Comment parler en réunion

Comment parler en réunion, ou prendre la parole en cours ? De manière improvisée ? Cela vous paraît-il souvent insurmontable ? Comme si vous aviez un blocage complet, impossible de trouver vos mots… votre cerveau était complètement vide, l’impression qu’il tourne au ralenti ou que tout devient tout flou dans vos pensées ? Et ici, on ne parle pas de comment animer une réunion… on parle simplement de prendre la parole, ponctuellement.

Et pourtant, quand vous devez faire une présentation en public, vous y arrivez relativement bien si vous êtes bien préparé ? 

Alors comment parler en réunion aussi facilement que si vous faisiez une présentation ?

C’est un truc souvent assez étonnant, que vivent énormément d’introvertis. Dans certaines situations : blocage complet… et dans d’autres : ils arrivent étonnamment à des choses qu’on n’attendrait pas d’une personne qui se pense plutôt timide, en retrait, mal à l’aise à l’oral. 

Souvent, quand un client en coaching me dit qu’il est mal à l’aise à l’oral, je lui demande : « ah ? et dans quelle situation par exemple ? ». Et mon client se rend alors compte qu’effectivement : ce sont des situations bien précises. 

Bien souvent : ce sont toutes les situations où vous devez prendre la parole de manière improvisée : 

  • Répondre à la question inattendue du prof en classe
  • Répondre à la question du chef en réunion
  • Prendre la parole dans un groupe d’amis
  • Prendre la parole dans une réunion, de manière improvisée ou pas préparée
  • Engager la conversation avec quelqu’un que vous croisez par hasard, 
  • Etc. 

A l’inverse, quand vous êtes prêt, et que vous avez le temps, ça se passe mieux. 

Par exemple : une présentation en public où vous avez bien pu vous préparer. Ou une discussion avec une personne qui vous écoute et vous apprécie, et vous laisse le temps de formuler vos pensées. 

Pourquoi avoir des difficultés à parler en réunion de manière improvisée est si classique chez les personnes introverties ? 

Parce que l’une des caractéristiques les plus communes chez les personnes introverties, est d’avoir besoin de temps pour formuler ses pensées. 

De manière un peu caricaturale, on dit que les extravertis réfléchissent à voix haute, et les introvertis parlent après avoir mûrement réfléchi. Je ne vais pas entrer dans les détails du pourquoi du comment : mais cela a été largement documenté dans diverses études.

D’ailleurs, pas besoin d’études : j’imagine que vous sentez au fond de vous qu’il y a quelque chose de vrai ici. Quelque chose que vous observez dans la vie de tous les jours. 

Vous, et de nombreuses autres personnes introverties : vous avez besoin de ce petit temps pour parler. Vous êtes plus « prudent » dans vos prises de paroles. Souvent un peu en retrait, dans l’observation… et vous aimez être sûr de ce que vous allez dire avant de le dire. 
A l’inverse, vous voyez bien qu’autour de vous, beaucoup d’extravertis ont un côté très « spontané » dans leurs prises de paroles. 

Maintenant, si vous, depuis tout petit, vous avez ce fonctionnement. Et si depuis tout petit, on vous met la pression pour répondre, là, tout de suite… en cours par exemple, mais aussi dans les groupes d’amis, dans votre famille, etc… 
Et si vous avez été confronté de nombreuses fois à des situations où vous n’avez pas eu le temps, où on s’est peut-être moqué de vous ou alors on vous a reproché de ne rien dire, là, tout de suite… ça finit par laisser des traces. 

Au point de créer des blocages complets, comme me le décrivait récemment une membre des Déclics Confiance, et d’être totalement incapable de répondre à une question bête dans une réunion ou dans une classe de cours. 

C’est pourquoi les conseils du genre : « force-toi à prendre la parole 1 fois, quitte à dire une bêtise, et ainsi tu t’habitueras à prendre la parole »… sont complètement inefficaces, parce que justement c’est cette prise de parole qui est insurmontable. 

Pire : ces conseils ne font qu’empirer votre blocage pour prendre la parole en réunion

Parce qu’ils vous stressent et vous donnent l’impression de ne vraiment être capable de rien, « si même une simple petite prise de parole de rien du tout » vous stresse à ce point. 

Maintenant, si vous vous reconnaissez dans ce texte : il est possible de réduire le stress dans ce type de situations, et d’être plus à l’aise pour prendre la parole de manière improvisée. 

Mais pour cela, il va falloir faire les choses différemment. Il va falloir arrêter de vous mettre la pression pour intervenir. Et arrêter de vous en vouloir de ne pas arriver à parler. 

Car tout cela ne fait que vous empêtrer dans ce stress qui vous bloque, justement, pour prendre la parole en réunion. 

Tant que vous faites les choses comme vous les avez toujours faites, il est difficile de changer. 

Si vous souhaitez que les choses changent, par exemple pour diminuer votre stress dans vos prises de parole en réunion, il faut commencer par changer vos habitudes, et les discours qui ont lieu dans votre cerveau. 

Ce que je vous propose : c’est de découvrir une autre manière de faire. Une manière de penser qui m’a personnellement changé la vie il y a quelques années, et m’a permis de casser ce blocage que j’avais des prises de parole improvisées, pour devenir à l’aise. On voit ça jour après jour dans la newsletter quotidienne (plus d’infos sur la page d’accueil du blog).

Vous pouvez également continuer votre lecture avec cet article sur la réunion professionnelle quand on est introverti.