Personne hypersensible et introverti

L’hypersensibilité est intimement liée à l’introversion. Et personnellement, je ne pensais pas être une personne hypersensible. Jusqu’à ce que je lise un peu sur ce sujet il y a quelques années. Comme pour l’introversion, j’ai été surpris de me reconnaître dans de nombreuses caractéristiques de l’hypersensibilité. Quelle est la différence avec l’introversion ? Et si je suis hypersensible, alors comment gérer toutes ces émotions qui m’envahissent ? Comment trouver un équilibre dans ses relations, son quotidien quand on est hypersensible ? Comment y voir clair entre introversion, hypersensibilité, mais aussi anxiété sociale, stress, dépression… ?

Personne hypersensible : qui est-elle ?

Un truc que vivent beaucoup d’hypersensibles, c’est le fait d’être une vraie « éponge », éponge à émotions, à ressentis, etc.

Ce qui caractérise l’hypersensibilité, c’est une grande réceptivité à tous les stimuli. Et ce : qu’ils soient visuels, olfactifs ou autres.

Par exemple, on peut être submergé par trop de lumière, de bruit, de mouvement ou de monde.

Autant dire que certains événements extérieurs nous épuisent. Si dès que vous vous levez vos enfants vous parlent beaucoup, puis vous voyez des lumières agressives dans le métro, du monde autour de vous, vous êtes déjà totalement surstimulé.

Et si en plus, vous entendez des bruits intenses de voitures ou une foule qui parle, alors quand vous arrivez au boulot, vous êtes déjà envahi, vidé, exténué.

L’hyperémotivité : le 6e sens des hypersensibles

En plus de ces sens très développés, il y a ce que l’on appelle parfois le 6e sens.

Il s’agit d’une sensibilité accrue aux émotions des autres. Vous entrez dans une pièce où vos amis sont en train de dîner et vous ressentez immédiatement des choses. Comme une atmosphère étouffante, s’il y a des tensions, ou une atmosphère légère, si au contraire il y a une bonne ambiance.

Ou vous avez rendez-vous avec une amie, et en arrivant, vous ressentez tout de suite son humeur.

Plus qu’un 6e sens, je pense que c’est surtout une « super-empathie » qui fait qu’on est très attentif au langage non verbal.

C’est-à-dire que la personne hypersensible repère involontairement les micro-expressions des visages ou les attitudes. En tout cas, on ressent des choses, des émotions surtout, mais sans vraiment pouvoir l’expliquer, mettre des mots dessus.

Ce qui caractérise l’introversion, c’est le besoin de solitude pour se ressourcer. Et le fait d’avoir une tendance à vivre dans un monde intérieur, un monde abstrait, celui des idées.

Nous sommes des personnes intérieures, calmes, réfléchies.

La personne hypersensible et introvertie

Et bien sûr, dans bien des cas, hypersensibilité et introversion ont une frontière un peu poreuse.

On dit que 2/3 des introvertis seraient aussi hypersensibles.

Lorsque vous êtes, par exemple, dans un groupe d’une dizaine de personnes dans un bar, les discussions croisées forment un énorme brouhaha dans la salle.

Les néons du bar, les lumières tamisées, les odeurs d’alcool, de nourriture et de transpiration, tous ces stimuli submergent votre hypersensibilité.

C’est épuisant et vous n’avez plus aucune énergie pour ne serait-ce qu’écouter les autres. D’ailleurs, vous ne les entendez même pas.

Vous n’arrivez même pas à aligner 2 pensées dans votre tête, tellement vous êtes submergé par tout ça.

Dans cet exemple, votre introversion joue bien évidemment aussi un rôle majeur. Tout ce monde, ce bruit, ces discussions croisées vous épuisent.

Et vous sentez un besoin intense de vous retrouver seul ou avec une personne tranquille pour discuter calmement.

Introverti hypersensible et heureux de l’être

L’idée, encore une fois, n’est pas de se mettre dans une case, mais de mieux se comprendre.

En se connaissant mieux, on accepte plus facilement certaines facettes de sa personnalité, certaines craintes, certaines difficultés.

Là où l’hypersensibilité va parfois jouer des tours, c’est lorsque vous êtes tellement assailli de stimuli, que vous n’arrivez plus du tout à profiter de l’instant présent. Et encore moins à vous concentrer sur la conversation.

L’autre problème est que la personne hypersensible peut se sentir facilement rejetée. En effet, ces tsunamis émotionnels donnent l’impression que certaines personnes nous en veulent.

Forcément, c’est souvent quelque chose qui est avant tout en nous et qui ne correspond pas toujours à la réalité.

Mais ce sentiment de rejet peut être dur à vivre.

Beaucoup d’idées sont donc très proches de celles concernant l’introversion. Mais il y a aussi des spécificités.

Si vous souhaitez continuer à approfondir ce thème de l’hypersensibilité, je vous conseille la lecture de mon article La force de votre hypersensibilité, et Comment exprimer ses émotions.