Comment enfin ne plus perdre vos moyens et être à l’aise quand vous vous retrouvez dans des discussions où les autres interlocuteurs vous impressionnent ?

(Ou comment ne plus être transparent, et vous faire apprécier sans stresser ni vous transformer en quelqu’un que vous n’êtes pas…)

 

Cette situation vous parle-t-elle ?

Dans quelques instants, vous allez vous retrouver dans un groupe de 5 personnes qui vont commencer à parler dans tous les sens. Parmi ces 5 personnes, 2 parlent tout le temps. Ils accaparent toute la conversation. Et les autres les écoutent, rient avec eux, trouvent leur compagnie très agréable, ils sont tellement drôles et ont tellement de choses à dire !

Pourtant, vous redoutez déjà ce moment. Vous y allez tout de même, un peu à contre-cœur, en vous disant que ce ne sera peut-être pas si terrible. Vous y allez avec une certaine appréhension, tout en vous disant que c’est trop bête d’avoir cette appréhension. Mais la peur au ventre, on y peur rien. Elle est là.

C’est parti, vous êtes avec eux. Ils parlent, tout le temps. Vous essayez de trouver quelque chose à dire. Vous êtes gêné. Les mots ne viennent pas et vous vous sentez tout petit. Transparent.

Trouver quelque chose à dire d’intéressant. Là, maintenant, au bon moment. Dès que cette personne aura fini son monologue, je rebondirai ! Mais non, elle va trop vite, elle a déjà enchaîné sur autre chose.

Pourquoi les mots viennent-ils si facilement lorsque je suis seul avec un bon ami, et maintenant tout semble bloqué ?

Pourquoi ces personnes que j’ai en face de moi me bloquent-elles à ce point ? Comme si je perdais toute personnalité, toute existence… je deviens transparent, rien à dire.

Je me sens gêné. Je sens que je suis en retrait, que mon visage montre que je suis timide, que j’ai peur. Peur de devoir intervenir sans doute ? Ou peur qu’on me prenne à partie, qu’on me pose une question pour enfoncer le clou, et que je n’aie rien à dire à ce moment.

D’ailleurs, c’est ce qui finit par arriver, quand l’un d’eux dit : « et toi alors, qu’est-ce que tu racontes ? ».

Là, c’est le moment où on a envie de disparaître. Le moment où on regrette d’avoir été tellement silencieux pendant toute la discussion, parce que maintenant ça devient évident pour tout le monde qu’on n’a pas parlé du tout.

On en veut terriblement à cette personne de nous prendre à partie comme ça devant tout le monde. De mettre tout le monde devant l’évidence : on est discret, timide, on n’a rien à dire, et on restera toujours comme ça.

On bredouille quelques mots, on dit que « ça va, j’écoute, c’est bien comme ça… »

Plus tard, quand on se retrouve seul, toute la situation revient. On se sent tellement mal. Mal de n’avoir rien trouvé à dire. Mal d’avoir été encore si transparent. Mal d’avoir été pris à partie de cette façon horrible, et d’avoir montré à tout le monde qu’on n’arrivait pas à dire quelque chose d’intéressant…

Ça va mieux maintenant qu’on est seul. Mais on redoute la prochaine fois…

Cette situation vous parle ?

 

Ce que vous ressentez dans ces situations, vous n’êtes plus obligé de le vivre la prochaine fois, ni plus jamais d’ailleurs.

Vous pouvez apprendre à être à l’aise dans ces discussions. En étant vous-même. Sans stress. Sans jouer à quoi que ce soit. Et vous serez apprécié pour ce que vous êtes et ce que vous apportez à l’échange.

Vous le savez maintenant, tellement je le rappelle :

Apprendre à être vous-même est ce qu’il y a de plus efficace pour être à l’aise dans les discussions, et dans vos relations en général.

