Aujourd’hui, sur mon blog, j’accueille Moutassem Hammour du blog Pratiquer la méditation. Moutassem a bien voulu répondre à mes questions, et va nous expliquer pourquoi la méditation peut grandement aider les introvertis. Vous trouverez dans cet article :

  • tout d’abord la vidéo que Moutassem a réalisé sur les introvertis : “Comment briller en société lorsque l’on est introverti”
  • puis sous la vidéo : l’entretien avec Moutassem, où il répond exclusivement à mes questions pour Un monde pour les introvertis.

 

Avant d’entrer dans le vif du sujet : pourquoi parler de méditation sur mon blog sur les introvertis ?

J’ai découvert la méditation récemment, grâce à la vidéo que je présente ci-dessous. A vrai dire, auparavant, il ne m’était jamais venu à l’esprit que cette pratique pouvait avoir quoi que ce soit d’intéressant pour moi. J’associais cela peut-être à quelque chose de mystique, de religieux.
Effectivement, la méditation est souvent utilisée par les différentes religions. Mais pas uniquement, et cela peut s’avérer être une pratique très intéressante pour les introvertis.

Pourquoi ? Faire le calme en soi, oublier les stimulations externes, se concentrer intensément sur un sujet… cela ne ressemble-t-il pas à un moyen parfait pour un introverti de se reposer quelques instants du monde sur-stimulant qui l’entoure ?

 

Mais je laisse Moutassem Hammour nous expliquer lui-même ce qu’est la méditation, et comment elle peut aider les introvertis.

Remarque : Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires en-dessous de cet article, Moutassem y répondra directement.

 

Alors Moutassem, bonjour et bienvenue sur mon blog. Merci d’avoir accepté de répondre à mes questions et d’apporter ainsi un éclairage nouveau sur un outil à disposition des introvertis : la méditation.

1. Pourrais-tu nous expliquer en quelques mots ce qu’est l’art de la méditation ?

Moutassem Hammour : La méditation consiste à ramener l’attention vers soi. Notre attention est la plupart du temps accaparée par le monde extérieur: les choses à faire et à gérer, les personnes autour de nous, le quotidien avec ses contraintes et ses habitudes. Lors de la méditation, la personne décide de ramener l’attention vers l’intérieur. Elle fait une pause. Elle observe le mouvement de sa respiration, les sensations du corps, et l’immobilité. Ce simple exercice est incroyablement régénérant. Il permet au corps et à au mental de récupérer en profondeur.

2. Pourquoi la méditation peut-elle être un outil puissant pour les introvertis ?

Moutassem Hammour : Lors de la méditation, l’introverti s’autorise à juste être là, présent, sans devoir agir ou attendre de résultat. C’est en soi une expérience bénéfique. L’introverti souffre d’être sans cesse sollicité par le monde extérieur. Se permettre ce moment de paix est libérateur et va nous préparer à mieux faire face aux demandes du quotidien.

3. Peux-tu nous donner un exemple concret de moment difficile pour un introverti, où pratiquer la méditation pourrait être un moyen efficace pour faire face à cette difficulté ? Comment faire pratiquement ?

Moutassem Hammour : Méditer permet de se préparer à un évènement difficile, mais aussi à récupérer après.

Avant, cela aide à faire le plein. En méditant, on se coupe des stimulations extérieures mais aussi du bavardage incessant du mental. 10 minutes de méditation profonde permettent de récupérer autant que 2 heures de sommeil. La personne pourra donc méditer avant d’aller à un évènement professionnel pour s’y préparer au mieux.

Après, méditer permet de relativiser. Au retour d’un évènement difficile, le risque est de s’apitoyer sur son inaptitude et sa « performance » décevante. Méditer permet d’arrêter ce langage interne où l’on se déprécie. Cela va aider à voir que la journée ne s’est pas aussi mal passée qu’on pouvait le croire et va aider à développer une plus grande confiance dans son aptitude à gérer ce genre d’évènement.

