Eh cache ta joie !

On vous l’a sûrement déjà faite celle-là : « eh, cache ta joie ! ».

 

Vous êtes avec un pote, il vous raconte un truc,

 

et au bout d’un moment il vous demande si ce qu’il raconte vous intéresse,

 

parce que là il a vraiment l’impression de parler à un mur.

 

Vous, vous aviez l’impression d’être là,

 

D’être attentif,

 

Et là : « boum » – non il n’a pas l’impression d’être écouté.

 

Il aimerait voir plus d’enthousiasme de votre part.

 

Votre visage calme et impassible le déroute.

 

C’est pas simple.

 

Comment être soi-même,

 

Comment ne pas se forcer, mais tout de même montrer à l’autre que vous êtes là,

 

Avec lui,

 

Que vous ne vous embêtez pas…

 

Que ce qu’il dit vous intéresse…

 

 

D’ailleurs, il peut être bon de se poser quand même cette question :

 

« est-ce que l’autre n’a pas un peu raison finalement : ne suis-je pas vraiment en train de m’ennuyer ? »

 

Souvent on se rend compte qu’en fait le sujet ne nous intéresse pas vraiment. Même si on n’ose pas trop l’avouer.

 

Le truc, c’est que même quand à priori un sujet ne nous intéresse pas, ou qu’on n’a pas grand chose à dire sur ce sujet…

 

… on peut toujours y trouver de l’intérêt.

 

Il suffit de trouver un angle sous lequel le sujet devient intéressant.

 

 

Mais ensuite, même si le sujet vous intéresse vraiment, il est possible que vous n’arriviez pas à l’exprimer.

 

Que votre visage et votre corps ne montrent pas assez cet intérêt à l’autre. Ce qui peut dérouter l’autre.

 

C’est très classique chez les personnes introverties : on est tellement absorbé par la conversation, l’aspect « intellectuel » de ce qui se dit,

 

absorbé à écouter, analyser,

 

réfléchir à ce qu’on pourrait dire sur le sujet…

 

… qu’on en oublie de montrer un peu d’émotions.

 

 

Mais ça, ça se travaille.

 

Vous pouvez travailler sur ce que dit votre corps .

 

Ce que dit votre visage.

 

 

C’est le genre de choses que vous apprenez à faire en détails dans la formation Introverti Epanoui (dans le module 3).

 

Ou, si vous préférez une formation courte et qui ne traite que de ça : la formation L’art de la discussion sera parfaite pour vous.