Le mythe de l’être social idéal va vous bouffer petit a petit

Il suffit de passer 5 minutes à regarder la télé.

 

En particulier les pubs,

 

Les shows de télé-réalité, extrêmes en leur genre, où seuls les drôles, bavards, enthousiastes, ont l’approbation du public…

 

Toutes sortes d’émissions, avec des présentateurs plus extravertis les uns que les autres…

 

Beaucoup de téléfilms (pas tous, mais beaucoup)…

 

 

… et puis partout,

 

Les images de pubs dans la rue,

 

Toujours des gens très souriants,

 

Qui semblent très sûrs d’eux,

 

souvent mis en scène dans des situations où ils sont le centre de toutes les attentions…

 

 

Ou encore,

 

Dans notre journée professionnelle.

 

On est jugé si on parle peu.

 

On associe souvent le succès à l’image que l’on sait donner de soi.

 

 

L’extraversion est partout.

 

Elle s’immisce dans les conversations,

 

(quand un ami s’offusque qu’on ne soit pas assez enthousiaste),

 

 

Dans nos soirées devant la télé,

 

Dans nos rêves quand nous nous baladons et voyons malgré nous toutes ces pubs,

 

Dans notre vie professionnelle,

 

Dans notre vie de parent

(quand un professeur nous fait la remarque que notre enfant ne participe pas assez et que ça risque de mettre en péril sa carrière future…),

 

 

Cela nous suit depuis notre petite enfance,

 

Et continue de nous harceler toute notre vie.

 

 

En écrivant ces lignes,

 

Me vient à l’esprit ces paroles d’une vieille chanson bien connue :

 

« Résistes ! Prouve que tu existes ! »

 

 

J’ai envie de crier ça à tous les introvertis de la terre.

 

Résistez !

 

Apprenez à dire non.

 

Apprenez à rester calme.

 

A dire que vous avez besoin de temps pour répondre.

 

A dire que vous réfléchissez… 2 minutes !

 

A refuser comme idéal les bouffons de la télé-réalité…

 

Et à voir comme modèles des acteurs introvertis plutôt… ils sont légion !

 

A calmer le rythme.

 

Lire.

 

Etudier tranquillement.

 

 

Remettre le contenu, la qualité du travail bien fait,

 

l’empathie et l’écoute des autres, au premier plan de votre vie :

 

comme valeur bien supérieure à celle de savoir présenter, de savoir « montrer »… (coquille très belle et parfois très vide aussi)

 

 

Ce qu’il faut : c’est prendre conscience de ses qualités en tant qu’introverti.

 

Et en être tellement sûr-e, tellement persuadé,

 

Que ce monde extraverti ne vous touche plus.

 

Ne vous atteint plus.

 

Il glisse délicatement sur vous, sans vous toucher personnellement.

 

Il est là, vous vivez avec lui.

 

Vous savez même apprécier vivre avec lui.

 

Accepter les extravertis bienveillants, dans leur différence enrichissante.

 

Mais vous ne cherchez plus à être comme eux,

 

Et apportez votre richesse à vous au monde.

 

Il faut de tout pour faire un monde :

 

et votre nature profonde calme, réfléchie, est une perle rare dans ce monde de vitesse, d’apparence, de superficialité…

 

 

Apprenez à mettre en valeur cette perle rare.

 

 

Parce que le monde extraverti, lui : il n’est pas prêt de changer.

 

Mais si vous apprenez à vous y imposer,

 

Ça vous servira toute votre vie.

 

C’est ce que je vous apprends à faire sur cette page :

 

https://conseil.unmondepourlesintrovertis.fr/introverti-epanoui-presentation-s7izu8h