Pourquoi les féministes vont vous aider à trouver votre voie

Dans l’article précédent, j’ai commencé à vous parler des féministes.

Vous allez voir, il y a un rapprochement très intéressant à faire pour vous,

pour bien comprendre comment vous pouvez trouver votre voie authentique,
sans chercher à ressembler aux extravertis.

 

En fait, j’ai l’impression qu’il y a 2 approches possibles parmi les féministes.

(ou il y en a sans doute une multitude d’autres, et de variations entre ces deux-là…
… mais je vais volontairement caricaturer un peu ici pour que ce soit parlant)

 

La première approche,
c’est de se dire que l’on veut absolument une égalité absolue en tout.

 

Par exemple :
les femmes doivent revenir au travail immédiatement après avoir donné naissance à leur enfant,
pour pouvoir avoir les mêmes chances de carrières que l’homme.

Ou encore :
les femmes doivent contribuer à égalité avec l’homme financièrement dans le couple, l’homme doit s’occuper à part égale des enfants, etc.

Vous voyez le principe.

 

En fait, si on y réfléchit bien, ici on permet aux femmes d’avoir les mêmes chances que les hommes, en les faisant accéder au modèle de société masculin :

A savoir : on bosse comme des malades du matin jusqu’au soir sans voir ses enfants, pour gagner des sous.

Et si les femmes veulent prétendre au même salaire que les hommes, il faut
– qu’elles bossent autant que les hommes (personne ne prend en compte le travail que les hommes ne font souvent pas à part égale à côté : enfants, courses, etc).
– qu’elles mettent des tailleurs (comme les hommes mettent un costard),
– qu’elles s’affirment de manière virile dans les réunions,
– etc, etc.

Si on réfléchissait à un modèle de vie qui réponde aux envies et besoins réels des femmes,
peut-être que ce serait un peu différent…

 

La deuxième approche possible pour les féministes :

… c’est de se dire que l’on veut que les femmes puissent décider à leur guise de ce qu’elles font de leur vie,
et d’avoir exactement les mêmes chances que les hommes de réussir
(et d’être reconnues financièrement pour ce qu’elles font, à même hauteur que les hommes).

Ici : on peut considérer que beaucoup de femmes rêveraient de pouvoir rester au moins 6 mois avec leur enfant après sa naissance, parfois même 1 an, (non ? ;-))

Et que ces femmes aient le droit de retrouver sans problème leur emploi ensuite, au même salaire que les hommes qui entre temps ont vu leur salaire augmenter,
parce qu’ils ont pu se concentrer à fond sur leur boulot pendant que leur femme les allégeait des tâches à côté…

 

Ces deux approches sont très différentes.

 

Je ne vais pas juger ici ces deux approches

(même si vous l’aurez compris : je préfère de loin la deuxième.
Parce que je trouve inhumain de séparer l’enfant de sa mère 2 mois après sa naissance.
Pour l’enfant autant que pour la mère d’ailleurs.

Et d’ailleurs c’est contre les recommandations de l’OMS, et je connais très peu de pays dans le monde qui pratiquent cela…
… dans nombre de pays, le congé maternité dure au moins 6 mois.

Mais bref, on n’est pas là pour débattre de ça).

 

Si je vous parle de ça,

c’est parce que c’est un peu pareil pour les introvertis et les extravertis.

 

On peut avoir 2 approches.

 

La première approche :
faire tout pour que les introvertis aient exactement les mêmes chances que les extravertis.

Par exemple : dans l’entreprise, pour avoir les mêmes chances que les extravertis,
– il faut aussi être spontané en réunions,
– avoir toujours plein d’idées et les partager sans hésiter,
– faire de belles présentations,
– être drôle, donner une bonne ambiance dans le bureau,
– etc.
Bref, il faut faire comme « eux ».

 

Et, on peut avoir la deuxième approche,
qui est de respecter notre manière d’être à NOUS,

Et d’agir en conséquence.

Pour continuer notre exemple de l’entreprise :

  • on va préférer les réunions à 2 ou 3 quand c’est possible
  • on va envoyer des notes écrites à notre chef pour lui montrer notre travail
  • on va demander à pouvoir se préparer pour nos présentations, pour ne pas être pris au dépourvu
  • on va encourager les relations avec les personnes que l’on apprécie, avec des discussions informelles à deux
  • on va faire du bon boulot, et miser sur la qualité de notre travail pour avoir de la reconnaissance et être promu à plus haut niveau
  • etc, etc

Le tout est de n’avoir aucun complexe avec notre personnalité profonde,
et d’agir en conséquence.

 

Sans chercher à coller à un modèle extraverti…
… créé par des extravertis, qui ne pensent qu’en mode « extraverti ».

(c’est ce que je vous aide à faire dans la formation Introverti Epanoui)

 

Comme les femmes devraient selon moi se battre pour que leurs droits, leurs envies et besoins profonds soient respectés…
… sans chercher à tout prix à égaler les hommes dans un modèle créé par les hommes.

 

Par exemple les pays nordiques proposent pour certains un congé parental d’un an et demi, à se partager comme on veut entre la femme et l’homme…

et les deux parents peuvent même le prendre en même temps !

Ensuite, vous retrouvez votre emploi normalement.

Ça prend en compte les vrais besoins des femmes et des enfants,
tout en offrant une égalité totale entre les hommes et les femmes.

 

Bon, je suis pas allez voir sur place dans quelle mesure c’est réellement appliqué,
mais l’idée est sympa.

Voilà, petite diversion sur la place des femmes dans la société aujourd’hui,

 

Je trouvais ça intéressant par les parallèles qu’on peut faire avec les introvertis.

 

Et si vous aussi préférez la deuxième approche,

celle où l’on développe une égalité des chances : sans chercher à devenir quelqu’un que l’on n’est pas…

cette page pourra vous intéresser.