Introverti et sociable : les details !

Un grand merci pour vos nombreux messages de soutien pour le projet « Introverti et sociable », que je vous annonçai récemment. Cela fait vraiment plaisir de voir que ce sujet résonne en vous, et cela me donne la motivation de continuer !

Et je comprends que ce sujet vous tienne à cœur, car apprendre à gérer son énergie et son équilibre social au quotidien est vraiment un défi pour beaucoup d’introvertis (ça l’a longtemps été pour moi aussi, comme je vous l’explique un peu plus bas dans cet email :-)). Et non seulement c’est un défi, mais c’est véritablement ce qu’il y a de plus facile et de plus rapide à changer, quand on est introverti, pour se sentir mieux, être plus heureux dans son quotidien.

Aujourd’hui, j’aimerais vous expliquer les détails de ce projet.

Le but de cette formation est de vous aider à mieux gérer votre « énergie sociale » dans votre quotidien. Beaucoup d’entre vous m’ont expliqué avoir de grandes difficultés à trouver un équilibre satisfaisant. Entre notre besoin de solitude, et notre besoin de contacts sociaux.

C’est un équilibre difficile à trouver, puisque nos réserves d’énergie sociale sont assez restreintes en tant qu’introvertis.
Et puis, il y a bien souvent la pression sociale. Les remarques des autres. Nous n’osons pas refuser de participer à un groupe, par exemple, de peur de subir des remarques désagréables. Trop solitaire, trop silencieux(se). Trop discret(e). Trop timide… Enfin, j’en passe un certain nombre.

Aussi, bien souvent, nous ne savons pas bien nous-même ce que nous souhaiterions… Plutôt rester dans cette soirée avec nos amis, même si on parle peu ? Ou plutôt rentrer parce que je sens que je commence à fatiguer et que je ne m’amuse plus. Quand on est introverti, les contacts sociaux nous fatiguent. Même si on aime les rencontres, même si on a des amis que l’on a plaisir à voir, même si l’on a un emploi que l’on aime avec des collègues que l’on apprécie : le simple fait de passer du temps avec les autres nous fatigue rapidement. Ne pas comprendre et ne pas respecter cela nous mène souvent à l’épuisement, ou à une mauvaise humeur chronique. Sans compter la timidité et le manque de confiance en soi qui surgissent à tout moment lorsque nous quittent nos réserves fragiles d’énergie.

Gérer son énergie sociale : LA clé pour se sentir bien dans sa peau d’introverti(e) !

Lorsque j’ai découvert le thème de l’introversion il y a quelques années, j’ai rapidement compris que mieux gérer mon énergie était l’une des clés principales, si ce n’est LA clé, pour me sentir mieux.

A l’époque, je travaillais dans une grande entreprise, dans un « open-space ». Je devais participer à de nombreuses réunions. Et le soir, m’attendaient ma compagne et mon petit bout de chou pleins d’énergie… hélas, mon énergie à moi était au plus bas. Sans compter ma bonne humeur. Je ne m’en rendais pas encore compte à l’époque, mais j’étais exténué socialement. Vidé. Au bureau, je ne prenais plus aucun plaisir à rencontrer mes collègues durant les pauses. Mes amis, le soir, ne me voyaient pour ainsi dire plus. Au bout d’un certain temps, ils avaient d’ailleurs cessé de m’inviter.

Lorsque j’ai lu « La force des discrets », de Susan Cain, le premier livre que j’ai lu sur le sujet, ça a été une vraie révélation. Comme beaucoup d’entre vous, le premier grand soulagement vint du fait de comprendre que j’étais « normal ». C’est une chose dont nous avons déjà pas mal parlé sur le blog, et beaucoup d’entre vous ont partagé avec moi ce sentiment de « soulagement » que vous avez, vous aussi, très souvent vécu, d’être « normal ».

Et puis, ensuite, je me suis demandé ce que je pouvais faire pour mieux respecter mes besoins d’introverti. Car passé ce soulagement, je me suis vite rendu compte que la vie que je menais n’était pas vraiment idéale pour un introverti. Bien-sûr, il m’est venu à l’esprit que je devrais changer d’emploi. Mais j’ai rapidement abandonné l’idée, en tout cas dans un certain temps. Trop difficile, trop compliqué, trop risqué… On ne change pas de vie sur un coup de baguette magique.

J’ai donc cherché ce que je pouvais changer facilement. Immédiatement. Et je me suis rendu compte, au fil de mes lectures et de mes réflexions sur le sujet, qu’il y avait une multitude de petites choses que l’on peut véritablement changer facilement. On peut changer facilement de petites choses dans son emploi du temps, et puis on peut changer facilement de petites choses dans l’approche que l’on a de nos relations. J’ai compris que je me pliais trop à la manière de socialiser des extravertis, qui est une manière, certes, mais qui n’est pas la seule manière. Il y a d’autres approches, plus respectueuses de notre tempérament introverti.

Et j’ai changé. Rapidement. Dans mon quotidien : de petites choses. Je me suis accordé de nouvelles petites pauses solitaires. J’ai refusé certaines invitations. J’ai recherché en moi ce dont j’avais véritablement envie, moi. J’ai appris à dire non, mais j’ai appris aussi à initier moi-même. Et petit à petit, les choses ont changé, et ma vie sociale a pris un nouveau tournant. Bien plus sereine, et au final bien plus riche, malgré le fait que je m’accorde plus de moments seul.

Dans la formation Introverti et sociable, je vais vous aider, vous aussi, à trouver cette voie dans votre quotidien.

Lorsque j’ai découvert tout cela, il y a quelques années, j’ai avancé à tâtons, seul. J’y suis arrivé, grâce à ma persévérance, mes lectures, et le soutien de ma compagne et de mes amis. Mais cela m’a pris un certain temps. Et j’aurais beaucoup aimé avoir un petit programme comme celui que je suis en train de vous préparer pour avoir tous les « déclics » que j’ai eus, en quelques jours seulement.

Mon ambition avec ce programme est de partager en deux semaines tous ces « déclics » avec vous. Pour que vous repartiez, en seulement quelques jours, avec une nouvelle vision de vos relations, plus sereine, et un plan d’action pour maintenir le changement dans la durée. Pour mieux savoir économiser votre énergie sociale au quotidien, et pour avoir l’énergie dont vous avez besoin lorsque vous êtes avec les autres.

 

Crédit photo : Ruth Hartnup, Flickr

Pour accéder maintenant à la formation Introverti et sociable : cliquez ici.