Comment expliquer votre temperament introverti aux autres

Bienvenue ! Ici, nous apprenons à faire de votre discrétion une force, pour être bien dans votre peau et à l'aise dans vos relations. Pour aller plus loin, je vous propose une consultation gratuite de 30 min pour vous aider à résoudre les défis que vous vivez en lien avec votre tempérament introverti. CLIQUEZ ICI pour voir les détails"
Merci pour votre visite, et bonne lecture !

S’il y a UNE question qui revient très, très souvent parmi les personnes introverties qui me suivent, c’est bien celle-ci : « comment expliquer aux autres mon tempérament introverti ? »
… pour qu’ils m’acceptent tel(le) que suis
… qu’ils n’essaient plus de me changer
… et qu’ils ne me fassent plus de remarques sur mon silence ou ma trop grande discrétion

Cette question est tout à fait compréhensible, et je me la suis posée également pendant très longtemps.

D’ailleurs mes amis et ma famille ont dû subir pendant un certain temps toutes mes explications sur mon tempérament introverti (je les remercie du fonds du cœur de leur patience… ^^).

« Non ce n’est pas de la timidité : c’est juste que j’aime être beaucoup dans mes pensées, et je ne parle pas beaucoup ».
« Non ce n’est pas que je ne sois pas sociable, ou que je n’aime pas passer du temps avec vous. Simplement j’aime le faire à mon rythme, de temps en temps, et ensuite j’ai besoin d’être un peu seul »…
Etc, etc…

Heureusement pour eux, j’ai arrêté maintenant.
Pourquoi ?
Pour deux raisons.

La première raison, c’est que les autres ne comprennent pas ce qu’est l’introversion.

Beaucoup de mes amis et de mon entourage familial ont montré une grande volonté de comprendre. Ils ont été ouverts à la discussion, ont souhaité comprendre ce que je faisais puisque j’avais décidé d’y consacrer ma vie.

Certains ont à peu près compris (ma mère, et 2 de mes meilleurs amis, tous les 2 introvertis).

Et beaucoup ont tenté de comprendre, ils ne jugent plus ma manière de fonctionner, mais je pense qu’ils gardent une certaine incompréhension.
La notion d’introversion reste mélangée plus ou moins au fait d’être un peu associable, et d’avoir du mal à s’exprimer en groupe.

Un truc dont je me suis rendu compte avec le temps, c’est que j’avais l’impression de me justifier en permanence d’être comme ci ou comme ça.

Un jour, je me suis dit « mais m…de ! Les autres ne se justifient pas d’être ce qu’ils sont, pourquoi aurais-je à me justifier, moi ? ».
Je me suis rendu compte que tenter d’expliquer notre manière de fonctionner est presque « rabaissant »…
Il ne m’est jamais venu à l’esprit de demander aux autres de se justifier sur leur manière de fonctionner.

Imaginez que vous demandiez à un ami extraverti de vous expliquer pourquoi il a ce besoin de parler tout le temps, ou de faire tant d’activités en permanence…

En fait, tenter d’expliquer aux autres ne mène à rien.

La seule chose que cela apporte, c’est de se positionner en victime qui a besoin que les autres l’aident.

Or, ce n’est pas ce que nous recherchons.

Ce que nous recherchons : c’est à devenir une personne forte, qui a sa propre manière de fonctionner et est tout à fait à l’aise avec ça.
Mieux : qui est conscient de ses atouts en tant que personne calme et réfléchie, et en fait une force dans sa vie.

Ce qui nous mène à la deuxième raison pour laquelle j’ai arrêté d’expliquer aux autres mon introversion :

… parce que ça ne sert à rien.
… parce que la solution est en vous, et non pas chez les autres.

Parce que le meilleur moyen d’empêcher les autres de vous faire des remarques sur votre silence, votre trop grande discrétion, etc… c’est d’avoir confiance en vous.
Ça, ça a été ma plus grande avancée dans mon développement personnel.

Et si vous subissez aujourd’hui encore des remarques sur votre silence ou votre trop grande discrétion, je vous souhaite de tout cœur de vivre ce jour où toutes ces remarques cessent.

Vous aurez beau être calme et parler peu, si vous dégagez une grande confiance en vous, les autres ne songeront plus à faire des remarques sur votre silence.
(et si par malheur quelqu’un vous fait encore une remarque, un jour, cela ne va même plus vous toucher, parce que vous serez passé à autre chose).

Honnêtement, aujourd’hui je ne reçois presque plus ces remarques de la part des autres (et Dieu sait si j’en ai reçues par le passé !).
Et pourtant, je ne parle pas beaucoup plus qu’avant. Mais je suis plus présent. Je suis pleinement là, dans l’instant présent, avec les autres. Et je suis pleinement moi-même, sans complexe.
Silencieux, calme, intérieur, tout en étant amical, souriant, avenant.

Regardez autour de vous. Dans vos cercles d’amis. Vos collègues. Les acteurs à la télé. Les politiques. Votre famille….
Partout, il y a des gens plus ou moins bavards. Des gens plus ou moins visibles. Et pourtant, ceux qui sont moins bavards ne se voient souvent pas reprocher leur timidité. Pourquoi ? Parce qu’ils dégagent de l’assurance.

Ils dégagent l’impression qu’ils sont tout à fait en phase avec eux-mêmes, qu’ils sont des personnes intéressantes à part entières. Simplement, ils ont leur propre style. (Si vous doutez encore de cela, je vous propose de reprendre mon email d’il y a 2 jours, sur les acteurs de cinéma).

Tout est dans les croyances que vous avez en vous, sur vous.
Dans votre capacité à être vous-même, avec assurance. Sans tenter de jouer quelque rôle extraverti que ce soit.

En étant VOUS. Tout simplement.

Mon rêve à moi, aujourd’hui, c’est de vous aider vous aussi à ne plus avoir à expliquer aux autres votre tempérament introverti !

Vous aider à ne plus demander aux autres de vous comprendre, simplement parce que les autres vous accepteront naturellement tel(le) que vous êtes.
Faire en sorte que vous ne receviez plus de remarques sur votre silence ou votre trop grande discrétion, parce que l’on vous appréciera tel(le) que vous êtes, et que l’on n’essaiera plus de vous changer.
Comment ?

Je vous explique cela en détails sur cette page.

A demain,
Julien

PS : il y a certains cas où il peut être tout de même bon d’expliquer votre introversion aux autres.
Avec certaines personnes notamment :

  • votre mari / femme / partenaire,
  • vos enfants / parents / famille très proche,
  • ou avec votre manager / supérieur dans votre emploi.

Dans mon prochain article, je vous explique comment expliquer votre introversion à ces personnes : indispensable pour vivre en harmonie ensemble.