Bonheurs et difficultés de la vie en couple quand on est introverti !

Vivre avec une autre personne, c’est perdre sa solitude chérie ? C’est devoir faire des compromis, là où l’on avait déjà eu tellement de mal à trouver son propre équilibre pour mieux respecter son tempérament introverti ?

Oui, c’est un peu de cela. Mais vivre en couple c’est aussi la magie de construire quelque chose ensemble, d’échanger, de confronter les points de vue, de se soutenir mutuellement.

Je vis en couple depuis des années. C’est un bonheur à de multiples points de vue. Mais malgré tout, mes besoins d’introverti ont souvent du mal à s’imposer, et il me faut régulièrement me rappeler à moi-même de petites choses simples, que j’ai tendance à oublier.

On profite de notre vie familiale, on vit ensemble, on adore nos enfants, tout va bien. Et puis, un jour, on se lève, et on a mauvaise humeur. Cette mauvaise humeur ne nous quitte plus pendant plusieurs jours. De petits conflits naissent avec notre conjoint, rien de bien signifiant, mais c’est agaçant. Les enfants nous irritent, on est à fleur de peau. Dès qu’ils font quelque chose de travers, c’est parti pour lâcher notre mauvaise humeur.

Au bout de quelques jours, le soir, une fois les enfants couchés, votre conjoint vous lance : tu veux pas partir vingt-quatre heures seul, pour te ressourcer un peu ? Et là, l’horizon sombre s’éclaircit immédiatement. C’est incroyable. La vie qui semblait si morose ces derniers jours devient tellement belle, et tout devient si clair : j’avais juste besoin d’un peu de solitude.

Pourtant, j’écris un blog sur les introvertis…

Pourtant, je le dis et le répète à mes lecteurs : il faut penser à soi, organiser son emploi du temps pour respecter son besoin de solitude, imposer coûte que coûte à son entourage des moments où l’on est seul, totalement seul.

Malgré cela, j’oublie encore et encore de penser à ce fameux besoin de solitude.

C’est tout le défi de la vie en couple :

Penser à soi tout en pensant à l’autre.

S’affirmer tout en étant ouvert au compromis.

Voici donc quelques points importants à respecter lorsque l’on vit en couple, et que l’on est introverti.

Crédits photos : Len Matthews, Flood G., abee t Flickr

1. Trouver des moments pour soi, respecter ses besoins de solitude introvertie

besoin de solitudeCela paraît évident, mais il est toujours bon de le rappeler. Car lorsque l’on vit en couple, c’est un point que l’on oublie assez rapidement. Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile d’imposer des espaces de solitude dans le couple. Nous vivons de fait à deux dans un espace fermé (ou à plusieurs lorsqu’il y a des enfants). lorsque l’on est introverti, on n’a pas toujours le réflexe de sortir de chez soi pour trouver sa solitude. On a tendance à se sentir très bien chez soi, et oublier d’aller découvrir ce qui se passe dehors. Le problème, c’est que l’on n’est jamais seul, chez soi. Ou rarement.

Il faut donc organiser sa solitude. Tout d’abord trouver ce dont nous avons véritablement besoin : est-ce de se promener une heure par jour dans le parc ? Ou de rester chez vous seul, une fois par mois, alors que votre conjoint emmène les enfants chez ses parents ? Ou encore de s’isoler régulièrement dans une pièce de l’appartement ?

Puis, en parler, et l’organiser effectivement dans notre emploi du temps.

Eh oui, fini le temps où nous habitions seul : la solitude s’organise dorénavant !

 

2. Laisser la place au rêve et protéger son espace introverti secret

personne introvertie reveuseNous aimons nous perdre dans nos pensées. Oublier un peu l’état présent, pour se retrouver dans cet espace sans repères et sans lien avec le réel qui nous entoure. Mais quoi de plus difficile, lorsque des personnes autour de nous, nous rappellent sans cesse à la réalité ?

Rien de dramatique, mais il est bon d’y penser… éventuellement d’en parler avec son conjoint, pour qu’il respecte le silence qui s’installe. Puis s’organiser ces moments de solitude dont nous parlions précédemment.

Enfin, s’autoriser soi-même à s’échapper dans ses rêves. Car nous avons parfois tendance à être nous-même le pire ennemi de notre propre tempérament introverti : à ne pas s’autoriser soi-même à se perdre dans les pensées, parce qu’une personne est à côté de nous et nous devrions converser avec elle.

3. Affirmer ses envies dans son couple

J’avais écrit un article sur ce sujet, il y a quelques temps (“Que ressortent vos envie introverties oubliées”) : de la difficulté, quand on est introverti, d’arriver à formuler et affirmer ses envies, ses besoins. De la difficulté de ne pas s’avoir s’imposer, ne pas savoir dire non. Nous avons tendance à nous laisser imposer les envies des autres, parce que nous ne nous autorisons pas assez à réfléchir aux nôtres.
J’avais été surpris par les nombreuses réactions des lecteurs, par vos réactions, sur ce sujet. Il semblait que j’avais touché un point sensible. Peut-être pas toujours vrai, pour tous les introvertis, mais pour beaucoup d’entre nous tout de même.

Lorsque l’on vit en couple, on est confronté quotidiennement à de petites décisions. Que feront-nous ce dimanche ? Que mangerons-nous ce soir ? Comment s’habilleront les enfants demain ? Quel film regarderons-nous après le dîner ? Pour n’en citer que quelques unes.
Si l’on a tendance à ne pas écouter ses envies, à laisser l’autre décider la plupart du temps, on finit par ne plus faire ce que l’on aime, et par perdre un peu de soi.

C’est important d’y penser. Ne pas oublier de s’affirmer dans la vie quotidienne. Le couple, c’est un équilibre. S’il y a un trop fort déséquilibre, cela peut finir par tomber.

4. Ne pas oublier que l’autre existe. Le couple, c’est à deux !

un couple a deuxVotre conjoint extraverti sera peut-être heureux de lire ce paragraphe…

Mais si, amis introvertis, n’oubliez pas de penser un peu à l’autre ! Se perdre dans ses pensées, c’est bien, mais votre moitié peut finir par se sentir un peu exclue !

Nous sommes introvertis, et donc par définition, plutôt tournés vers l’intérieur.

Le couple, c’est un partage, à deux, qui nous impose d’être tourné vers l’autre, vers l’extérieur.

Deux orientations qui ne font pas toujours bon ménage.

Il suffit d’y penser. Ne pas oublier d’échanger, de sortir parfois de son for intérieur, d’offrir à l’autre d’entrer un peu dans notre bulle. Et puis, s’intéresser à la bulle de l’autre également.

Et vous, quels défis vivez-vous dans votre couple en tant qu’introverti(e) ?