Le test big five – dimension E comme extraversion

Le big five est l’un des modèles les plus utilisés au monde aujourd’hui, avec le MBTI.

Ce modèle définit 5 dimensions de personnalité, que l’on peut résumer à un OCEAN.

J’aime bien l’image de l’océan, qui représente une infinie possibilité de combinaisons, formant une infinie variété de traits de personnalité.

Qu’est-ce que le big five ?

Voici les cinq dimensions du big five :

  • O – comme Ouverture (relié à la curiosité, l’envie de nouvelle choses, d’aventure)
  • C – Conscienciosité (fait d’être consciencieux, organisé, discipliné)
  • E – Extraversion (on y revient tout de suite)
  • A – Agréabilité (où l’on retrouve l’empathie, l’envie de faire plaisir aux autres)
  • N – Neuroticisme ou névrosisme (tendance à éprouver des émotions négatives, à être instable émotionnellement).

Chacun de nous possède un certain degré de chaque dimension. Pour la dimension E : on est plus ou moins extraverti.

Chaque dimension est indépendante l’un de l’autre. Pour définir une personne il faut donc bien définir les cinq dimensions.

Le test le plus courant pour déterminer sa personnalité dans le modèle du big five est le test NEO PI-R, souvent appelé également test du big five. Lorsque l’on passe ce test, on obtient un score, qui est mesuré par rapport à une moyenne. Ainsi, on obtient un score d’extraversion plus élevé que la moyenne (pour les extravertis), ou moins élevé que la moyenne (pour les introvertis).

La place de l’introversion dans le big five

Voici un extrait de Wikipedia sur le big five:

L’extraversion est marquée par d’intenses interactions avec le monde extérieur. […] Tournés vers l’action, ils tendent à se montrer enthousiastes et à vivement approuver les projets excitants. En groupe ils aiment parler, s’affirment et attirent l’attention à soi.

Les introvertis n’ont pas l’exubérance, l’énergie et le niveau d’activité des extravertis. Ils sont plutôt calmes, effacés, et moins dépendants de la vie sociale. Leur peu d’engagement social ne doit pas être interprété comme de la timidité ou de la dépression ; l’introverti a simplement besoin de moins de stimulation que l’extraverti et de plus de temps pour recharger ses batteries.

Nous retrouvons donc les caractéristiques habituelles des introvertis : ils ont besoin de peu d’interactions sociales, ils ont besoin de moins de stimulations et de plus de temps pour recharger leurs batteries.

Ici encore, l’introversion est un terme neutre, sans préjugé. Etre introverti n’est ni mieux ni pire que d’être extraverti, ce n’est pas un handicape (contrairement à la timidité excessive) : simplement un mode de fonctionnement particulier, qu’il convient de connaître et respecter.

Les autres axes du big five, et pourquoi ils sont si importants

Tant de gens associent le caractère introverti à certaines caractéristiques, à tort.

Voici ces clichés à propos de l’introversion :

1 – Les introvertis sont distants, froids, voire hautains.

2 – Les introvertis sont très calmes, ils savent maîtriser leurs émotions, contrairement aux extravertis qui semblent se disperser en émotions incontrôlées

3 – les introvertis sont conventionnels, par leur discrétion, alors que les extravertis sont plus exubérants et donc moins conformistes

4 – Les introvertis sont stables et réfléchis, les extravertis sont impulsifs

Voyons pourquoi ces clichés sont erronés, au travers des quatre autres axes du big five. Car, rappelons-le : ces quatre axes sont totalement indépendants de l’introversion.

Si l’on prend l’axe de l’Agréabilité, par exemple.

Cliché numéro 1 : Les introvertis sont distants, froids, voire hautains

Lorsque l’on a un score élevé sur l’axe de l’Agréabilité du big five, alors on est porté vers des relations en harmonie avec les autres. L’Agréabilité est associée au fait d’être amical, d’aimer la conciliation, la cohésion, la confiance envers l’autre, la générosité.

On voit bien que l’on peut avoir une personne introvertie avec un score plus ou moins élevé sur l’axe de l’agréabilité. Une personne introvertie avec un score élevé d’Agréabilité sera donc une personne allant peu vers les autres naturellement, aimant sa solitude, son indépendance, mais qui aime les autres et a un contact tout à fait amical.

