Quand j’ai compris que ce n’était pas la faute des autres… mais bien de la mienne

C’est une explication tellement facile.

 

Tellement soulageante.

 

 

Je n’arrive pas à m’intégrer dans une discussion ?

 

C’est parce les autres ne m’intègrent pas.

 

 

Je n’entends rien à ces discussions qui vont trop vite ?

 

C’est parce que les autres vont beaucoup trop vite et ne s’intéressent pas à moi.

 

 

Je n’ai pas du tout envie de venir à cette soirée ce soir ?

 

C’est parce que je trouve que les autres sont inintéressants.

 

 

Je me sens mal à l’aise avec mon manager ?

 

C’est parce qu’il ne fait rien pour me mettre à l’aise.

 

 

 

Je peux continuer la liste comme ça longtemps.

 

Quand quelque chose ne va pas, quand on ressent un stress, une peur, quand on est mal à l’aise d’une situation,

 

Notre premier réflexe est souvent de trouver l’erreur chez les autres.

 

Ou dans la situation.

 

 

En fait, le problème est TOUJOURS en nous.

 

Même dans les situations les plus extrêmes.

 

La question, c’est comment MOI je peux gérer cette situation.

 

 

Les autres ?

 

Je ne peux pas les changer.

 

Ils ont leur vie, leur histoire, leurs problèmes, leur vision des choses.

 

Et tout ça, c’est différent de ma vie, de mon histoire, de mes problèmes, de ma vision des choses.

 

 

Reprenons les situations ci-dessus :

 

  • Je n’arrive pas à m’intégrer dans une discussion

 

La question n’est pas de savoir comment les autres devraient ou pas m’intégrer.

 

Les autres, ils vivent leur vie.

 

Ils sont bien comme ils sont.

Et n’ont aucune raison de changer leur manière de faire pour intégrer une autre personne.

 

La question, c’est de savoir pourquoi vous ressentez du stress dans cette situation. Comment l’éviter. Comment faire en sorte que vous envoyiez les signaux qui donnent envie aux autres de vous intégrer.

 

 

  • Je n’entends rien à ces discussions qui vont trop vite ?

 

Les autres n’ont aucune responsabilité là-dedans.

 

Ils ont leur mode de fonctionnement : les conversations rapides leur conviennent.

 

A vous, elles ne conviennent pas.

Elles vous épuisent.

 

Ça fait partie de votre mode de fonctionnement introverti :

nous aimons parler calmement, le bruit nous fatigue rapidement.

 

Alors, si on n’entend plus rien, à nous de prendre nos responsabilités.

 

S’en aller, ou prendre à part une personne avec laquelle on a envie de discuter calmement par exemple.

 

 

  • Je n’ai pas du tout envie de venir à cette soirée ce soir ?

 

Non, ce n’est pas parce que les autres sont inintéressants.

 

C’est parce que les conversations auxquelles vous êtes habitué dans ce type de soirée ne VOUS intéressent pas.

 

Nuance.

 

Et si on apprenait à orienter les conversations pour qu’elles soient plus intéressantes ?

 

Et si on apprenait à tirer le meilleur des autres, pour que ce soit intéressant pour NOUS ?

 

 

  • Je me sens mal à l’aise avec mon manager ?

 

Ce n’est pas parce qu’il veut me mettre mal à l’aise.

 

En général, c’est parce que nous sommes mal à l’aise avec lui.

 

Il dégage une autorité qui nous impressionne par exemple.

 

Ou alors il nous demande d’être plus actif en réunions, et ça nous paralyse.

 

Pourtant, sa demande est légitime en tant que manager.

 

La question, c’est comment MOI je fais pour me sentir bien avec lui, pour ne pas prendre mal ses remarques, et lui montrer le côté positif de mon travail.

 

 

 

Tant qu’on rejette la faute sur les autres, on ne se donne aucune chance d’être plus heureux.

 

On laisse les choses comme elles sont.

 

Car on ne peut pas changer les autres.

 

Par contre, on peut changer la manière dont on vit nos relations,

 

On peut diminuer le niveau de stress qu’on vit au quotidien,

 

On peut changer notre mauvaise humeur en bonne humeur.

 

On peut apprendre à envoyier les signaux qui donnent envie aux autres de nous parler,

 

on peut apprendre à gérer notre niveau d’énergie sociale pour avoir toujours de l’énergie quand on est avec les autres,

 

on peut apprendre à orienter les discussions pour qu’elles soient intéressantes et qu’on prenne vraiment plaisir de nos échanges avec les autres,

 

on peut apprendre à être à l’aise un peu avec tout le monde,

 

 

C’est ce que je vous aide à faire dans la formation Introverti Epanoui, en vous accompagnant dans la douceur vers un épanouissement qui ne dépend que de vous.

 

Tous les détails sur cette page.