Parce que si vous n’avez plus peur d’être vous-même, vous dégagez une confiance en vous qui empêche qui que ce soit de vous reprocher votre silence…

… et parce que si vous êtes totalement vous-même, et aimez ce rôle, vous SAUREZ ce que vous avez à dire, ou ne pas dire. Parce que cela viendra de vos tripes.

Vous pouvez apprendre de nombreuses techniques pour être plus à l’aise dans les discussions :

  • prendre des cours de théâtre,
  • gonfler votre énergie à bloc, en prenant du café, ou simplement en vous motivant
  • vous préparer mentalement à ce que vous allez dire, préparer votre répartie
  • etc.

Vous avez sûrement déjà essayé certaines de ces techniques. Mais vous savez comme moi qu’elles ne résolvent pas le problème.

Ces techniques ne font que l’atténuer un peu. Amener un peu d’huile dans les rouages, ça passe un peu mieux. Mais le fonctionnement de la machine continue à bloquer, malgré toute l’huile qu’on essaie de lui mettre.

C’est parce qu’il y a une pièce qui bloque, quelque part.

C’est cette pièce qui nous empêche d’être nous-même, et de ne plus nous poser tant de questions intérieures lors de nos tentatives d’échanges avec les autres.

Vous pouvez apprendre de nombreuses techniques pour être plus à l’aise dans vos relations et dans les discussions. Mais tant que vous n’aurez pas trouvé cette pièce qui bloque, le résultat ne changera pas beaucoup.

Vous aurez peut-être un peu plus de facilités à trouver vos mots, à intervenir dans certains groupes, mais le stress d’être qualifié de discret restera. Le stress de n’avoir pas su dire le bon mot au bon moment restera.

 

Or, il y a une chose qui peut tout changer, c’est d’identifier cette pièce maîtresse qui vous bloque.

C’est la pièce qui va faire que le regard de l’autre ne compte plus, ou au moins n’a plus d’impact sur votre manière d’être. Sur votre capacité à être vous-même.

Lorsque l’on trouve cette assurance d’être soi, cette assurance de ne pas avoir à agir en fonction de ce que les autres pourraient en penser, alors les discussions ne sont plus un problème.

On trouve en nous tout naturellement ce qu’on a à dire. Et lorsque l’on n’a rien à dire, il devient tout à fait normal de ne pas parler.

Sans que cela paraisse étrange aux yeux des autres. Parce que les autres vous voient sûr(e) de vous, et impliqué(e) dans la situation, malgré votre silence.

 

Etre vous-même, c’est ne plus avoir ce stress de devoir chercher à tout prix quelque chose à dire pour faire partie de la discussion.

Etre vous-même, c’est ne plus craindre le silence, ne plus craindre les remarques sur votre “discrétion”, car ces remarques n’ont plus lieu d’être.

Etre vous-même, c’est ne plus ruminer pendant des heures après la discussion les mots que l’on aurait pu dire, et que l’on aurait dû dire.

 

Comment être à l’aise dans les discussions avec les autres quand on est introverti, sans avoir à vous transformer en héros interstellaire extraverti ? En restant vous-même ?

C’est assez simple.

Il suffit d’avoir un déclic.

Et ce qu’il y a de génial, c’est que chez les personnes introverties, le déclic vient généralement des mêmes révélations.

Et non, ce ne sont pas les conseils habituels sur la confiance en soi qui vont aider à avoir ce déclic (sortir le plus souvent de sa zone de confort n’a pas aidé beaucoup d’introvertis à s’en sortir, au contraire. Car c’est épuisant, et cela a plutôt tendance à nous renvoyer une image mauvaise de nous-même : une image qu’il faudrait changer pour être quelqu’un de bien).

 

Ces révélations, ce sont de petites choses qui vont vous aider à ne plus arriver dans une conversation empli d’appréhension, parce que vous SAUREZ être vous-même. Vous saurez ce que vous avez à dire et à faire.

