La peur du regard des autres chez les introvertis

Tant d’introvertis ont peur du regard des autres. Ce qui n’est pas étonnant quand les autres vous ont justement renvoyé un regard critique tout au long de votre vie, sur votre personnalité, votre manière de vous comporter.
Or cette peur du regard des autres a tendance à nous enfermer dans notre vision stressée de l’image que l’on donne. L’angoisse d’être jugé par autrui. Or, comment sortir de la timidité quand on est persuadé qu’on est jugé par tous ?

Comment apaiser votre peur du regard des autres

Le problème de cette peur du regard des autres, c’est qu’elle mène à passer énormément de temps à se prendre la tête sur nos relations :  

  • Est-ce qu’on devrait pas être un peu plus présent avec untel, 
  • Est-ce qu’on n’a pas dit quelque chose de travers avec tel collègue hier, 
  • Est-ce qu’on n’a pas eu l’air d’être trop en retrait ou inintéressant avec les amis de mon ami… quels jugements portent-ils sur moi ?

Et du coup, on en oublie un peu le principal : à savoir la relation en elle-même. On se concentre sur notre crainte du jugement, et on oublie d’écouter tout simplement l’autre, de s’intéresser à la situation, tout focalisé que nous sommes sur nos pensées négatives.

Ce dont il faut bien se rendre compte, c’est que tous ces questionnements, on les a la plupart du temps avec des personnes qui ne sont pas les plus proches. 
On se met la pression pour plaire à nos collègues, aux amis de nos amis, ou à la tante avec laquelle vous n’avez pas forcément beaucoup d’affinités. 


Si on prend l’exemple de votre meilleur ami, ou d’un membre de votre famille dont vous êtes très proche ? Vous ne vous posez probablement pas toutes ces questions. Ou en tout cas beaucoup moins. 

Vous vous sentez juste bien, heureux(se) de passer un moment avec lui. Vous ne vous demandez pas sans cesse ce qu’il pourrait bien penser de vous, s’il vous juge pour ce que vous avez dit, ou s’il porte un regard critique sur votre manière de vous comporter. Il n’y pas cette angoisse de déplaire, que vous ressentez avec d’autres personnes. Ou beaucoup moins.

Et là est tout le paradoxe de la peur du regard des autres : 

On perd énormément d’énergie, tous les jours, à se prendre la tête sur les jugements de personnes dont on n’a au final pas grand-chose à faire. A vouloir plaire à des personnes qui ne sont pas tellement importantes dans votre vie.

Ces personnes ? Si demain vous arrêtiez de les voir, votre monde ne s’arrêterait pas de tourner. 

D’un autre côté, vous oubliez peut-être un peu de donner des nouvelles à votre bon ami, celui avec lequel vous vous sentez bien. Vous oubliez de lui dire que vous l’appréciez. Que vous avez envie de le voir. 

Aaah ce paradoxe !

Comment cesser de se prendre la tête sur cette peur du regard des autres, qui prend tellement d’énergie ?
Et comment passer plus de temps et d’énergie sur des choses qui valent le coup, et qui vous apportent réellement du bonheur dans votre vie ? 


Il n’y a probablement pas de recette miracle. 

Sinon ça fait longtemps que l’inventeur de cette potion magique pour se libérer de cette angoisse aurait fait fortune, tant la peur du regard des autres fait des ravages dans le monde.

Mais ce qu’on peut faire, c’est se concentrer plus sur ses envies. Comprendre ce qui est réellement important pour nous dans notre vie sociale. 

Ce que vous pouvez faire, c’est mieux comprendre les mécanismes qui font que vous donnez tant d’importance au regard des autres. Le jugement de ceux qui ne sont pas si importants que ça au final. 

Apprendre à se connaître, c’est un tremplin vers plus de confiance en soi. 

Et si ce texte vous parle, je vous propose de recevoir mes conseils quotidiens par email (plus d’infos dans l’encadré ci-dessous).