Déjà essayé de transformer un extraverti en introverti ?

Vous avez déjà essayé de transformer un extraverti en introverti ?

Moi pas.

 

Mais l’expérience doit être sympa.

 

Leur dire que franchement, ils devraient arrêter d’être tout le temps avec les autres, et penser à passer un peu de temps seuls avec eux-mêmes…

… c’est une grande richesse que de savoir faire cela.

 

Ou alors que c’est bien sympathique de passer beaucoup de temps à parler et profiter des autres dans les groupes, mais il y a un moment il faut AUSSI savoir discuter calmement à deux dans une ambiance cosi…

… sinon ils passent à côté de choses importantes dans la vie.

 

Et puis, tant qu’on y est, apprendre à intérioriser, réfléchir longuement avant de parler ou prendre une décision, ne pas passer à l’action tout de suite mais prendre son temps…

… ça pourrait ne pas leur faire de mal non plus.

 

Vous avez déjà dit ça à une personne extravertie ?

J’imagine que non.

Et, j’imagine ça ne vous a même pas traversé l’esprit.

 

Et c’est tant mieux car il n’y a pas de raison d’essayer de les changer.

On les aime comme ils sont !

 

Pourquoi, alors, se laisser reprocher de ne pas assez parler ?

Pourquoi, alors, ressentir un malaise quand on a le sentiment de ne pas être assez avec les autres ?

Qu’y a-t-il de mal…

… à passer beaucoup de temps seul chez soi

… à préférer un bon bouquin à une soirée bruyante

… à peu parler quand on ne le sent pas

… à aimer réfléchir mûrement avant d’émettre un avis

… à rester calme et en retrait dans les groupes où on ne s’entend plus

 

Il n’y a rien de mal à tout ça.

Au fond de vous, vous le savez comme moi.

 

Mais l’environnement dans lequel vous évoluez vous met le doute.

Ce que vous avez appris au cours de votre vie,

vos expériences variées dans un monde qui survalorise le fait d’être sociable, bavard, dynamique… vous fait douter.

 

Et il y a toujours cette petite voix en vous qui vous dit…

« non tu n’es pas normal ».

« tu devrais être plus à l’aise dans les groupes où tu n’entends plus rien »

(pourtant, quoi de plus normal que de perdre le fil d’une conversation quand il y a trop de bruit, surtout quand on a un cerveau très sensible au bruit, ce qui est très souvent le cas des personnes introverties)

 

« tu devrais passer plus de temps avec les autres »

(pourtant, vous n’avez qu’une envie : être un peu tranquille avec vous-même ou avec vos proches… mais vous vous sentez coupable de ça).

 

Pas évident d’arrêter de s’en vouloir d’être ce que l’on est,

Quand tout est fait autour de nous pour nous le reprocher…

 

L’idée, c’est de sortir de cette pression.

Apprendre à ne plus l’écouter.

Et à se faire plaisir.

Et prendre confiance en soi à sa manière.

 

Il y a autant de manières d’être sur cette terre… que d’êtres humains.

Sortons du moule,

Soyons nous-mêmes.

 

Et si vous sentez qu’il est difficile pour vous de faire face à cette pression,

Et d’être pleinement vous-même,

Je vous propose de télécharger gratuitement mon guide du bonheur à l’usage des introvertis en cliquant sur ce lien.