Une personne introvertie peut donc être froide et hautaine, ou amicale et chaleureuse !

Prenons l’axe du Névrosisme, maintenant

Cliché numéro 2 : Les introvertis sont très calmes, ils savent maîtriser leurs émotions, contrairement aux extravertis qui semblent se disperser en émotions incontrôlées

L’axe Névrosisme définit notre stabilité émotionnelle. Les personnes ayant un “Névrosisme” fort ont de fortes réactions émotionnelles, elles se laissent facilement envahir par des peurs, des émotions négatives.

Lorsque le score est faible sur l’axe du névrosisme, alors la personne est stable émotionnellement, généralement plutôt calme.

On peut donc être introverti plutôt calme, ou introverti et plutôt émotif.

Ensuite, l’axe Ouverture

Cliché numéro 3 : les introvertis sont conventionnels, par leur discrétion, alors que les extravertis sont plus exubérants et donc moins conformistes

Lorsque l’on parle d’Ouverture, il s’agit de l’ “ouverture à l’expérience”. Un score élevé sur l’axe Ouverture du big five indiquera une forte créativité, de la curiosité, de l’imagination. Ces personnes aiment souvent affirmer leur originalité, elles sont moins conformistes. Un score faible, à l’inverse, indiquera un tempérament plus rationnel, terre à terre, aimant les choses qui ont fait leurs preuves.

On peut donc être introverti et très créatif, avoir des idées originales, sans pour autant aller les crier à tue-tête dans la rue. D’ailleurs, beaucoup d’artistes sont introvertis. Ils aiment le calme, la solitude, et sont très créatifs.

Enfin, l’axe conscienciosité

Cliché numéro 4 : Les introvertis sont stables et réfléchis, les extravertis sont impulsifs

Il s’agit ici de la manière dont nous gérons nos impulsions. Une personne très consciencieuse sera donc méthodique, planifiée, pèsera le pour et le contre avant de prendre une décision, etc. A l’inverse, une personne faiblement consciencieuse sera impulsive. Elle aura tendance à agir sans réfléchir aux conséquences. Elle peut être considérée par les autres comme imprévisible, instable.

Encore une fois, on voit donc que l’on peut être introverti et impulsif, ou introverti et stable et réfléchi. Il en est de même pour l’extraversion.

Remarque : j’ai souvent parlé sur ce blog de la capacité des introvertis à se concentrer longuement, de leur goût pour les travaux de longue durée où il faut se concentrer sur une chose. D’après les différents auteurs que j’ai pu lire, la raison est que chez les introvertis, les circuits d’analyse de l’information sont plus longs que chez les extravertis, faisant appel à des parties du cerveau qui s’occupent d’analyse et de planification, qui contiennent notre mémoire des enseignements acquis, etc. Chez les extravertis, le circuit allant de la perception de l’information à la réaction par la parole est plus court, passant par moins d’analyses complexes. Ainsi, les extravertis aiment les travaux de groupe, où l’on décide ensemble rapidement, les introvertis préfèrent les travaux individuels où l’on planche sur un sujet longuement et de long en large.
Ici, lorsque l’on parle de conscienciosité, on parle d’une capacité à analyser une situation rationnellement et à prendre une décision en fonction d’arguments rationnels, non impulsifs. Il est évident que les extravertis autant que les introvertis en sont capables.

Il ne faut pas confondre la capacité à analyser et à prendre une décision de manière rationnelle, indépendante de l’axe introversion – extraversion, et la rapidité du circuit perception – décision qui semble, elle, être liée à l’axe introversion – extraversion.

 

Conclusion sur le modèle du big five

Dans le modèle du big five, l’axe introversion – extraversion est encore une fois l’un des grands axes majeurs de la personnalité. Cependant, ici, il n’a pas plus d’importance que les autres axes. On ne peut réduire une personne à l’axe introversion – extraversion, et d’ailleurs tant mieux ! 🙂

Si vous souhaitez aller plus loin, voici un test big five gratuit : test big five.
Vous pouvez également simplement faire le quizz personnalité introverti – extraverti pour vous contenter de l’axe introversion-extraversion.

Vous avez aimé cet article sur le big five ? Partagez-le en cliquant sur les icônes au bas de cet article !

1 commentaire

Laisser un commentaire