Comment montrer ses émotions quand on est introverti – Vidéo

Retranscription texte de la vidéo :

Bonjour, ici Julien Prest,

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo pour le blog Un monde pour les introvertis. Aujourd’hui je voulais parler d’un sujet assez sensible pour les introvertis… beaucoup d’entre vous se reconnaîtront peut-être dans cette description : quand vous êtes à une soirée, et puis on vous dit… « Mais pourquoi tu as ce visage si fermé ? Pourquoi est-ce que tu t’ennuies ? Tu as l’air tellement fatigué ! Tu as l’air triste… »

Vous, ça vous surprend un peu parce que, en fait, vous vous amusiez bien à cette rencontre, à cette soirée, et à ce moment-là on vous dit « pourquoi tu es si triste ? ».

Et en fait, c’est quelque chose d’assez classique chez les introvertis : on a ce visage un peu fermé, qui n’exprime pas les émotions. C’est normal, puisque quand on est introverti on a tendance à être beaucoup tourné vers l’intérieur, par définition… vers nos pensées, vers nos réflexions, vers nos émotions… voilà on intériorise beaucoup tout ce qu’on entend autour de nous, et puis on a besoin de les assimiler un petit peu avant de répondre. Avant d’extérioriser nos pensées et nos émotions.

Et du coup quand on est à une soirée ou à une rencontre, eh bien on va avoir tendance à écouter et à avoir beaucoup de choses qui se passent à l’intérieur de notre tête. Notre visage reste du coup un peu impassible, et va pas exprimer ce qui se passe à l’intérieur.

Alors ça donne l’impression aux autres qu’on est fermé, fatigué, timide, ou que sais-je.

Alors, souvent, sur mon blog Un monde pour les introvertis, je répète beaucoup qu’il est important de ne pas jouer un rôle. D’être soi. De ne pas jouer à l’extraverti. Mais là il y a quelque chose qu’il est important, quand même, de travailler un petit peu, c’est essayer de montrer un peu ses émotions. Parce que finalement on renvoie un message qui n’est pas celui que l’on souhaite renvoyer, puisque le message qu’on renvoie n’est pas ce qui se passe à l’intérieur de nous, donc c’est un peu dommage.

Donc ce qui peut être intéressant, c’est de travailler à ce que notre visage, notre corps, éventuellement quelques petites paroles, montrent ces émotions.

Alors l’idée, là, ce n’est pas d’aller jouer à l’extraverti ! C’est pas d’aller montrer ses émotions en criant à tue-tête, en rigolant à voix haute, etc.

Non l’idée là, c’est vraiment de… de laisser transparaître par son visage, par ses expressions, par les attitudes de son corps, ce qui se passe à l’intérieur de nous. Donc si on est dans un groupe, et que quelqu’un va dire quelque chose qu’on trouve intéressant, eh bien ça va être : le regarder dans les yeux, acquiescer, montrer de l’intérêt, éventuellement sourire… voilà. Donc montrer qu’on est présent dans la conversation par nos gestes. Sans avoir à parler nécessairement.

Et rien que ça, ça va montrer aux autres qu’on est présent, qu’on s’intéresse, qu’on est actif. Et qu’on n’est pas fatigué ou timide.

Donc ça c’est vraiment quelque chose qui est important.

Et par exemple, même si on est en fin de soirée, il est onze heures du soir, on est aussi sur un fauteuil et autour de nous il y a des discussions qui continuent, eh bien on peut aussi montrer qu’on est toujours content d’être là, en suivant les conversations autour, en souriant aux personnes, en les regardant droit dans les yeux… L’idée c’est de montrer qu’on est présent, qu’on s’intéresse aux choses qui sont autour de nous, montrer éventuellement notre accord, notre désaccord, en hochant la tête. Et puis si quelqu’un remarque ce signe, il va vous demander pourquoi cet avis, et c’est une perche pour que vous puissiez prendre la parole. Et si personne ne remarque ce n’est pas grave, mais au moins vous montrez que vous êtes présent dans la conversation et que vous vous intéressez à ce qui se passe.