Vous saurez répondre, à votre rythme, sans que les autres passent à autre chose avant que vous ayez pu formuler votre réponse. Votre interlocuteur attendra tout naturellement. Sans que cela lui paraisse étrange.

Vous saurez susciter l’intérêt de l’autre, pour qu’il vous pose d’autres questions que celles du type “alors qu’est-ce que tu racontes ?” (la question qui tue, et qui nous bloque totalement).

 

Le déclic, c’est ce qui va faire que toutes ces questions ne se poseront plus pour vous, parce qu’il y aura cette confiance en vous, que vous aurez trouvé en amont. Avant ces discussions. Avant ces échanges.

Qui vous permettra d’arriver dans ces discussions avec un état d’esprit différent, plus serein, et d’être vous-même, sans stress.

Vous n’allez plus vous poser ces questions :

  • comment être moins discret ?
  • ou comment trouver ce que je vais bien pouvoir dire ?
  • ou comment éviter qu’on me demande pourquoi je suis si silencieux aujourd’hui…

Car ces questions n’auront plus lieu d’être. Vous serez vous-même. Et l’assurance que vous aurez, d’être dans votre droit d’être vous-même, changera tout dans la manière dont les autres vous perçoivent.

 

Vous savez comme moi qu’il existe de nombreux introvertis tout à fait à l’aise dans les discussions, et dans leurs relations.

Ils parlent peu, mais sont totalement présents, et dégagent une confiance en eux qui impose le respect.

Ils donnent l’impression de s’intéresser à vous, aux autres, et personne ne songe à les qualifier de trop discrets. Et pourtant, ils parlent peu.

Ils savent rester seuls lorsqu’ils en ont envie, et ont également une vie sociale riche, avec des amis qui les aiment tels qu’ils sont.

 

Imaginez, si vous pouviez :

  • ne plus vous soucier de votre attitude dans les discussions ?
  • ne plus vous soucier de ce que les autres vont penser de votre silence ou de la parole que vous avez dite avec la voix qui tremblait ?
  • savoir exactement ce que vous allez dire, tout naturellement ?
  • imposer votre point de vue aux autres ?
  • susciter l’intérêt des autres pour votre personne, simplement par vos attitudes, pour qu’ils vous posent des questions intéressantes et sincères ? (et ne vous poseront plus la question qui tue : « qu’est-ce que tu racontes ? »)
  • influencer les autres pour qu’ils vous incluent tout naturellement dans la discussion, sans que vous ayez à les y forcer, et que vous vous y sentiez en confiance
  • avoir toujours le bon niveau d’énergie, pour ne plus laisser le brouhaha des groupes et des lieux bruyants vous abasourdir au point que vous n’entendez plus rien
  • ne plus vivre ce stress de trouver les bons mots au bon moment, d’être pris à parti au moment où l’on a rien à dire, et de se rendre compte après coup qu’on a rien dit et qu’on a encore eu l’air d’un gros timide
  • être pleinement authentiquement vous, bien dans votre peau, quelles que soient les personnes en face de vous

… qu’est-ce que cela changerait dans votre vie ?

Ca changerait tout. Parce que les discussions font partie de notre quotidien. Et vous y prendrez enfin plaisir.

 

Je vous propose de vous donner des techniques concrètes pour vous imposer et être apprécié dans les discussions sans avoir à jouer un rôle d’extraverti :

  • des techniques de communication non verbale pour participer activement sans même avoir à parler
  • des techniques pour que les autres vous incluent dans la conversation, avec des questions qui vous plaisent et vous mettent en confiance
  • des techniques pour trouver les sujets et les mots que vous pourriez dire en fonction des situations
  • et puis des techniques, surtout, pour que la conversation devienne un plaisir et non plus un mauvais moment à passer.
  • Vous apprendrez à être pleinement vous-même : et sans avoir à vous forcer à intervenir à tout prix, les autres vous trouveront charmant et tout à fait présent dans la conversation.

