devenant une personne répondant à ces critères que l’on devient heureux !

Et bien sûr, beaucoup y arrivent ! Ils deviennent quelqu’un de “bien”. Mais sont-ils plus heureux pour autant ? Cette « réussite sociale » leur apporte-t-elle le bonheur ? (je parle bien sûr de “réussite sociale” selon les critères extravertis, car l’on peut bien sûr avoir une réussite sociale en respectant son caractère introverti).
Parfois ils se surprennent à penser : “qu’est-ce que j’aimerais passer deux semaines en vacances tout seul !”. Ou “cette soirée seul à la maison m’a fait un bien immense !”. Et cela s’arrête là.

Il me semble que lorsque l’on vit une vie qui ne nous convient pas vraiment, qui ne correspond pas à notre caractère, alors on passe à côté de quelque chose d’important.
Beaucoup de personnes introverties vivent ainsi toute leur vie. Cela leur réussit plutôt bien, grâce à leur capacité d’adaptation.
D’autres y arrivent, mais à un moment de leur vie vient l’épuisement, physique ou psychologique. Alors seulement leur vient l’envie de changer de vie, de faire les choses autrement.
Enfin, certains n’y arrivent pas et vivent en permanence dans le stress de vouloir se conformer au moule extraverti et de ne pas y arriver.

Crédits photo : © Mitya Ku – Flickr

Mais alors, comment faire pour être introverti et heureux ? Comment respecter son caractère introverti, tout en ayant une vie bien remplie, avec des activités qui nous tiennent à cœur ?

C’est ce que nous verrons dans les deux prochains articles, dédiés à cette série « peut-on être introverti et heureux ? ».