Ce besoin d’être apprécié par les autres

Ce besoin d’être apprécié par les autres.

Pas seulement par nos proches.

Mais aussi par la personne que l’on croise pour la première fois dans un groupe.

Un collègue avec qui on discute.

Ou un ami d’ami qu’on croise pour la première fois.

 

On veut faire bonne impression.

On veut qu’il nous apprécie.

Qu’il nous admire éventuellement.

Qu’il trouve que nous sommes une belle personne.

Une personne avec qui ça vaudrait le coup de discuter,
De se revoir,
De devenir ami,
Etc.

 

Ce besoin est probablement assez universel.
Il n’est pas réservé aux personnes introverties.

 

Mais le problème, quand on est introverti,
c’est qu’on est souvent mal armé pour « plaire ».

 

Pourquoi ?
Parce que le modèle que l’on a en tête, pour plaire…

… est un modèle extraverti.

 

Un modèle où il faut parler pour être apprécié.

Un modèle où il faut exprimer ses émotions pour exister.

Un modèle où il faut avoir le plus d’activités possibles…
… et le plus d’amis possibles pour être quelqu’un de bien.

Alors, on joue avec des cartes que l’on a empruntées.

Des cartes qui ne sont pas les nôtres.

 

Et ça sonne faux.
Ça sonne creux.

 

On le sent bien nous-même, et ça nous désespère.

On aimerait jouer, nous aussi, mais on n’y arrive pas.

 

Ce qu’il faut, c’est arrêter de jouer.

Comprendre que l’on a une manière de fonctionner différente…
… et l’embrasser complètement dans son quotidien.

Se concentrer sur ses atouts.

 

Et construire ses relations, en restant soi-même.

Une personne calme.

A l’écoute.

Empathique.

Réfléchie.

Sympathique.

Que l’on apprécie pour ce qu’elle est vraiment…
… et non plus pour un rôle qu’elle joue.

 

Et si vous voulez apprendre à jouer votre propre rôle…

cette page va vous intéresser.