Mais je ne vais pas m’arrêter là.

Car si ces techniques vont vous aider à être plus à l’aise, et vont contribuer à vous donner confiance en vous dans les discussions, je sais d’expérience qu’il faut trouver également la pièce clé qui bloque l’ensemble du rouage. Cette pièce clé qui crée le stress avant même que la situation de discussion ne commence, et qui vous bloque déjà à l’avance.

Si vous apprenez à ne plus vivre ce stress, à ne plus avoir cette appréhension du regard des autres, vous allez vous en rendre compte très vite (et c’est logique), quand vous allez maîtriser ce stress. Quand vous n’allez plus avoir cette appréhension du regard des autres, tout va changer de façon automatique :

Vos échanges et interactions sociales vont instantanément devenir naturelles et plaisantes.

Et c’est exactement mon objectif :

Que vous ne viviez plus ce stress de devoir intervenir et de ce que les autres vont bien pouvoir penser de vous.

 

Tout cela, c’est dans la formation : “L’art de la discussion quand on est introverti : comment être à l’aise et apprécié dans les discussions sans stress et sans jouer un rôle”. 

Vous y apprendrez :

  • Les façons simples de gérer votre peur des interactions sociales, sans même vous en rendre compte (très vite, vous n’aurez plus de boule au ventre à l’idée de devoir vous retrouver en groupe, vous ne perdrez plus vos moyens et ne stresserez plus à l’idée de ne pas savoir quoi dire ou de paraître trop effacé…)
  • Comment ne plus jamais stresser et enfin être vous même, y compris (et surtout !) face à des interlocuteurs qui vous impressionnent
  • Etre présent et actif dans les conversations… sans avoir à parler (ou comment vous imposer sans changer quoi que soit à qui vous êtes vraiment)
  • Les façons détournées de faire que les gens qui jusqu’ici vous impressionnent…soient exactement celles qui vont vous mettre en confiance (Ils vont s’intéresser à vous d’une nouvelle façon, qui va vous faire vous sentir tout de suite en confiance)
  • Les techniques pour enfin parler de ce qui vous plaît (et non plus pour justifier votre présence ou chercher la validation des autres)
  • Comment ne plus jamais vous sentir jugé en permanence dès que vous prenez la parole…ou n’osez pas participer à la conversation

Et plein d’autres façons simples, spécialement conçues pour les personnes introverties comme vous et moi…

… pour devenir totalement à l’aise, vous-même, bien dans votre peau et apprécié pour la personne que vous êtes vraiment, sans jamais avoir à jouer un rôle ou chercher l’approbation des autres.

C’est plus de 3h en tout de formation audio, et chaque module est constitué de théorie et d’exercices. Et n’ayez crainte : ces exercices ne vous demanderont pas de sortir de votre zone de confort, au contraire ! Mon approche est une approche douce, pour vous redonner la fierté d’être vous-même en toute situation.

A la fin, après avoir suivi cette formation, ce qui va se passer c’est que vous allez rapidement ressentir une nouvelle sérénité dans les discussions. Rapidement, votre stress va diminuer, et vous aurez le sentiment de reprendre le contrôle de ces moments. Vous allez sentir que vous pouvez être vous-même, et que vous pouvez être apprécié dans les discussions simplement grâce à de nouveaux petits détails que vous aurez appris dans cette formation. Vous aurez un regain de confiance en vous, vous sentirez que vous commencez à reprendre le dessus.

Puis, vous allez découvrir que votre attitude change, tout naturellement. On vous va beaucoup moins vous reprocher votre silence, alors que vous ne n’allez parlez pas forcément parler beaucoup plus. Vous allez ressentir que vous pouvez être une « force tranquille », respectée et appréciée telle qu’elle est. Et bientôt, les conversations seront un moment de plaisir.

Ça vous dit ?

 

CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER VOTRE FORMATION tout de suite.