Humeur du lundi : à bas les étiquettes !

Vous pouvez écouter ce podcast directement sur mon blog en cliquant sur le bouton “play”, ou le télécharger en cliquant sur download ou en faisant un clic droit ici, puis “enregistrer sous”.

Bienvenue dans cette nouvelle humeur du lundi !A-bas-les-etiquettes

J’ai lu récemment un article très intéressant où l’on expliquait pourquoi il est important de ne pas poser d’étiquettes aux enfants. Le problème avec les étiquettes : on tend à vouloir inconsciemment coller à cette étiquette. Par exemple, si on rabat les oreilles de l’enfant en lui disant qu’il est colérique (et au passage, en le disant aussi à tous ceux que l’on rencontre), alors il aura tendance à continuer à faire des colères pour coller à cette image… “car je suis colérique à la fin, non ? C’est vous qui l’avez dit !” (si cet article vous intéresse, allez voir : Comment réagir face aux colères de vos enfants).

Cet article m’a frappé, car cela m’a confirmé dans une intuition que j’ai depuis longtemps : coller une image de timide à un enfant n’est pas la meilleure chose à faire (même s’il est objectivement timide). Les parents qui s’excusent auprès de leur copain : “oh, il faut pas lui en vouloir, il est un peu timide…”, lorsque leur enfant ne dit pas bonjour par exemple. J’ai été moi-même très timide étant petit, mais je me demande parfois si je l’aurais été autant si l’on ne m’avait pas collé cette étiquette, et que l’on m’avait expliqué mes qualités d’introverti…
Alors quand j’ai lu cet article, cela m’a tout de suite frappé : mais oui, c’est donc ça ! Il faut se battre contre ces étiquettes totalement contre productives. Et en particulier, arrêtez de poser cette étiquette de timide ! Ne nous dites plus que nous sommes timide ! Même si c’est vrai !

Je ne suis pas psychologue, mais d’instinct je dirais que pour combattre la timidité, il est plus efficace d’essayer d’identifier si cette personne est introvertie, et si oui lui donner confiance en lui rappelant ses qualités, lui faire aimer la vie en respectant ses besoins limités de contacts sociaux, son style de vie un peu différent des autres…  Plutôt qu’en lui fixant une étiquette de timide et la lui reprocher, en espérant que cela “lui fera se bouger ses fesses, un peu !”.

Non ?