Comment donner son avis en réunion ?

Pour beaucoup, donner son avis en réunion peut être une véritable épreuve. Pourtant, personne ne peut éviter ces échanges professionnels. D’ailleurs, que ressentez-vous quand vous vous imaginez en train d’énoncer votre opinion au sein d’un groupe ? Paniquez-vous à l’idée de ne pas savoir quoi dire ? Cette appréhension est tout à fait normale. Et généralement, l’un des sujets les plus sensibles chez nombre d’introvertis reste la prise de parole lors d’une réunion professionnelle.

La raison principale qui bloque la prise de parole en groupe

Lorsque j’échange avec un lecteur, un problème revient presque toujours sur la table.
C’est la difficulté de donner son avis en groupe ou en réunion.
Pourtant, si vous aviez le temps de réfléchir tranquillement au calme chez vous, vous arriveriez à formuler votre opinion.
Mais là, en direct, c’est compliqué, surtout quand on est introverti.
Et c’est assez logique puisqu’on a besoin d’un peu de temps pour verbaliser nos idées.
C’est un fait, on ne répond pas du tac au tac.
Cela fait partie de nous, de notre tempérament.
De plus, on a eu un tas d’expériences un peu traumatisantes dans notre parcours.
Comme celle où on n’a pas su répondre rapidement et qui a généré de la honte…
D’ailleurs, ce genre de situation nous fait même à stresser à l’avance et entraîne le blocage, la peur de ne pas savoir quoi dire.
Et du coup, on est encore plus coincé.
Ça peut être particulièrement handicapant pendant le tour de table des réunions professionnelles par exemple.
En effet, prendre la parole devant des personnes est très souvent la bête noire de nombre d’entre nous.
Ces moments nous font peur, parfois plusieurs jours avant ladite réunion.
Et on a beau rationaliser, se dire que ce n’est pas grave, qu’il faut juste se présenter rapidement : on flippe quand même.
Et ça, ça touche tout le monde.
Même des personnes qui ont de la bouteille, de l’expérience dans leur poste, ressentent encore ça.
Elles ont appris à donner le change, à dire quelque chose, mais, au fond, elles subissent encore ce stress.
Il y a quelques années, j’avais la responsabilité de négocier le contrat final entre mon entreprise et le fournisseur.
Il y avait beaucoup de personnes autour de la table…
J’étais en panique totale !
Ces réunions me stressaient inutilement.
Pire, ça me bloquait pour exposer mon analyse professionnelle et mes idées.
La peur de prendre la parole n’épargne personne.
Alors, comment s’en sortir ?
Comment être enfin plus serein dans ce genre de situation ?
Il n’y a pas de recette miracle, mais il y a des choses qui peuvent, petit à petit, vous débloquer.

Les moyens de donner son avis en réunion sans s’angoisser

J’ai, peu à peu, commencé à comprendre pourquoi donner son avis en réunion me mettais la pression.
J’ai compris que ça venait uniquement de moi.
Et que ce que je devais vraiment faire, c’était de m’en tenir aux faits.
J’ai aussi découvert que je devais m’intéresser aux interventions des autres. 
J’ai donc commencé à les faire parler le plus possible tout en prenant des notes. 
Je les poussais dans leurs retranchements pour qu’ils détaillent le plus possible leurs arguments. 

Et ça, c’est beaucoup moins dur à faire pour une personne introvertie.
Il suffit de poser des questions, de relancer, de reformuler ce qui est dit pour inciter à continuer.
Parce qu’en définitive, être bon ou force de proposition ne servait à rien. 

L’important c’est que la discussion avance.
Alors voici quelques exemples pour entretenir les échanges :
  • « Tiens c’est intéressant ce que tu viens de dire… donc tu veux dire que X et Y… » ;
  • « Et donc si je comprends bien ton avis est… ? »
  • « Mmmh, intéressant, alors on pourrait aussi voir la chose différemment, et dire en fait que… . Qu’en penses-tu ? ».
Est-ce que mon stress a complètement disparu grâce à ces techniques ?
Répondre oui serait vous mentir.
Mais c’était plus acceptable et j’avais une meilleure maîtrise de la situation.
Si vous souhaitez intervenir dans une réunion, retenez ceci : n’y allez pas frontalement.
Donner son avis en réunion immédiatement, c’est stressant.
Alors quand on lui ajoute celui de prendre la parole, on reste figé comme une statue.
De plus, la reformulation permet d’interagir sans risque et dans la douceur.
Et ça laisse le temps de :
  • Poser sa voix ;
  • S’habituer au fait qu’on est en train de parler ;
  • Formuler notre avis, notre pensée dans notre tête ;
  • Énoncer petit à petit les mots que l’on va dire au final.
Vous l’aurez compris, inciter l’autre à parler, l’écouter, permet de gagner du temps pour réfléchir et ordonner ses idées. 
D’ailleurs, ces conseils fonctionnent aussi pour toutes les situations sociales un peu difficiles.
Même lorsqu’on est face à des gens qui nous impressionnent un peu.
Et le plus fort, c’est qu’on donne l’impression d’être présent, impliqué.
Les autres pensent qu’on participe activement.
C’est très puissant.
La cerise sur le gâteau est que notre véritable objectif est atteint : on participe puisqu’on fait avancer la discussion, mais à notre manière. Dès lors, donner son avis en réunion devient plus un jeu qu’une peur.