Etre charismatique : le chiffre magique pour vous imposer dans les discussions

Qu’est-ce qu’être charismatique ?

On croit souvent que pour être charismatique il faut dire quelque chose, avoir la tchatche, parler plus fort que les autres.

Je vais vous raconter une petite histoire.
(et on va parler du chiffre magique tout de suite)

Il y a quelques années, j’étais manager dans une grande boite.

Je gérais une équipe d’une quinzaine de personnes, et je participais bien-sûr à des réunions un peu tous les jours.
J’avais juste 30 ans.
Et j’avais été propulsé à ce poste par un concours de circonstances.

C’était à la fois hyper intéressant,
Et, avouons-le, hyper stressant.

Je pourrais vous parler pendant des heures des défis et des nombreux trucs que j’ai appris pendant cette période.
Une des périodes les plus dures de ma vie,
Et à la fois les plus enrichissantes.

Il y a un truc important que j’ai appris pendant cette période.
Un truc qui m’a beaucoup servi dans ma vie par la suite pour être plus relax dans mes relations.

Dans le cadre de ce poste, je devais participer à des réunions de management.
Autour de la table : une dizaine de personnes, toutes au moins de 10 ans plus âgées et plus expérimentées que moi.

Des managers charismatiques.
Des responsabilités.
Sûrs d’eux…

Et moi, au milieu de tout ça…
… je flippais grave !

J’avais peur de prendre la parole,
Peur de passer pour quelqu’un d’inexpérimenté.
Peur de ne pas être à la hauteur.
Peur, aussi, de ne pas donner l’image de quelqu’un qui a une équipe de 15 personnes à gérer.

Bref, je me mettais une pression pas possible pour « avoir l’air » de quelqu’un qui maitrise,
Et je me rendais malade de devoir intervenir, et dire quelque chose d’intelligent.
Mais je n’arrivais pas à décrocher un seul mot pendant ces réunions-là,
Et bien-sûr on me faisait remarquer mon silence.

Le pire, c’est que je pensais que pour être à la hauteur de ce poste, il fallait être charismatique.

Le cauchemar.

Un jour, la coach qui m’accompagnait dans cette prise de fonction,
M’a fait prendre conscience d’un truc.
Elle m’a demandé d’observer, à la réunion suivante, QUI parlait.

Bien-sûr, à la réunion suivante, j’ai observé l’évident :
Il y avait 2 ou 3 personnes sur les 12 présentes, qui monopolisaient 80% de la conversation.

Les autres : ils parlaient peu, ou pas.
Pourtant, ils n’avaient pas l’air d’être timides.
Ou de se laisser marcher sur les pieds…
… ils avaient l’air d’être charismatiques,
Ils étaient sûr d’eux,
Et semblaient s’imposaier, eux aussi.

Vous connaissez sûrement ce chiffre magique : la loi de Pareto.
Les fameux 80 / 20.

Un chiffre qui se confirme presque toujours. Avec des légères variations bien-sûr.
Par exemple : 20% des riches possèdent 80% de la richesse (bon ces derniers temps ce rapport a tendance à s’aggraver, mais c’est un autre débat).
80% de la valeur ajoutée créée au travail, est créée sur 20% du temps passé au travail.
Ou, pour le cas qui nous intéresse : 80% de la parole est monopolisée par 20% des gens.
Vous faites donc partie des 80% des gens qui parlent peu, ou moins que les grands parleurs.
Voilà pour la théorie.

En pratique, ce qui se passe, c’est que les gens qui parlent peu, ont tout autant la capacité de s’affirmer,
D’être charismatique,
De faire passer leurs idées,
Que ceux qui parlent beaucoup.

Peut-être même ont-ils PLUS de capacité à faire passer leurs idées que ceux qui parlent beaucoup :
Parce que quand on parle peu, on est écouté et pris au sérieux quand on parle.
En y repensant, j’ai rencontré beaucoup de gens qui parlaient peu dans ma vie professionnelle (comme dans ma vie privée d’ailleurs),

Et qui étaient charismatiques dans les réunions,

Auprès de leur équipe quand c’étaient des managers,
Ou auprès de leurs clients…
Ou auprès de leurs amis….

Le truc, bien-sûr, pour être charismatique, c’est de ne pas stresser.

De ne pas donner toute son énergie à

  • Se prendre la tête à se demander quand on va intervenir, et ce qu’on va dire
  • Se demander quelle image on renvoie
  • Se demander ce que les autres pensent de nous.

Ces pensées vous parasitent, et vous empêchent d’être « tout simplement vous », présent, prêt à vous affirmer si besoin.

Et puis, ne pas se dévaloriser pour rien.

Souvent, ce qui nous bloque dans ce genre de situations, c’est l’impression qu’on est moins bon que les autres.
Qu’ils vont nous juger parce qu’on n’est pas à la hauteur.
Qu’on ne parle pas assez.
Ou qu’on n’a rien à dire.

Et pourtant, tout ça est souvent bien éloigné de la réalité de ce qui passe dans la tête des autres.
Ils pensent surtout à eux-mêmes.

Dans mon cas : je me prenais beaucoup la tête sur l’image que je renvoyais,
Sur ce que pourraient penser les autres de moi, si jeune à ce poste…

Et pourtant, la réalité était toute autre : tous étaient conscients que j’étais jeune, mais qu’on m’avait mis à ce poste parce qu’on avait confiance en moi…
… et donc les attentes n’étaient pas du tout les mêmes envers moi qu’envers une personne de 40 ans avec 15 ans d’expérience.

Il suffisait donc que je sois moi-même, que je ne me prenne pas la tête avec tout ça, et donne simplement le meilleur de ce que je savais faire sur le moment.

Découvrir tout ça m’a permis, petit à petit, d’être beaucoup plus relax, et beaucoup plus à l’aise à mon poste, et notamment dans ces réunions.

Ça a eu un impact énorme aussi dans toutes mes relations par la suite.

Beaucoup plus moi-même.
Beaucoup plus zen.
Et, je crois, beaucoup plus de capacité à m’imposer,
Et faire passer mes idées.

Ce qui est, je crois, une bonne manière d’être charismatique.

A ma manière :
Tranquillement.
De manière posée.

Si vous souhaitez que je vous aide, à votre tour, à être plus à l’aise avec les autres,
A savoir vous imposer,
Etre charismatique à votre manière,
En développant votre style personnel à vous, en accord avec votre personnalité,
Je peux vous aider.

En quelques séances de coaching, je vous aide à vivre un certain nombre de déclics qui peuvent tout changer dans votre vie professionnelle ou sociale, amicale.

N’hésitez pas à me contacter en remplissant le formulaire de contact sur cette page.