Faut-il préférer le quoi ou le comment ?

Un des (nombreux) trucs qui m’ont changé la vie…

… et m’ont aidé à ne plus me prendre la tête
Sur ce que je dégageais comme image auprès des autres

 

(par exemple…
… suis-je trop discret ?
… je parle trop doucement, on va croire que je suis timide
… j’hésite avant de donner mon avis, on va croire que je n’ai rien à dire
… etc.)

 

C’est de me rendre compte que :
« Ce que je dis est plus important que comment je le dis ».

Si je dis quelque chose qui est intéressant,
Qu’importe si je le dis en criant et avec enthousiasme…
… ou avec une voix monotone.

 

C’est contre-instinctif.
Je vous l’accorde.

 

C’est aussi contre ce qu’on peut entendre un peu partout…
… « pour faire passer ses idées, il faut savoir bien présenter ».

 

En fait, le mieux est une bonne idée bien présentée.
C’est sûr.

 

Mais mieux vaut une bonne idée mal présentée
… qu’une mauvaise idée bien présentée. ^^

 

Vous pouvez avoir des gens avec une voix faible et monocorde,
Qui vont tout simplement vous passionner.

Tout simplement parce que ce qu’ils vous disent…
… EST passionnant.

 

On accorde beaucoup trop d’importance au « comment »…
… dans cette société extravertie à l’extrême.

 

Dans un texte précédent,
je vous parlais de cette expérience où vous vous mettez à parler tout doucement à la fin du déjeuner de famille,
et tout le monde se tait pour vous écouter.

 

Parce que ce que vous dites semble intéressant,
Et non parce qu’on veut se moquer de vous.

 

Le truc, c’est que se concentrer sur CE que vous avez à dire,
et non sur COMMENT vous le dites…

… peut vous libérer dans vos échanges avec les autres.

Qu’importe si vous le dites avec une voix presque inaudible,
L’important est de dire ce que vous pensez.

 

Et bien souvent, on vous écoutera.

 

Après, bien souvent on me dit :
« oui mais je n’ai rien à dire,
Je ne suis pas intéressant…
… je me sens vide »

 

Le truc, c’est d’arrêter de dire des choses
pour que ce soit intéressant POUR L’AUTRE…

… et commencer à dire des choses que VOUS pensez,
qu’importe ce qu’en pense l’autre.

 

1 – Vous concentrer sur le QUOI…
… plutôt que sur le COMMENT,

2 – Vous concentrer sur ce que VOUS souhaitez partager…
… plutôt que ce qui peut intéresser l’autre

3 – Sans jamais oublier de s’intéresser avant tout à l’autre…
… en posant des questions

 

Voilà 3 piliers importants pour se faire des amis,
être à l’aise dans ses relations
Sans stress,
Sans jouer à l’extraverti.

3 piliers que je vous aide à maîtriser pleinement dans la formation Introverti Epanoui.

Tous les détails par ici.