4. Un moment m’a marqué dans ta vidéo : tu parles du risque pour les introvertis de dépenser inutilement de l’énergie pour essayer de « paraitre comme il faut », au lieu d’être tout simplement eux-mêmes. Peux-tu nous expliquer concrètement comment faire le calme en soi pour redevenir soi-même, lorsque l’on est dans une situation stressante (par exemple dans une grande réunion) ?

5. Tu évoques également dans la vidéo qu’il y a eu un tournant dans ta vie il y a quelques années ? En quoi a-t-il consisté ? La découverte de ton introversion a-t-elle fait partie de ce tournant ? Si oui comment as-tu découvert que tu étais introverti ? Comment cela t’a-t-il aidé dans ta vie, qu’est-ce qui a changé concrètement dans ton quotidien ?

Moutassem Hammour : Je vais répondre à ces deux dernières questions en même temps, car la réponse est liée à ces deux points.

Ma prise de conscience s’est faite lorsque j’ai commencé à ressentir mon changement d’état lorsque je me retrouvais dans une situation inconfortable. Par exemple, je suis avec un ami à discuter, et la soirée est agréable. Un changement de plan, et nous voilà à 8 dans un bar. J’aurais préféré continuer à discuter tranquillement et me voilà entouré de monde et de bruit. Ma première réaction est un retrait où je parle peu et me fais discret. Ensuite, j’observe mes « faiblesses »: « je n’ai pas assez de répartie, je ne suis pas habillé pour socialiser, j’ai une tête fatiguée … »

Enfin, je prends quelques profondes respirations et je me dis « détends-toi, et profite de la soirée et sache que tu peux partir à tout moment» et cela suffit à me décrisper. Les discussions deviennent plus faciles et enrichissantes.

Dans la passé, j’avais les mêmes réactions (retrait et sentiments d’inadéquation) mais cela se passait sous le radar de ma conscience, car j’étais trop occupé à paraitre comme étant à l’aise. Je me forçais à écouter avec enthousiasme, mais restais mal à l’aise lorsque je devais m’exprimer. Et de retour chez moi, je n’étais pas satisfait de ma soirée car une partie de moi savait que je n’ai pas été naturelle.

Observer avec lucidité ces changements d’état lorsqu’on l’on commence à se crisper permet d’éviter d’avoir un pied sur le frein (il y a une peur sous-jacente qui nous bloque) et un pied sur l’accélérateur (on se force à être et à agir d’une certaine façon)… ce qui est épuisant et nous mène nulle part! En observant avec lucidité ce qui se passe en soi et dans son dialogue interne, on va vite réaliser que nous ne sommes pas en danger et que l’on peut se détendre. Ce simple déclic permet d’éviter d’accentuer le stress suivi de saturation et d’insatisfaction dans nos relations sociales et professionnelles.

Pour reprendre ta question, si une personne se trouve dans une grande réunion, le fait d’observer ses pensées, sa posture corporelle, et sa gestuelle, puis de prendre quelques respirations profondes va l’aider à se détendre. Un certain degré de stress peut toujours être présent, mais sans que cela la prive de toutes ses ressources. La méditation va nous entrainer à observer ce qui se passe en soi: nos pensées et nos états émotionnels. On pourra alors plus facilement ressentir ce qui se passe en soi lorsque l’on se retrouve dans des situations habituellement inconfortables.

6. Enfin, pour conclure, si tu avais 1 conseil à donner aux personnes introverties pour être plus heureux, quel serait-il ?

Moutassem Hammour : Dans la continuité de cet entretien, je leur conseillerais d’essayer la méditation dès aujourd’hui. Les personnes introverties ont souvent de la facilité à méditer, car ils ont une plus grande capacité d’introspection que la moyenne. Leur sensibilité est un atout qui permet d’observer avec plus de finesse ce qui se passe en soi. Pour un introverti, la méditation est un outil idéal de découverte personnelle. Et mieux se connaitre aide à faire des choix qui conviennent mieux à la personne ce qui va finalement favoriser une vie plus heureuse et plus épanouie. S’ils ne sont pas sûr de savoir comment méditer, je les invite à s’inscrire à la newsletter de pratiquer la méditation pour recevoir gratuitement une méditation guidée et l’accès à des vidéos pour faire sa première séance de méditation.