Comment être soi-même ? Comment arrêter de jouer un rôle, de vous forcer à parler, à être gai, à avoir de l’enthousiasme, pour vous caler sur un monde aux valeurs extraverties… quand au fond de vous, vous ne ressentez pas les choses ainsi ? Et comment avoir du charisme, être pleinement bien dans vos bottes… si vous vous faites violence en permanence pour essayer de changer ?

Beaucoup de personnes introverties ont tendance à jouer un rôle, sans en avoir conscience… car tout, autour d’elles, les incite à essayer de changer. Il y a une pression permanente qui pèse sur leurs épaules : d’être plus sociable, plus bavard, etc. Le problème, c’est que quand on se force dans un rôle, alors que ce n’est pas dans notre nature… c’est le moyen idéal d’être mal dans sa peau, perdre confiance en soi, avoir le sentiment qu’on n’y arrive pas, cercle vicieux dont il est très difficile de sortir. 

C’est pour cela qu’il est fondamental de chercher à être le plus possible soi-même.

Mais comment être soi-même, quand tout vous pousse dans le sens inverse ?

Surtout si cela fait tellement d’années que vous courez après l’envie de donner une image de :

  • Quelqu’un de sociable
  • Qui a la discussion facile
  • Qui a de la répartie
  • Qui ne se laisse pas influencer et sait ce qu’il veut
  • Qui a de l’énergie
  • Qui peut aller un peu vers n’importe qui sans avoir peur et trouver immédiatement des sujets de conversation
  • Qui n’a pas peur d’intervenir dans des groupes
  • Etc.

Tout ça, c’est des pressions qu’on se met. On aimerait être plus « comme ça ». Pour plaire aux autres.

Et quelque part, on s’en veut de ne pas arriver à être autant comme ça qu’on le voudrait. Quelque part, on a un peu honte par rapport aux autres, à ceux qui semblent y arriver sans problème… une honte peut-être un peu mélangée à de la jalousie.

Tout ça, c’est ne pas être soi-même justement. C’est aller contre sa nature.

Comment être soi-même quand on essaie de se changer ? D’être quelqu’un de différent. Et plus on essaie, plus on stresse, moins on y arrive…

Être pleinement soi-même, disons que c’est l’inverse de tout ça.

C’est regarder en soi, comprendre ce qui fait votre différence, et oser l’accepter pleinement. Ce n’est pas facile à comprendre, parce qu’on n’a pas été habitué à faire ça.

L’éducation qu’on a reçue, c’est de ne pas trop regarder son nombril, et plutôt se concentrer sur comment s’adapter le mieux aux autres. Au groupe. A la société. Etre aimable, poli, ne pas faire de remous, se fondre dans la masse.

Et pourtant, c’est tellement puissant d’être soi-même. D’assumer pleinement sa différence et sa nature profonde. D’être authentique.

Ça apaise tellement de ne pas se forcer à changer. Ça soulage tellement. Et ça donne de l’énergie positive. Et bien souvent, bien que cela paraisse contradictoire, être soi-même, accepter pleinement son introversion : cela donne la force d’être plus à l’aise et plus heureux dans nos relations sociales.

Je me souviens d’une cliente, qui m’écrivait après quelques semaines dans l’une de mes formations :

« Je me sens plus apaisée par rapport à qui je suis, reconnue et plus légitime dans ma manière de fonctionner. Une forme de soulagement! Je comprends mieux cette fameuse expression “être soi-même”,

Je me sens plus en droit d’aménager une vie qui me ressemble et j’ai envie de continuer à apprendre à m’écouter pour pouvoir la créer. Cela me semble plus envisageable de faire attention à mes besoins puis petit à petit d’oser les affirmer vis à vis des autres…même si je sens que ça ne va pas être simple.

Au quotidien, je me sens plus capable d’être en présence des autres sans nécessairement me sentir obligée de parler et cela fait baisser la tension que je ressens habituellement. Voilà, beaucoup de choses positives qui s’esquissent et pour cela je te remercie d’avoir rendu possible cette formation! »

Etre soi-même, c’est quelque chose qui se ressent petit à petit.

C’est un parcours de développement personnel, qui peut prendre un peu de temps, mais qui fait tellement de bien !

En comprenant qui on est vraiment au fond de soi. En explorant votre identité introvertie.

En comprenant pourquoi on ressent du stress dans certaines situations, pourquoi on a tendance à se mettre la pression, de quoi on a réellement envie et besoin au plus profond de soi, et comment apaiser petit à petit les pressions qu’on se met, pour être plus relax en général, et avec les autres, plus positif, plus heureux(se).

Etre vous-même : c’est ce que je vous aide à comprendre et intégrer dans mes accompagnements, à commencer par ma newsletter gratuite.