Comment devenir sociable ? (sans changer votre nature)

Comment devenir plus sociable quand on est de nature plutôt calme et discret : voilà une grande question, qui revient souvent.

Faut-il se forcer, quand au fond de nous on ne sait pas trop si on en a tellement envie sur le moment ? Mais dans l’absolu, on aimerait quand même une vie sociale plus active ? Avoir plus d’amis sur qui compter, avoir plus de facilités à l’oral, aller facilement à la rencontre des autres… être sociable.

Finalement, quand on respecte bien son tempérament introverti, le risque peut être de reste dans sa bulle. Ce qui n’est pas le meilleur moyen de rencontrer des gens et s’habituer à être à l’aise dans les discussions.

Du coup, comment devenir plus sociable en respectant votre nature introvertie ?

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez à quel point j’insiste sur le fait de respecter vos besoins.

Par exemple :

  • Rester chez soi si on n’a pas envie de sortir.
  • Ne pas aller systématiquement déjeuner avec les collègues
  • Partir tôt des soirées, quand on sent le niveau d’énergie baisser.

Tout ça est très important, pour prendre en compte un aspect très important de notre tempérament : le besoin de nous ressourcer dans notre bulle, à l’écart des autres.

C’est un besoin physique. Biologique probablement.

Besoin que les extravertis n’ont pas… ou beaucoup moins en tout cas (souvent des extravertis m’écrivent pour me dire : « mais si ! Nous aussi on a besoin d’être seuls de temps en temps »… et un peu plus bas il rajoutent : « …après 3 jours de conférence avec plein de rencontres par exemple ! ». C’est juste un autre niveau de besoin : nous c’est après 2h de réunions, ou d’open-space, ou de discussions avec des amis.)

Quand on est introverti, il faut respecter ce besoin. Sinon on s’épuise. Et quand on s’épuise on se renferme sur soi, et on devient vraiment incapable d’être en contact avec les autres.

 

C’est tout naturel, et intégrer ça aide vraiment beaucoup à devenir plus sociable et vous épanouir dans ses relations.

Ça peut paraître contre-intuitif à première vue, car on se dit : « si je respecte mes besoins de solitude, je vais m’isoler, ma sociabilité va en pâtir ».

Mais non. Tout est question d’équilibre. C’est en respectant vos besoins de solitude que l’on a ensuite l’énergie d’aller vers les autres et de devenir plus sociable.

Ensuite, une fois qu’on a emmagasiné de l’énergie : pourquoi pas se forcer un peu à y aller ? Il est certain que ce n’est pas en restant chez soi qu’on va rencontrer du monde.

Mais ici encore, attention à la méthode employée !

Quand on lit des conseils pour savoir comment devenir plus sociable, comment « se faire des amis », on lit souvent : aller le plus souvent possible vers les autres, entamer une conversation en parlant de tout et de rien, avec le plus d’inconnus possibles dans la rue.

Ici, on se force à parler. Et à aller vers le plus de monde possible. Comment devenir le plus sociable possible.

Ce qui est terriblement décourageant, et tellement contre-nature pour nous.

Ce qu’on peut faire, c’est se forcer à aller un peu vers les autres oui. Mais juste vers les personnes avec lesquelles on a un bon feeling. Dans des situations et des lieux où on se sent bien.

Et puis simplement en souriant, en levant la tête pour les « voir ». En s’intéressant à eux, en posant des questions. Et non pas en cherchant à aborder absolument tout le monde et à trouver des mots, n’importe lesquels, juste pour s’habituer à parler.

Chacun son style.

Se forcer un peu, oui… pour s’habituer à de nouvelles situations, découvrir comment on peut s’ouvrir, faire des rencontres… mais à sa manière. En privilégiant la qualité à la quantité. Et en connaissant ses limites.

Et pour aller plus loin sur ce sujet, cet article pourra vous intéresser : « Comment se faire des amis quand on est introverti«